Comment faire une étude de marché pour un e-commerce ?

Contenu :

Introduction

  1. Comprendre le e-commerce
    1. Qu’est-ce qu’un e-commerce ?
    2. Types du e-commerce
    3. Les différentes formes du e-commerce
      1. Produits physiques 
      2. Produits numériques 
      3. Services 
  2. Etudier le marché pour votre e-commerce
    1. Déterminer la taille du marché
    2. Analyser les tendances
    3. Comprendre votre consommateur
    4. Rechercher votre concurrence

Conclusion

Introduction

Avec la diversification accrue des ventes en ligne, le marché du commerce électronique se développe de plus en plus. Ainsi, quiconque peut se lancer à vendre ou commercialiser des produits ou services sans se soucier du local ni des horaires d’ouverture du magasin. Les nouvelles solutions de paiement, de prise de commande et de négociation en ligne mettent en évidence ces différentes transactions qui posaient problème auparavant.

La tendance aujourd’hui est de faire ses courses sans bouger de sa place. Les marchés et boutiques sont partout sur internet. Vous n’avez qu’à sortir votre carte bancaire et demander l’expédition de votre commande jusqu’à chez vous. Pour les plus soucieux de la sécurité des sites internet, certains vendeurs proposent même le paiement à la livraison. Ces facilités et bien d’autres, que nous allons aborder lors de ce présent article, ont participé à la propagation de ce qu’on appelle aujourd’hui « le e-commerce ». Toute personne, avec le moindre capital, peut donc déclencher sa petite entreprise virtuelle. Ce n’est pas si facile à mettre en place mais cela est vraisemblablement faisable. Et bien comment ? Il suffit de faire une étude approfondie du marché afin de réussir son projet e-commerce quel que soit sa taille ou sa forme. id 3752 1 Les analyses préliminaires mettent en tête de liste la compréhension du terrain, les tendances qui stimulent l'activité commerciale via le Web, les médias sociaux et bien sûr l’inspection de la concurrence.Cette recherche à la loupe donne un aperçu de la part de marché, de la segmentation, de la taille et de la croissance de l'industrie que vous souhaitez exercer. Savez-vous exactement quelle est la taille du marché pour votre projet de commerce électronique ? Qu'en est-il de la composition socioéconomique et géographique de vos clients potentiels ? Leurs revenus ? Leurs intérêts ?

La réponse à ces questions et l'étude de certains aspects du marché du commerce électronique constituent la phase la plus importante d’une mise sur marché réussie. De nombreuses personnes ne font pas ce travail et finissent donc par payer pour cela à long terme. C’est pourquoi, il faut donner une grande importance à l’étude du marché avant de démarrer tout projet e-commerce.

I- Comprendre le e-commerce

1- Qu'est-ce qu’un e-commerce ?

id 3752 2Le e-commerce, également connu sous le nom « Commerce électronique » ou « Commerce sur Internet », fait référence à l'achat et à la vente de biens ou de services via Internet. Ainsi, le transfert d'argent et de données pour exécuter ces transactions est aussi effectué en ligne.

L'histoire du commerce électronique a commencé avec la toute première vente en ligne datée du 11 août 1994. Un homme a vendu un CD du groupe ‘Sting’ à son ami depuis son site Web NetMarket, qui était une plateforme de vente américaine très célèbre. Il s'agissait d’ailleurs du premier exemple de consommateur achetant un produit réel via le monde virtuel. Depuis lors, le e-commerce a évolué pour rendre les produits et services plus faciles à découvrir et à acheter auprès des consommateurs via des boutiques en ligne.

2- Types du e-commerce

Il existe quatre principaux modèles de commerce électronique qui peuvent décrire presque toutes les transactions entre les acheteurs et les vendeurs. A citer :

Le B2C

Acronyme de « Business to Consumer », qui signifie Entreprise à consommateur. C’est lorsqu'une entreprise vend un bien ou un service à un consommateur individuel. Par exemple, vous achetez un téléphone portable chez un site de vente d’appareils électroniques en ligne.

Le B2B

Acronyme de « Business to Business », qui signifie Entreprise à entreprise. C’est lorsqu'une entreprise vend un bien ou un service à une autre entreprise. Par exemple, une entreprise qui construit et vend des bureaux à d’autres entreprises par internet.

