Comment établir une étude de faisabilité d

Contenu :

Introduction

  1. Généralités
    1. Qu’est-ce qu’un projet ?
    2. Qu’est-ce que la gestion de projet ?
    3. Qu’est-ce que l’étude de faisabilité ?
  2. Etude de faisabilité d’un projet informatique – Exemple d’une application mobile
    1. L’analyse des besoins client (cahier des charges)
    2. Etude des ressources
      1. Les ressources méthodologiques
      2. Les ressources matérielles et fonctionnelles
      3. Les ressources humaines
      4. Les ressources financières
    3. Délai du projet
    4. Les différents scénarios et risques possibles
    5. Etude de faisabilité web et Marketing digital

Conclusion

Introduction

L’étude de faisabilité repose sur  l’ensemble des stratégies et mesures permettant de faire avancer le projet dans les meilleures conditions possibles. Cela met en évidence les principaux objectifs du projet, y compris les contraintes de temps et de budget, la main d’œuvre, les éventuelles difficultés ainsi que les solutions alternatives ou autrement appelées plans d’urgence. Cela inclut également toutes les opérations Marketing qui pourraient aider à convaincre les investisseurs ou les banques que le financement de ce projet et la participation à l’un ou à l’ensemble de ses phases est un choix judicieux. L’étude de faisabilité entre dans le cadre de la gestion de projets et joue un rôle primordial dans le développement des entreprises. Bref, il est absolument nécessaire de savoir si l’affaire envisagée est non seulement possible mais avantageuse pour l’établissement. Tout un tas de questions se posent et requièrent de bonnes réponses précises et bien étudiées ; Ce projet est-il réalisable ? Avons-nous le budget, le personnel, les outils, les techniques et les ressources nécessaires pour exécuter ce projet ? Le projet nous apportera-t-il les bénéfices que nous prévoyons ? En effet, les projets informatiques sont aujourd’hui les affaires les plus courantes mais aussi les plus rentables pour les entreprises, à condition qu’ils soient bien conçus !

I- Généralités

1- Qu’est-ce qu’un projet ?

Un projet est une séquence bien organisée de tâches limitées par le temps, les ressources et les résultats requis. Les réalisations d’un projet quelconque visent à atteindre un objectif défini et précis. Il est donc encadré par un délai, des ressources financières et humaines ainsi que des finalités clairement spécifiées. En effet, un projet :

  •  Est constitué d’un ou de plusieurs objectifs qui doivent être réalisables et possibles.
  •  Répond à un besoin spécifique et particulier formalisant la satisfaction d’un client ou d’une entité.
  •  Est unique ou nouveau, c’est-à-dire jamais réalisé au moins par la même façon.
  •  Est novateur, nécessitant beaucoup de créativité et d’originalité.
  •  Comprend des délais bien spécifiés, c’est-à-dire une date de début et de fin prédéterminées à respecter.
  •  Est soumis à des contraintes de ressources ne devant pas dépasser la capacité du promoteur.
  •  Nécessite un travail d'équipe lors des grands projets et affaires complexes.
  •  Résulte un pourcentage d’incertitude et de changement potentiel pendant l'exécution.

En termes de classification, on distingue entre plusieurs types de projets, notamment selon leur contenu : Construction : Ce sont des projets qui visent la construction d'un ouvrage civil ou architectural. Des méthodes prédictives sont utilisées  judicieusement avec des techniques agiles permettant la visualisation du plan final. Production (de service ou de produit) : Ce genre de projets implique le développement d'un produit ou service innovant, la conception d'un nouvel élément ou encore la génération de nouvelles activités. Informatique : Tout projet lié au développement de logiciels, aux systèmes informatiques ou encore l’intégration d’un nouveau logiciel ou application web. Les sous-types de projets IT varient d’un besoin à l’autre et sont aujourd’hui très courants. Entreprise : Ces mini-projets participent au développement d'une entreprise, à la gestion d'une équipe de travail, à la comptabilité et bien encore. Ils suivent généralement une stratégie commerciale se basant sur le marketing entrepreneurial.

2- Qu’est-ce que la gestion de projet ?

