Problème à signaler:


Télécharger Cours de formation sur la charge et décharge du condensateur



★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :

Cours de formation sur la charge et décharge du condensateur




/home/coursgratuit/public_html/administrator/com_doconv/htmlfiles/11263 Manipulation 2
Charge et décharge du condensateur
Adrien Dewandre, février 2008
2.1 Notions préliminaires
UNCONDENSATEURestuncomposantélectriqueservantàstockerlescharges.Ilestconsti-
tué de deux corps conducteurs (appelés armatures) séparés par un isolant électrique.
Quand on applique entre les armatures d’un condensateur de capacité C, une différence de
potentiel V, il acquiert une charge +sur une plaque et ?Q sur l’autre telle que CV.
La capacité est donc une caractéristique propre à chaque condensateur qui chiffre sa capa-
cité à stocker des charges. Elle dépend entre autres du diélectrique présent entre les armatures
(air, papier, mica, quartz, eau, alcool éthylique,. . . ).
Le condensateur, après avoir été déconnecté de la source qui l’a chargé, peut se décharger à
travers le circuit dit « de décharge ».
2.1.1 Charge du condensateur
VR
R
1
2
Ich
Vg
C
VC
Ich
FIG. 2.1 – Charge du condensateur à travers la résistance R.
Supposons qu’au temps = 0 le condensateur est déchargé (pas d’excès de charge + ou -
sur ses plaques) et que l’on ferme l’interrupteur sur le schéma de la figure 2.1 (interrupteur en
1

MANIPULATION 2. CHARGE ET DÉCHARGE DU CONDENSATEUR
2
position 1). Les charges positives du générateur1 sont alors attirées par le condensateur à un
potentiel inférieur et viennent s’accumuler sur sa plaque +. Cet excès de charges + repousse les
charges + présentes sur la plaque opposée où apparaît alors un excès de charges -. Ces charges
+ repoussées vont rejoindre la borne - du générateur. Donc, même si des charges ne traversent
pas l’espace entre les plaques du condensateur, un courant Ich s’installe dans le circuit RC.
Au fur et à mesure que le condensateur se charge, la tension à ses bornes augmente et la
différence de potentiel entre la borne + du générateur et celle du condensateur diminue. Les
charges sont donc de moins en moins attirées et la charge ralentit. Lorsque ces deux tensions
finissent par devenir égales, le mouvement des charges s’arrête : le condensateur est chargé.
La différence de potentiel aux bornes du condensateur vaut alors VC Vg V0 et le courant
dans le circuit est nul. Intuitivement, on s’attend donc à une augmentation de la différence
de potentiel aux bornes de C très rapide au début puis de plus en plus lente.
Graphiquement, on doit s’attendre à une évolution de la tension aux bornes du condensateur
telle que celle esquissée à la figure 2.2.
Fin de la charge (de plus en plus lent)
cV
Début de la charge (rapide)
Temps
FIG. 2.2 – Esquisse du graphe de la charge d’un condensateur.
Pour nous en convaincre, étudions plus rigoureusement le circuit de la figure 2.1. Le gé-
nérateur est relié au circuit et sa tension Vg V0. La différence de potentiel aux bornes du
générateur correspond à la somme des chutes de potentiel entre les bornes de la résistance et
entre les armatures du condensateur. On a donc
V0 = VC VR.
(2.1)
Détaillons les termes du membre de droite de cette équation. Par définition de CVC C 
est la charge du condensateur et sa capacité (exprimée en farads) tandis que la loi d’Ohm
nous dit que VR IR. Finalement on a donc
Q
V0 = RI +
(2.2)
C
1En réalité ce sont des charges négatives, les électrons, qui se déplacent, mais suivant la convention utilisée en
électricité nous allons considérer un déplacement de charges positives dans le sens opposé.