Le C2C

Acronyme de « Consumer to Consumer », qui signifie Consommateur à consommateur. C’est lorsqu'un consommateur vend un bien ou un service à un autre consommateur. Par exemple, vous vendez vos anciens meubles à un autre consommateur via le site eBay ou autre.

Le C2B

Acronyme de « Consumer to Business », qui signifie Consommateur à entreprise. C’est lorsqu'un consommateur vend ses propres produits ou services à une entreprise ou une organisation. Par exemple, un Youtubeur qui vend ses services à une entreprise en échange de publicité contre rémunération.

3- Les différentes formes du e-commerce

Le commerce électronique peut prendre diverses formes impliquant différentes relations transactionnelles entre les vendeurs et les acheteurs. A savoir :

  • La vente au détail
  • La vente en gros
  • Le dropshipping (vendre en passant par un tiers)

Au même contexte, on distingue entre trois types d’objets échangés dans le cadre du commerce électronique :

a- Produits physiques :

Ils incluent tout bien tangible nécessitant une expédition physique des commandes aux clients. Pour cela, il doit y avoir un réapprovisionnement de stocks au préalable avant la mise en vente.

b- Produits numériques :

Il s’agit de produits à format électronique, formations ou cours téléchargeables, supports qui doivent être achetés ou autorisés pour une utilisation à distance ou encore des photos numériques.

c- Services :

Un service est toute compétence ou un ensemble de compétences fournies en échange d'une compensation ou rémunération.

Accroche 1: Le commerce électronique est souvent utilisé pour désigner la vente de produits physiques à distance, mais il peut également décrire tout type de transaction commerciale réalisée par Internet.

Accroche 2: Il existe  4 types de e-commerce ( C2B , B2C, B2B, C2B).

II- Etudier le marché pour votre e-commerce

L'étude de marché donne une compréhension à la fois qualitative et quantitative de la raison pour laquelle vos clients idéaux voudraient opter pour vos produits ou vos services. Les recherches préliminaires, menant à comprendre le marché, doivent toucher plusieurs aspects relatifs à la niche que vous allez traiter. Ainsi, les outils que vous allez utiliser pour collecter, rassembler, organiser et analyser ces données doivent être fiables. Vous devrez ensuite synthétiser toutes ces informations et puis prendre la bonne décision concernant votre business en ligne.Le but de la collecte d'informations approfondie est de vous aider à prendre de meilleures décisions. En plus concret, il s'agit de découvrir ce qu’exactement vos clients attendent de vous.

Afin de mener une étude de marché réussie, nous avons rassemblé tous les points fondamentaux à explorer, ainsi que les astuces et conseils décisifs. id 3752 3

1- Déterminer la taille du marché

La première étape de chaque parcours d'étude de marché consiste à déterminer la taille potentielle de votre business. D’autant plus pour le commerce en ligne qui nécessite plus d’efforts individuels et surtout de l’intelligence pour trouver une bonne place dans une mer assez profonde.Cette phase est primordiale puisqu’elle permet d’évaluer systématiquement les ventes potentielles et donc estimer les gains du projet à pourvoir.

Parmi les sources de définition de marché, on trouve les fournisseurs. En s’appuyant sur leur chiffre d’affaire du marché en question, vous trouverez du bonheur en visualisant des chiffres convaincants.

Googlez le mot clé de votre futur e-commerce !

Cela peut sembler évident, mais en effectuant seulement quelques recherches rapides, vous pouvez vous retrouver avec une image vivante de l'opportunité de marché pour votre idée, ce qui aidera à la justifier ou à la délaisser.

De nombreux entrepreneurs débutants ne cherchent pas à connaître ces données et négligent cette phase, ce qui ne joue pas à leur faveur et mène sans doute à l’échec du projet.

2- Analyser les tendances

La question qui se pose ici est : quelles sont les statistiques et les tendances concernant les demandes commerciales dans votre niche ? En effet, plus vous trouverez de données réelles et concrètes plus vous irez au bon sens pour prendre des décisions éclairées.

Concentrez-vous sur les outils les plus fiables, qui fournissent des informations réelles et surtout à jour. Ainsi, chercher les tendances de votre marché e-commerce sur Google Trends, par exemple, vous donnera des données spécifiques sur votre industrie, produit ou service à commercialiser.

id 3752 4A savoir que Google Trends est un outil Pro très facile à utiliser, qui affiche une variété de données liées à toute requête que vous entrez dans la case de recherche par le biais d’un mot clé spécifique.  Cela permet de voir ce que recherchent les internautes du monde entier. Vous pouvez même filtrer les résultats en choisissant un pays spécifique, une période donnée, une catégorie et aussi un mode de recherche (Actualité - Images - Vidéos YouTube – Google shopping).  Si vous hésitez entre deux ou plusieurs options, l’outil offre également la possibilité de comparaison avec affichage des résultats sous forme de courbes en couleurs.