On appelle « Gestion de projet » la discipline consistant à utiliser des méthodes, des procédures et des politiques de Management pour guider au succès un projet de la conception à l'achèvement. Elle nécessite ainsi l'application de ces principes sous forme de phases et étapes bien établies tout en s’appuyant sur des stratégies assurant la bonne conduite du projet de manière à atteindre tous les résultats planifiés et dévier toute entrave pouvant interrompre l’aboutissement des objectifs finaux. La gestion de projet comprend l'élaboration d'un plan de projet, qui comprend la définition et la confirmation des buts et objectifs, la manière dont ils seront atteints, l'identification des tâches et la quantification des ressources nécessaires, ainsi que la détermination des budgets et des délais de réalisation. Le plan de la gestion de projet devrait piloter de manière efficace et efficiente tous les aspects d'un projet du début à la fin, dans le but de produire le bon résultat dans les bons délais et avec le meilleur budget. Il devrait également identifier à l'avance les défis potentiels ainsi que les risques pour anticiper et gérer les obstacles ou les surprises qui peuvent survenir afin que le projet respecte le calendrier. D’une autre part, la gestion de projet implique la supervision d'équipes, au sein d’une organisation, qui doivent travailler ensemble pendant une partie ou la totalité de la durée du projet afin d’atteindre l'objectif commun. Les chefs de projet ainsi que les membres y participants doivent donc être capables de communiquer efficacement dans de nombreuses disciplines pour mener à bien le projet. Ce dernier passe souvent par un processus de phases majeures qui peuvent se classer, par ordre, comme suit :

  • Etude de faisabilité
  • Définition ou initiation
  • Planification
  • Mise en œuvre ou Exécution
  • Réalisation et contrôle
  • Fermeture

3- Qu’est-ce que l’étude de faisabilité ?

Comme son nom l’indique, l’étude de faisabilité permet de déterminer la possibilité (ou non) de traduire une idée en un projet concret. Cette analyse préliminaire étudie tout ce qui est qualifiable dans le but de s’assurer qu'un projet soit juridiquement, techniquement et économiquement réalisable. Elle indique donc si le projet vaut l’investissement ou pas. Une étude de faisabilité en gestion de projet mène à évaluer les différents aspects de l’affaire envisagée. Une étude bien conçue doit offrir un plan détaillé du projet de toutes ses dimensions et répondre à maintes questions, comme suit : Capacité technique: L’entreprise a-t-elle les capacités et les ressources techniques pour exécuter le projet? Capacité budgétaire : L'organisation a-t-elle les ressources financières nécessaires pour entreprendre le projet ? Et l'analyse coûts / avantages est-elle convenable pour justifier la poursuite du projet ? Légalité: Quelles sont les exigences légales du projet que l'entreprise peut couvrir ? Risque : Quel est le ou les risques associés à la réalisation de ce projet ? Ce risque vaut-il la peine pour l'entreprise selon la base des avantages perçus ? Et peut-on le corriger ? Délai : le projet peut-il être achevé dans un délai raisonnable et avantageux pour l'entreprise ? Faisabilité opérationnelle : le projet, dans sa totalité, répond-il aux besoins de l'organisation en résolvant des problèmes ? 

II- Etude de faisabilité d’un projet informatique – Exemple d’une application mobile

Comme tout autre business, le projet informatique ou digital débute avec idée qui doit être validée et étudiée dans ses différentes perspectives. Notamment, sur le plan technique, financier ou encore les ressources et moyens permettant sa faisabilité. Cette étape s’avère indispensable lors de l’analyse de votre projet pour mener à bien le développement de l’entreprise en question. Remarque : Cette étude de faisabilité s’applique à tout projet informatique tel que l’installation d’un nouveau système d’information, l’implantation d’une nouvelle application web, un nouveau logiciel ou des objets connectés. D’éventuels petits changements peuvent être imposés selon la complexité du projet. Prenons le cas de la mise en place d’une nouvelle application web représentent l’activité d’une entreprise ainsi que ses produits et services. L’étude de faisabilité passe par de nombreuses étapes que nous allons aborder ci-dessous.