MANIPULATION 2. CHARGE ET DÉCHARGE DU CONDENSATEUR
3
Notons que CV0 et sont des constantes tandis que et varient en fonction du temps.
En dérivant les deux membres de cette équation, on obtient
dV0
dI
I
= 0 = R
+
.
(2.3)
dt
dt
C
Soit
dI
1
?
I,
(2.4)
dt
RC
c’est-à-dire que le taux de variation de en fonction du temps est proportionnel à la valeur de
I. On trouve donc pour une loi de décroissance naturelle et une fonction exponentielle (voir
cours de Connaissances fondamentales) donnée par
I(t) = Ie? tRC ,
(2.5)
où I0, le courant maximum qui passe dans le circuit (quand = 0) est à déterminer. À l’instant
initial, le condensateur est déchargé (tension nulle à ses bornes). Toute la tension du générateur
Vg V0 se retrouve donc aux bornes de la résistance et on a V0 = RI0 ou I0 = V0/R. En
injectant les résultats précédents dans l’équation (2.1) on obtient pour la tension aux bornes du
condensateur
V
V
0
V? R
e? tRC .
(2.6)
R
Finalement, on trouve les équations de la charge pour la tension aux bornes du condensateur
VC(t) = V0(1 ? e? tRC ) ,
(2.7)
et pour le courant dans le circuit
I(t) = Ie? tRC .
(2.8)
On définit le temps de demi-vie de la charge T1/2 comme le temps nécessaire pour que la
tension aux bornes du condensateur atteigne la moitié de sa valeur maximale.

Notons que T1/2 est aussi le temps pour que V0/2 devienne 3V0/4, c’est-à-dire pour que la
distance à V0 soit à nouveau réduite de moitié etc.
Q.1:Positionnezcetempsdedemi-viedechargesurlegraphedelacourbedechargedelapage
suivante. À partir de l’équation (2.7), établissez une expression pour T1/2 de la charge en fonction
de R et de C.
On définit la constante de charge comme le temps après lequel la tangente à l’origine de la
courbe de charge coupe la droite VC V0.
Pour schématiser la charge du condensateur, on se contente souvent de dessiner la tangente à
l’origine et la droite VC V0.
Q.2:Positionnez?surlegraphedelacourbedechargedelafigureci-dessousettracezlatangente
à l’origine. À partir de l’équation (2.7), montrez que ? RC.

MANIPULATION 2. CHARGE ET DÉCHARGE DU CONDENSATEUR
4
                  Tension aux bornes du condensateur durant la charge
10
8
6
)
V
   (
4
C
  V
2
00
0.5
1
1.5
2
2.5
3
Temps (s)
-5
x 10
                          Courant dans le circuit durant la charge
6
5
4
3
2
         I  (A)
1
              
00
0.5
1
1.5
2
2.5
3
Temps (s)
FIG. 2.3 – Charge du condensateur. V0 = 10V= 50k?, = 10µF.

MANIPULATION 2. CHARGE ET DÉCHARGE DU CONDENSATEUR
5
2.1.2 Décharge du condensateur
Supposons maintenant qu’au temps = 0 le condensateur est chargé (une tension VC V0
est donc appliquée à ses bornes) et que l’on modifie la position de l’interrupteur, comme sur
le schéma de la figure 2.4 (interrupteur en position 2). Le générateur n’intervient plus car la
branche du circuit dans laquelle il se trouve est ouverte. Les charges + de la plaque supérieure
vont traverser la résistance et aller neutraliser une charge - de l’autre plaque jusqu’à ce que
le condensateur soit complètement déchargé (plus de charge nette sur les plaques).
VR
R
1
2
Id
Vg
C
VC
Id
FIG. 2.4 – Décharge du condensateur à travers la résistance R.
On peut à nouveau analyser le phénomène à partir de l’équation pour le potentiel dans le
circuit de droite de la figure 2.4 et on obtient finalement
VC(t) = Ve? tRC ,
(2.9)
I(t) = Ie? tRC .
(2.10)
On définit le temps de demi-vie de la décharge T1/2 comme le temps nécessaire pour que la
tension aux bornes du condensateur diminue de moitié.

T1/2 est aussi le temps pour que V0/2 devienne V0/4, c’est-à-dire pour que la distance à l’origine
soit à nouveau réduite de moitié etc.
Q.3:Positionnez T1/2 surlegraphedelacourbededécharge.Àpartirdel’équation(2.9)éta-
blissez une expression pour T1/2 en fonction de R et C. Comparez-la à celle obtenue pour la
charge.
On définit le temps de décharge RC comme le moment où la tangente à l’origine de la
courbe de décharge coupe la droite VC 0.
Pour schématiser la décharge du condensateur, on se contente souvent de dessiner la tangente
à l’origine et la droite VC = 0.