Prenons l’exemple des produits cosmétiques : si vous souhaitez étudier l’intérêt des consommateurs pour ce type de produits, vous n’avez qu’à définir le terme de recherche et les paramètres qui vous intéressent. L’outil vous affiche les résultats avec la progression au fil du temps pour savoir si l’intérêt du marché a augmenté ou a décliné dans la période définie. Voici ce que Google Trends permet de voir en temps réel :

3- Comprendre votre consommateur

id 3752 5Maintenant que vous saviez qu'il existe une part de marché pour votre business en ligne, il est temps de connaître qui sont exactement vos clients idéaux, où ils se trouvent et ce qui les incite à acheter.

Pour cela, il est indispensable d’utiliser d’abord tous les outils mis à votre disposition gratuitement tels que les enquêtes auprès des consommateurs et Facebook Audience Insights, afin de créer des profils clients bien détaillés. Ces profils présenteront ultérieurement des personnes réelles qui achèteront concrètement votre produit.

A travers cette étape, vous allez saisir des données très importantes sur vos clients potentiels telles que l'âge, le revenu, le mode de vie, le comportement de dépenses, etc. Comme mentionné précédemment, cela implique de comprendre la composition socioéconomique, géographique et interne de vos clients idéaux.  En voici les deux méthodes les plus efficaces :

Enquêtes auprès des consommateurs

Il n'y a absolument pas de meilleure façon de comprendre votre client idéal que de lui demander personnellement. Cette interrogation indirecte ou plutôt implicite mène à découvrir les personnes qui s’intéressent réellement à votre e-commerce.

Votre enquête devrait poser des questions telles que l'âge, l'emplacement, le revenu, les marques préférées, les couleurs préférées, où la personne achète généralement ses vêtements et ses autres besoins, etc. Plus vous en saurez, mieux c'est !

Vous pouvez commencer par des forums en ligne, des groupes Facebook ou même des personnes de votre réseau direct.

Il existe également de nombreux outils gratuits que vous pouvez utiliser pour mener des enquêtes auprès des internautes, tels que Google Forms et TypeForm. Ces méthodes sont particulièrement utiles si vous avez un public ciblé, comme une liste de diffusion déjà préparée ou des réseaux sociaux actifs.

Or, si vous souhaitez diffuser vos enquêtes auprès d'un plus grand nombre de personnes, vous pouvez payer pour un service comme Google Surveys. Cela vous permet de cibler de nouveaux segments d'utilisateurs et en conséquence obtenir de nouvelles prospections.

Les comptes rendus de ces questionnaires aideront à compléter les recherches que vous avez effectué auprès des consommateurs et vous fourniront une compréhension plus étroite du comportement d'achat de votre client cible.

Facebook Audience Insight

Facebook Audience Insight est un outil totalement gratuit qui vous permet de voir certaines données des utilisateurs Facebook sur n’importe quelle audience cible. Les différentes audiences qui sont accessibles dans Facebook Audience Insight sont :

  • Vos visiteurs actuels
  • Les fans de vos concurrents
  • Un nouveau public que vous souhaitez analyser

Il s’agit en effet d’un outil professionnel développé par Facebook et utilisé principalement pour booster votre marketing digital dans le but de réussir vos projets sur internet.

A cet issu, vous allez savoir non seulement les grandes lignes de votre client idéal, qui sont peut-être déjà inscrits sur son profil tels que son âge, son sexe, sa profession, etc. Mais aussi des statistiques beaucoup plus précises sur le mode de vie de cet utilisateur tel qu’identifié par ce réseau social très populaire. Vous saurez, par exemple, les pages qu’il suit, les produits qu’il apprécie ou encore les plats qu’il aimerait déguster.

Facebook Audience Insight donne des réponses à toutes ces questions pour vous aider à mieux cibler votre audience et puis comprendre ce qu’elle cherche afin de la convertir de simples prospects à de véritables clients.