1- L’analyse des besoins client (cahier des charges)

En plus du cahier des charges fourni par le client donneur d’ordre (ici l’entreprise elle-même), il faudra étudier les futurs besoins de façon à anticiper les solutions de vie numérique évolutive en un clin d’œil. Il ne faut pas non pas plus surcharger le processus avec des fonctionnalités et caractéristiques qui ne sont tout simplement pas nécessaires car cela va ralentir et le déroulement du projet ainsi que le chargement du système envisagé (ici l’application web). Le meilleur système de gestion de projets informatiques est celui qui facilite tous les aspects d’accessibilité. L’étude doit donc prendre en considération tout niveau technique de destinataire (ici l’utilisateur de notre application mobile). Il faudra ainsi répondre aux exigences des clients finaux de façon optimale tout en étant ergonomique, utile et de valeur ajoutée. Si cette démarche est judicieusement accomplie, cela réduira les coûts, les délais ainsi que la main d’œuvre participant au projet. id 3740 1 Le besoin réel est bien là, sans avoir à le chercher ailleurs, puisque la fièvre des applications mobiles et des sites web (un peu plus ancien) a envahi les entrepreneurs. C’est devenu en effet un point incontournable des stratégies de croissance de toute organisation. C’est ce qui va prouver leur présence dans le web, bien évidemment, mais aussi leur faire démarquer des concurrents. Dans ce contexte, une étude de marché est aussi indispensable si vous comptez formaliser votre étude par de vrais chiffres. Avant même de se lancer à des études avancées, posez-vous des questions genre :

  • A quoi cette application va-t-elle servir ?
  • Qu’est-ce qu’on doit afficher dans les différentes pages ?
  • Quelles informations l’utilisateur va-t-il retrouver et sous quels formats ?

Un conseil d’or : Mettez-vous dans la peau du client final ciblé pour connaître les meilleurs modes de présentation. Voici tous les types d’applications qui pourraient vous être demandées et qui sont les plus répandues au marché du web mobile. À vous de voir quel modèle correspond le mieux à vos besoin.

  • Application présentative ou de marketing: utilisée dans le but d’améliorer l’image de marque de l’organisation, que ce soit une entreprise, une PME, une association ou encore un entrepreneur qui veut faire connaître son activité. Le téléchargement et l’utilisation de l’application sont gratuits.
  • Application de service client: faite pour dynamiser l’activité et optimiser la performance de l’entreprise. Cette application gratuite et accessible pour les utilisateurs, permet  à l’entreprise d’être plus efficace et ainsi générer plus de revenus.
  • Les applications e-commerce ou Achats in-App: ce type présente des services ou produits à commercialiser que l’utilisateur peut commander en payant en ligne. L’achat en ligne et surtout par mobile (que tout le monde préfère aujourd’hui) augmente les bénéfices de l'entreprise, facilite les opérations de vente mais aussi nécessite beaucoup de travail et d’investissements coté conception et sécurité.
  • Applications M-commerce: c’est un nouveau mode d’applications gratuites permettant d’effectuer facilement des transactions commerciales depuis le mobile.
  • Application par abonnement ou à prix symbolique: ces applications génèrent un coût de téléchargement très bas (symbolique), généralement de 0,99 euros payable une seule fois ou un petit montant calculé mensuellement voire périodiquement.
  • Application à prix élevé: ce type n’est pas conseillé à tout le monde, car le risque que personne ne dépense pour juste avoir une application sur son mobile est très élevé. Il faudra donc être sûr que votre cible soit vraiment intéressée par votre projet et surtout avoir déjà acquis un public qui vous fait confiance et qui a la capacité de débourser pour profiter de vos services (ou produits).

