Cours PHP

apprendre php pdf complet


Télécharger apprendre php pdf complet

★★★★★★★★★★5 étoiles sur 5 basé sur 2 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


E.Coquery

Pages Web statiques

Principe de fonctionnement :

L’utilisateur demande l’accès à une page Web depuis son navigateur.

Adresse tapée, clic sur un lien, utilisation d’un signet, etc

Le navigateur envoie une demande à un serveur Web.

Le serveur Web lit le fichier demandé sur le disque dur.

Le serveur Web envoie le contenu du fichier au navigateur.

Le navigateur affiche le contenu de la page.

Pour l’affichage, il peut également demander le contenu d’autres fichier au serveur (ex : images).

Illustration

Pages Web dynamiques

Pages statiques :

 Pour changer le contenu, il faut éditer le fichier.

Idée : générer le contenu de la page au moment ou` elle est demandée, en fonction :

du contenu d’une base de données; de paramètres fournis avec la demande (ex : formulaires).

Pages Web Dynamiques : fonctionnement

L’utilisateur demande l’accès à une page Web depuis son navigateur.

Le navigateur transmet envoie une demande au serveur web comprenant :

le nom de la page, qui correspond en fait à un programme; éventuellement un ensemble de paramètres.

Le serveur web va chercher sur le disque le code source d’un programme.

Le serveur web exécute ce programme qui peut :

utiliser les paramètres transmis avec la demande du navigateur; aller chercher des données dans une base de données ou sur le disque.

Durant l’exécution, le programme génère un contenu HTML.

Le contenu HTML est envoyé au navigateur.

Le navigateur affiche le résultat.

Illustration

Quelques langages

Langages utilisés :

Pour le contenu des pages :

Données à afficher

Mise en forme

? HTML, CSS, JavaScript, )

Pour générer le contenu des page :

Aller chercher les données

Fabriquer un document (en général un document HTML)

? PHP (ou bien Perl, Python, Java, )

Pour interroger la base :

Requêtes à effectuer sur la base.

? SQL


Création de pages dynamiques

Dans notre cadre, pour créer une page dynamique, il faut :

Créer un programme PHP correspondant à cette page.

Plus précisément, écrire le code source de ce programme.

Le but de ce programme est de générer le contenu d’une page Web, i.e. du HTML.

Cette génération se fait via des print, un peu comme pour écrire dans un fichier.

Ce programme peut éventuellement utiliser des requêtes SQL.

Ces requêtes sont passées sous forme de chaˆ?nes de caractères

à des fonctions spéciales qui vont les transmettre au SGBD et récupérer les résultats.

Remarque : Bien que le but principal d’un programme PHP soit de produire un page HTML, cela reste un programme qui peut par conséquent avoir d’autres effets :

 Ex : insérer des valeurs dans une base dedonnées

HTML : Principe

Fichier texte contenant des informations de structuration.

La structure est indiquée à l’aide de balises :

Le nom de la balise indique le type de mise en forme à appliquer.

On met une balise ouvrante au début du morceau de texte concerné :

<nom balise>début du texte

On met une balise fermante à la fin du texte concerné :

fin du texte</nom balise> (! au /)

Une balise ouvrante peut contenir des attributs de la forme nom="valeur"

<nom balise nom1="val1" nom2="val2" >texte

Les attributs permettent de préciser des informations concernant la mise en forme.

Les balises peuvent être imbriquées.

C’est le navigateur qui interprète les balises pour faire l’affichage.

Structure d’une page HTML

Une page HTML a la structure suivante :

<html>

<head>

<title>titre de la page</title>

</head>

<body>

Partie affichée dans le navigateur.

</body>

</html>

Les commentaires (non affichés) sont délimités par <!-- et -->.

Structure : paragraphes et titres

<p>texte</p> texte forme un paragraphe (saut de ligne avant et après).

<h1>texte</h1>

texte est un titre important (paragraphe avec un affichage plus gros, en gras).

 <h2>texte</h2>

texte est un titre moins important (affichage un peu moins gros).

<h6>texte</h6> texte est un petit titre.

Exemple de document HTML

<html>

<head>

<title>La page de Toto</title>

</head>

<body>

<h1>Toto</h1>

<h2>L’histoire de Toto</h2>

<p>Il était une fois </p>



<p>Chemin faisant

</p>

<h2>Les amis de Toto</h2>

<p>Ouioui</p>

<p>Casimir</p>

</body>

</html>

Structure : styles simples

<i>texte</i> ou <em>texte</em> : mettre texte en italique.