4- Rechercher votre concurrence

À ce stade, il est temps de faire une analyse concurrentielle avec un audit bien conçu. Pour cela, il faut aller voir vos concurrents afin d’obtenir un aperçu du terrain sur lequel vous allez vous projeter.

Voici quelques bonnes questions pour commencer :

  • Qui sont mes concurrents directs et indirects ?
  • Le marché est-il saturé de concurrents ?
  • Y a-t-il une faiblesse repéré chez l’un de mes concurrents dont je pourrai profiter?

Premier conseil : Ne vous découragez pas si le marché se sent plein à première vue. Cela ne veut pas dire que vous n’aurez pas de place, mais peut être le contraire. Pensez à MySpace et Facebook ou encore à Yahoo et Google. Souvent, le second venu est le plus réussi.

Deuxième conseil : Examinez bien les commerces de vos concurrents car plusieurs entrepreneurs débutants commettent des erreurs qui peuvent jouer en votre faveur. Vous pourrez donc corriger et améliorer leurs failles afin de fidéliser vos clients qui sentiront la différence de votre touche perso.

N'oubliez surtout pas que vous êtes face à deux types de concurrents. Vos concurrents directs sont ceux qui proposent un produit / service identique au vôtre. Tandis que vos concurrents indirects sont ceux avec un e-commerce similaire d’une part ou d’une autre. Il faudra donc ne rien rater et couvrir tous ces acteurs, sans oublier les magasins physiques.

Cette phase vous permettra de mesurer l’intensité concurrentielle au sein de votre zone commerciale, ce qui vous aidera de vous démarquer par une stratégie de qualité supérieure et de valeur ajoutée.

AUCUN PRODUIT N'EST SANS CONCURRENCE !

Une règle d’or : Méfiez-vous toujours des secteurs morts, c’est-à-dire les marchés sans concurrence ou avec très peu de concurrents. Un manque de concurrence sur votre niche peut indiquer une faiblesse grave ou une demande client presque absente. Donc, à éviter !

Envisagez de rechercher soigneusement vos concurrents sans avoir peur d’eux. Ce sont des personnes qui ont commencé de zéro tout comme vous et ont trouvé leur part de marché sur leur domaine de spécialité.

Soyez donc très vigilant et concentrez-vous sur le marché que vous aimez envahir. Vos clients vont sentir cet amour de métier et vont aimer vos produits en retour.

Accroche 4: Pour une étude de marché pour un e-commerce, il faut déterminer la taille et les tendances du marché , comprendre le consommateur et connaitres les concurrents.

Conclusion

Le résultat d'une étude de marché idéale devrait finalement vous permettre de déduire la taille, le taux de croissance et les tendances actuels de votre industrie ainsi que les réalisations de concurrents. Une fois que vous avez réalisé cette grande partie précédant le lancement de votre activité de commerce électronique, les prochaines étapes vont s’adapter en fur et à mesure de votre motivation et votre continuité. Concentrez-vous ensuite sur l’optimisation de votre site web, concevez une superbe vitrine en ligne et créez une barre de navigation intuitive pour obtenir une bonne note en expérience utilisateur en ligne. Sachez bien que les acheteurs sur internet en parlent à leurs amis !

L’inventaire est également très important pour ne pas avoir une rupture de stock dès votre démarrage. Les produits les plus vendus ont tendance à disparaître rapidement, c'est pourquoi il est conseillé de diversifier votre marchandise et varier vos offres pour attirer une clientèle plus large.

Recherchez constamment de nouvelles idées d’amélioration qui pourraient faire en sorte que le trafic augmente et ne stagne pas. Et revenez fréquemment aux résultats des tendances Google pour rester à jour et offrir le meilleur à vos clients.

Enfin, n’ayez pas crainte d’investir d’une manière modérée pour réussir le plan de marketing digital de votre commerce électronique. Il faut bien entendu utiliser l'aspect commercial pour faire connaître votre activité en ligne, car c'est la force motrice de tout magasin rentable. Bonne chance !    

Lire aussi

  • Comment réaliser une étude de marché pour créer une entreprise ?
  • Réaliser une étude de marché pour la création de sa propre entreprise ?
  • Comment faire une étude de marché pour ouvrir un restaurant ?
  • Comment faire une étude de marché pour un produit ?
  •  Comment élaborer un questionnaire pour une étude de marché ?
  • Comment faire l’étude de l’existant d’un projet ?
  • Comment faire une étude de marché immobilière ?
  • x