MANIPULATION 2. CHARGE ET DÉCHARGE DU CONDENSATEUR
6
              Tension aux bornes du condensateur durant la décharge
10
8
6
   (V) C 4
    V
2
00
0.5
1
1.5
2
2.5
3
Temps (s)
?5
x 10
                        Courant dans le circuit durant la décharge
6
5
4
(A) 3
    I   2
1
00
0.5
1
1.5
2
2.5
3
Temps (s)
FIG. 2.5 – Décharge du condensateur. V0 = 10V= 30k?, = 10µF.
Q.4 : Représentez la tangente à l’origine sur le graphe de la décharge en tension. Identifiez le
temps de décharge ?.

MANIPULATION 2. CHARGE ET DÉCHARGE DU CONDENSATEUR
7
2.2 Étude expérimentale de la charge et de la décharge
Un générateur de fonctions est utilisé pour générer un signal de tension en créneaux qui
va alimenter le condensateur au travers d’une résistance (voir figures 2.6 et 2.7). Ce générateur
joue le rôle d’un interrupteur qui s’ouvrirait et se fermerait périodiquement. Lorsque la ten-
sion Vg V0 (plat supérieur du créneau), le condensateur se charge à travers (interrupteur
en position 1 de la figure 2.6 droite). Lorsque la tension Vg = 0 (plat inférieur du créneau), le
condensateur se décharge dans la même résistance R (interrupteur en position 2 de la figure
2.7 droite). Donc avec une alimentation du circuit en créneaux, on doit s’attendre à observer
une succession périodique de charges et décharges à travers R. Ce sont ces deux phénomènes
que nous voulons étudier à l’aide de l’oscilloscope, en faisant varier la valeur des résistances et
condensateurs afin de déterminer leur influence.
VR
R
R
1
2
Ich
V0
Vg = V0
C
V0
C
VC
  0 
Ich
Ich
FIG. 2.6 – À gauche : circuit de charge d’un condensateur dans le cas d’une alimentation en
créneaux. La tension est dans son alternance haute (tension constante V0) et le condensateur
se charge. À droite : circuit de charge d’un condensateur dans le cas d’une alimentation par
une tension continue V0. Ces deux schémas sont équivalents !
VR
R
R
1
2
Id
V0
V
C
V
V
g
C
C
  0 
g = 0
Id
Id
FIG. 2.7 – À gauche : circuit de décharge d’un condensateur dans le cas d’une alimenta-
tion en créneaux. La tension est dans son alternance basse (tension nulle, ce qui revient à
fermer le circuit par un fil
) et le condensateur se décharge. À droite : circuit de décharge
d’un condensateur dans le cas d’une alimentation par une tension continue V0. Ces deux
schémas sont équivalents !


MANIPULATION 2. CHARGE ET DÉCHARGE DU CONDENSATEUR
8
Partie pratique 1
Réalisez le montage permettant d’étudier la charge et la décharge d’un condensateur de capa-
cité comprise entre 100 nF et 1 µF avec compris entre 10000 ? et 100 000 ? et connectez-y
l’oscilloscope en veillant à ce que la masse des deux canaux soit commune. Le montage est ali-
menté par un signal en créneaux d’une fréquence d’une dizaine de hertz, de tension maximum
(plat supérieur du créneau) égale à 5 volts et de tension minimum (plat inférieur du créneau)
égale à 0 volt.
! À CE STADE, CONTRÔLEZ SOIGNEUSEMENT VOTRE MONTAGE PUIS APPELEZ L’ASSISTANT
POUR LE VÉRIFIER.
Q.5:Expliquezl’influencedelalargeurducréneau(périodedusignalcarré).Àquellecondition
va-t-on observer des signaux de charge et de décharge complets ?
2.2.1 Étude du graphe de la décharge et de la charge
Effectuez les réglages nécessaires pour observer sur l’écran de l’oscilloscope un signal de
décharge complet (asymptote proche d’une droite).
Ce signal obéit en théorie à une loi exponentielle. Afin de nous convaincre que notre ex-
périence est en concordance avec la théorie, nous allons porter les points expérimentaux sur
papier semi-logarithmique ou porter le logarithme de ces points sur papier linéaire. Si la loi
est vérifiée, ces graphes doivent être linéaires (voir cours de Connaissances fondamentales).
Q.6:Démontrezcetteaffirmationàpartirdelaloidedéchargeducondensateur.
Q.7:Àquellescaractéristiquesdugraphecorrespondentlaconstantedecharge? etlatension
initiale aux bornes du condensateur ?
Partie pratique 2 (courbe de VC durant la décharge)
• Relevez le plus précisément possible huit points sur la courbe de décharge et reportez les
dans un tableau à deux colonnes (exemple page suivante).
• Tracez un graphe sur papier semi-logarithmique donnant la tension VC en fonction du
temps.
• Déterminez graphiquement la constante de charge et comparez-la à sa valeur théorique.
Pour mesurer le courant dans le circuit, il suffit de mesurer la tension aux bornes de puis
d’en déduire le courant par la loi d’Ohm.
Partie pratique 3 (courbe de durant la charge)
• Relevez le plus précisément possible huit points sur la courbe de charge et reportez les
dans un tableau à quatre colonnes (exemple page suivante).
• Tracez sur papier linéaire le graphe de ln en fonction du temps.
• Déterminez graphiquement le courant maximum I0 et comparez-le à sa valeur théorique.