<b>texte</b> ou <strong>texte</strong> : mettre texte en gras.

<u>texte</u> : souligner texte.

<big>texte</big> :

mettre texte en plus grand.

<small>texte</small> : mettre texte en plus petit.

Structure : listes

<ul>

<li>entrée 1</li>

<li>entrée 2</li>

<li>entrée 3</li>

<li> </li>

</ul>

<ol>

<li>entrée 1</li>

<li>entrée 2</li>

<li>entrée 3</li>

<li> </li>

</ol>

Structure : tableaux

<table>

<tr>

<td>case 1</td>

<td>case 2</td>

</tr>

<tr>

<td>case 3</td>

<td>case 4</td>

</tr>

</table>

Structure : tableaux - 2

<table border="2">

<tr>

<td>case 1</td>

<td>case 2</td>

</tr>

<tr>

<td>case 3</td>

<td>case 4</td>

</tr>

</table>

Liens hypertextes

<a href="adresse web">texte</a> texte devient un lien cliquable.

Lorsque l’on clique sur texte, on va à l’adresse (URL) adresse web.

<a href=";>Documentation

HTML</a>

 Le texte Documentation HTML est un lien vers la page web dont l’adresse est

<a href="">Des trucs</a>

 Le texte Des trucs est un lien vers la page web située au même endroit que la page courante.

Images

Inclure une image :

 <img src="adresse web image">  Pas de balise fermante pour <img>

 adresse web image : adresse web ou` chercher l’image.


Formulaires : principe

Objectifs :

accéder à une page (dynamique) en spécifiant des paramètres; permettre à l’utilisateur de saisir ces paramètres.

Comment :

en utilisant des champs textuels, des listes déroulantes, des cases à cocher;

à chacun de des composants de saisie correspond un paramètre.

Formulaires : balise principale

<form action="adresse web" method="POST" name="nom"> contenu formulaire

</form> contenu formulaire : du texte contenant en particulier des balises représentant les différents composants de saisie; adresse web : l’adresse de la page web dynamique à laquelle on souhaite accéder via ce formulaire;

POST : la méthode de transmission des paramètres (on peut

également mettre GET); nom : le nom du formulaire (optionnel).

Formulaires : saisie de texte

<input type="text" name="nom">

Créée un champ de saisie pour une ligne de texte.

nom est le nom du paramètre correspondant à ce composant.

On peut ajouter les attributs suivants : size="un nombre" : la taille du champ en caractères; value="une valeur" : texte pré-saisi utile pour modifier des informations.

On peut remplacer type="text" par type="password" si on veut afficher des * au lieu des lettres lors de la saisie.

Pas de balise fermante.

Formulaires : saisie d’un grand texte

<textarea name="nom" rows="h" cols="l"> contenu pré saisi

</textarea>

Créée un champ de saisie pour du texte sur plusieurs lignes. nom est le nom du paramètre correspondant à ce composant. h est la hauteur du composant en nombre de lignes. l est la largeur du composant en nombre de caractères. le contenu pré saisi peut être vide et ne contient de balise.

Formulaires : paramètres cachés

<input type="hidden" name="nom" value="val">

Permet de donner la valeur val au paramètre nom.

Ce composant n’est pas affiché.

Utile pour spécifier un identifiant dans un formulaire de modification des informations de la base.

Pas de balise fermante


Formulaires : liste déroulante

<select name="nom">

<option value="val1">Texte 1</option>

<option value="val2">Texte 2</option>

</select>

Créée une liste déroulante ayant comme sélection possible

Texte 1, Texte 2,

La valeur du paramètre nom est donnée par la sélection choisie par l’utilisateur :

val1 pour Texte 1 val2 pour Texte 2

L’attribut value est optionnel.

Par défaut c’est le texte dans la balise <option></option>

On peut ajouter selected="true" dans une des balises options pour pré sélectionner cette option.

Formulaires : boutons de soumission

<input type="submit" value="texte">



Créée un bouton déclenchant le chargement de la page de destination (attribut action de la balise <form>). texte est un texte qui sera affiché sur le bouton.

<input type="reset" value="texte">

Créée un bouton déclenchant la réinitialisation du formulaire, en utilisant les valeurs pré saisies lorsqu’elles existent. texte est un texte qui sera affiché sur le bouton.