2- Etude des ressources

a- Les ressources méthodologiques

Ce sont les méthodes et procédures à utiliser lors de la conception et le développement de l’application. Il ne faut rien zapper partant de la documentation nécessaire jusqu’aux cours, formations, grandes références et toute source de collecte d’information aidant à trouver le bon et court chemin pour entamer les différentes dimensions de l’application de A à Z. A savoir que plus de 1,4 million d’applications sont aujourd’hui présentes sur Google Play et 1,2 million sur l’App Store. Il n’est pas facile de se faire démarquer dans ce monde géant et affreux. D’où la nécessité de préparer les meilleures démarches et les plans les plus parfaits. Ce n’est pas mal de s’inspirer d’une application déjà existante ou reprendre une idée déjà vue mais à condition d’approuver de sérieux efforts d’améliorations plus ou moins radicales et surtout de valeur ajoutée montrant la touche personnelle de votre entreprise. Parfois, les solutions que d’autres personnes proposent pourraient nous servir de point de départ pour concrétiser notre propre conception. Attention de tomber dans le piège du plagiat et refaire le même travail de votre concurrent, ici l’innovation s’impose.

b- Les ressources matérielles et fonctionnelles 

Les ressources matérielles englobent tout ce que l’entreprise doit posséder pour la réalisation du projet, incluant les lieux (salles, bureaux, bâtiments, etc.), équipements (ordinateurs, serveurs, logiciels, etc.). Si l’un des moyens n’est pas déjà présent sur place, des investissements s’impliquent pour son achat ou sa location. Dans un projet informatique, les ressources matérielles vont plutôt se projeter sur les moyens techniques et technologiques. Celles-ci incluent les ressources logicielles qui prennent en charge la réalisation de certaines tâches lors des différentes phases et des différents niveaux du processus de conception et de développement de l’appli. Les ressources logistiques concernant l’environnement matériel du projet s’inscrivent dans le même cadre. Ainsi, le matériel nécessaire pour la création d’une application web de A à Z se limite à un ou plusieurs serveurs, un système de base de données ainsi que des plateformes mises à jour et des logiciels adaptés. La plupart des éditeurs et environnements permettant la gestion, l'utilisation et/ou le développement sont gratuits, mais il ne suffit pas uniquement de télécharger, installer et se contenter des fonctionnalités de base. Il faut quand même dépenser de bonnes sommes pour profiter pleinement du programme et avoir des extensions avancées menant à la réussite et l’unicité de votre création. 

c- Les ressources humaines

Il s’agit de l’ensemble des acteurs qui vont participer à l’exécution du projet. Le chef de projet doit rassembler une équipe homogène d’informaticiens compétents mais aussi de bons gestionnaires qui vont s’occuper de la phase Marketing. L’expérience et le savoir-faire sont indispensables et ce personnel peut être issu de la même organisation ou recruté de l’externe spécialement pour ce projet. Il peut également s’agir de prestataires, de consultants ou même de Freelancers auxquels une ou plusieurs tâches seront affectées. Ainsi, l’étape cruciale menant à la réussite de votre projet informatique est bien évidemment la recherche d’un développeur d’applications mobiles motivé dont l’expertise et la personnalité répondent à vos attentes. La durée de mise en place de votre application dépend donc non seulement du nombre de ressources humaines mais aussi de leurs compétences. A mentionner qu’une personne seule, par exemple, mettra six mois à développer le concept de l’application web alors que deux personnes mettront seulement trois mois. Afin de déterminer les bonnes ressources humaines, il est essentiel de consacrer du temps à :

  • Lister et affecter les tâches
  • Identifier les compétences nécessaires
  • Recruter les bons profils

d- Les ressources financières

Les moyens budgétaires permettent de financer les différentes ressources humaines et matérielles menant à la réalisation et la réussite du projet. Vous  n’aurez certainement pas le montant exact mais une estimation très approximative est faisable. Il est aussi indispensable de  prévoir un budget prévisionnel et en accorder une bonne marge en cas de problème ou d’oubli. Donc avant de vous lancer au choix du design impressionnant et couleurs assorties, il faut savoir que la création d’une application mobile coûte pratiquement cher. Le développement et la mise en place d’une application web complète peut coûter 2 000, mais aussi 200 000 euros ! Si vous souhaitez faire une première estimation du budget, vous pouvez utiliser l’outil « combien coute mon app » accessible gratuitement depuis votre navigateur. Cet outil vous donnera un aperçu global du coût de tout le processus du développement de votre application, du design jusqu’à sa publication sur les stores. Coté investisseurs, il faut être conscient que ceux-ci ne s’engagent pas facilement à de tels projets surtout s’ils ne suivent pas vos évolutions et n’ont jamais assisté à vos réalisations. Les convaincre semble une tâche aussi difficile si vous n’avez pas réalisé de démos pour une ou l’intégralité des parties de votre application. Pour vous faire confiance, ils doivent voir quelque chose de concret ou au moins un dossier de faisabilité assez fort. Mon conseil personnel, ayant déjà participé à des projets similaires, est d’avoir au moins une part de budget à votre disposition avant de vous lancer à la création d’une application mobile.