MANIPULATION 2. CHARGE ET DÉCHARGE DU CONDENSATEUR
9
VC (V)
(s)
VR
(s)
(A)
ln I
1 A
TAB. 2.1 – À gauche : tableau pour l’étude de la décharge. À droite : tableau pour l’étude de la charge.
2.2.2 Étude de l’influence de C et R sur la vitesse de la décharge
Nous allons étudier ici l’influence du condensateur et de la résistance sur le temps de demi-
vie et donc sur la vitesse du processus de décharge.
Pour ne pas devoir retracer des graphes, nous allons cette fois déterminer le temps de demi-
vie directement à l’écran de l’oscilloscope en mesurant le temps nécessaire au passage de V0
(tension initiale) à V0
/2.
Partie pratique 4
Complétez un tableau (exemple ci-dessous) en choisissant judicieusement les valeurs des résis-
tances et des condensateurs (mêmes plages de valeurs que dans la partie pratique 1) de façon
à pouvoir répondre aux questions qui suivent.
C
R
T1/2
C1=
R1=
T1/2=
C2=2C1
R2=R1
T1/2=
C3=C1
R3=2R1
T1/2=
C4=2C1
R4=1/2 R1
T1/2=
Q.8:Quesepasse-t-ilsiondoublelavaleurdelacapacitéducondensateur?Expliquezphysi-
quement.
Q.9:Quesepasse-t-ilsiondoublelavaleurdelarésistancededécharge?Expliquezphysique-
ment.
Q.10:Quesepasse-t-ilsiondoublelavaleurdelacapacitéducondensateuretquel’ondivise
par deux la valeur de la résistance ? Expliquez physiquement.

RÉFÉRENCES
10
Q.11:Répondezauxquestions8-10enobservantcettefoisl’évolutionducourant.Est-cecom-
patible avec vos explications physiques ?
Conclusion : le temps de décharge du condensateur est proportionnel à . . .
2.2.3 Vérification des lois des condensateurs (série, parallèle)
Nous allons ici nous intéresser à la vérification des lois de groupements des condensateurs.
On peut se servir de la charge d’un condensateur de capacité inconnue à travers une résistance
connue pour déterminer la capacité du condensateur. Il suffit de mesurer le temps de demi-
vie de la charge puis d’en déduire la valeur de la capacité. Nous allons mesurer la capacité
de deux condensateurs placés en parallèle puis en série et examiner si les valeurs obtenues
vérifient les lois théoriques de groupement de condensateurs.
Partie pratique 5
Compléter un tableau (exemple ci-dessous) en mesurant pour chaque décharge deux valeurs
de T1/2. Comparez Cmesuré et Cthéorique.
Condensateurs
T1/2
T1/2 moyen Cmesuré
Cthéorique
?C/C
C1 parallèle C2
C1 série C2
2.2.4 Étude de l’influence de la résistance interne de l’oscilloscope
L’oscilloscope a une résistance interne RV = 1 M?. Cette résistance est, en fait, en parallèle
sur R. La décharge se fait donc à travers RV et R.
Partie pratique 6
Observez la décharge d’un condensateur de capacité = 10 nF dans une résistance = 1 M?.
Mesurez T1/2 et expliquez la valeur obtenue.
2.3 Références
[1] Marc Haelterman. Cours de physique générale. ULB, 2007-2008.
[2] Douglas C. Giancoli. Physique générale 2 : Électricité et magnétisme. De Boeck Université,
Bruxelles, 1993.
[3] Eugene Hecht. Physique. De Boeck Université, Paris, Bruxelles, 1999.



    
  

   !
"  !
 # $
"    %





10