3- Délai du projet

Concernant l’étude des délais requis pour l’accomplissement de votre projet informatique, je vous conseille d’utiliser le diagramme de GANTT. Il permet de visualiser clairement le planning logique dans le temps sous forme de représentation chronologique de tâches. id 3740 2

4- Les différents scénarios et risques possibles

Les menaces représentent les défis affreux auxquels est confronté chaque nouveau projet, surtout au département informatique où la moindre erreur et le moindre oubli peuvent coûter très cher que vous ne pouvez l’imaginer. Or, cela  ralentit le processus de réalisation et peut même bloquer l’avancement du projet en entier. Lors de l’étude de faisabilité, la phase d'identification des éventuels risques permet d’éviter les dégâts évidents. L’analyse approfondie classifie les différentes probabilités au danger permettant ainsi de les épargner le maximum possible, même avant qu’ils arrivent. Plus cette étape est réalisée attentivement et rigoureusement, plus il sera facile de gérer les ennuis soudains et surprenants. Par ailleurs, la réalisation de démos techniques lors de la phase d’étude permet de percevoir le rendu du projet d’une manière soi-disant assez concrète et donc récapituler toute l’étude faite.

5- Etude de faisabilité web et Marketing digital

id 3740 3 Lors de la définition des paramètres et de la faisabilité d’un projet informatique, il est important de prendre en compte non seulement le côté technique mais aussi la faisabilité web. En effet, le marketing mobile ou autrement dit « Marketing digital » est un facteur clé pour la réussite de votre application (ou projet web en général) auprès du public ciblé. Ainsi, il faudra également penser aux publicités sponsorisées payantes sur les réseaux sociaux afin de déclencher plus d’invités. Des stratégies d’analyses concurrentielles et de référencement SEO seront également nécessaires pour générer du bon trafic organique. Du coup, le recrutement d’un référenceur SEO ou encore l’investissement dans un programme d’audit s’avère nécessaire.

Conclusion

D’après ce rapport, vous avez sûrement acquis que pour mener une étude de faisabilité d’un projet informatique, il faut prendre plusieurs mesures. Le temps, l’argent, le personnel et bien évidemment les outils techniques nécessaires pour tout travail numérique. Donc avant de se projeter vers une quelconque affaire IT, il faut réussir l’analyse préliminaire qui inclut la définition des besoins, l’estimation du budget et la préparation du personnel ainsi que les outils matériels et techniques. Les préparatifs ne s’arrêtent pas là mais s’étendent à la découverte des obstacles évidents ou prévus afin de les diminuer le maximum possible. Les risques techniques dans les projets informatiques s’avèrent plus courants que les embarras financiers. Il faudra donc s’équiper du matériel nécessaire sans oublier les logiciels et plateformes de développement informatique à jour. Malgré que ces dernières soient parfois gratuites, mais trop limitées. Ce qui implique un déboursement non négligeable pour étendre les fonctionnalités et travailler plus à l’aise. L’examen porte également sur l'impact potentiel du projet sur tous les domaines de l'organisation sans oublier l’étude du marché en établissant un audit concurrentiel intelligent. En fin de compte, la décision d'aller ou non vers l’affaire ou le projet reste dépendante de cette étude de faisabilité. En d’autres termes, si les conditions sont toutes disponibles, le chef de projet donne le feu vert et à l’attaque de vos lignes de code !    

Lire aussi

  • Comment faire l’étude de l’existant d’un projet ?
  • Examen étude de cas -Alizés- Informatique de Gestion
  • Examen étude de cas Informatique de Gestion
  • Comment faire une étude de marché pour un produit ?
  • Comment faire une étude de marché immobilière ?
  • Comment faire une étude de marché pour ouvrir un restaurant ?
  • Pourquoi il est essentiel d’établir un business plan ?