HTML : méthodes de transmission de paramètres

Deux méthodes de transmission des paramètres

Les paramètres sont encodés avec l’adresse de la page :

à la fin de l’adresse, on ajoute le caractère ? puis pour chaque paramètre on ajoute nom=val les paramètres sont séparés par le caractère &

Utile pour spécifier des paramètres dans un lien hypertexte.

Les paramètres sont encodés séparément de l’adresse web.

Plus pratique pour les formulaires.


PHP

Un fichier PHP est le code source d’un programme.

Ce programme a pour but de générer une page HTML.

PHP est un langage impératif proche du C.

PHP : deux types de ”zones”

Délimitées par <? et ?>

Zones entre <? et ?> : code PHP à exécuter (similaire à du code C).

Zones à l’extérieur de <? et ?> : texte et balises qui seront recopiés directement dans le contenu HTML généré.

PHP : variables

Le nom d’une variable commence par un $

$i, $utilisateur, $id,

Affectation comme en C :

$i = valeur ;

Les variables ne sont pas explicitement déclarées comme en C.

Une variable existe dès que l’on a fait une affectation dessus.

Une variable peut contenir un nombre, une chaˆ?ne de caractères, un booléen (en réalité un entier comme en C) ou un tableau.

PHP : génération du contenu

Deux méthodes :

Mettre du texte à l’extérieur de <? et ?>.

Utiliser l’instruction print :

print valeur ; valeur est évalué puis transformé en texte.

Ce texte est ajouté à la suite du contenu HTML déjà généré. On peut utiliser echo à la place de print.

On peut considérer que le texte mis à l’extérieur de <? et ?> est passé en argument à un print.

PHP : chaˆ?nes de caractères

Délimitées par des guillemets simples (’cha^?ne’)ou doubles ("cha^?ne").

Si une variable apparaˆ?t dans une chaˆ?ne avec guillemets doubles, elle est remplacée par sa valeur (convertie en chaˆ?ne de caractères).

print "<p>Mon nom est $nom</p>";

Les variables apparaissant dans des guillemets simples ne sont pas remplacées.

Un . entre deux chaˆ?nes les concatène. print "<p>Mon nom".$nom."</p>";

PHP : opérateurs courants

Arithmétiques :

 + (addition), - (soustraction), * (multiplié), / (divisé), % (modulo), ++ (incrément), -- (décrément).

De comparaison :

 == (égalité), < (inférieur strict), <= (inférieur large), >,

>=, != (différence) Logiques :

 and, && (et), or, || (ou), xor (ou exclusif), ! (non)

PHP : tableaux

Syntaxe similaire au C :

$mon tableau[2] = "coucou";

Range "coucou" dans la case numéro 2.

print $mon tableau[2];

Génère le texte coucou.

$mon tableau[] = valeur;

Ajoute une case au tableau $mon tableau et y range valeur.

La première case d’un tableau porte le numéro 0.

Pour créer un tableau vide, on peut utiliser :

$mon tableau = array();

PHP : tableaux associatifs

Tableau associant une valeur à une chaˆ?ne de caractères.

$personne[’Prenom’] = ’Toto’;

Associe la valeur ’Toto’ à la chaˆ?ne ’Prenom’.

print $personne[’Prenom’];

Génère le texte Toto.

PHP : controˆles

Structures de contrôles similaires à celles de C : if ( ) { } else { } for( ; ; ) { } while ( ) { }

Inclusion d’un autre fichier PHP :  include(”nom ”);

PHP : fonctions

Définition de fonction :

function nom fonction($param1, $param2, ) {

}

Pour renvoyer un résultat dans une fonction : return valeur;


Gestion des formulaires

PHP : récupération des paramètres

Principe :

 L’interpréteur PHP initialise un tableau associatif qui associe à chaque nom de paramètre sa valeur.

Le nom du tableau initialisé dépend de la méthode :

$ POST pour la méthode POST

$ GET pour la méthode GET

Exemple : afficher la valeur du paramètre nom, s’il est transmis par la méthode POST.

print $ POST[’nom’];

Accès à une base de donnée MySQL

Cinq étapes :

1   Connexion au SGBD.

2   Sélection d’une base.

3   Envoi d’une requête.

4   Récupération et utilisation du résultat.

5   Fermeture de la connexion.

On peut itérer les étapes 3 et 4 autant de fois que l’on veut avant de fermer la connexion à l’étape 5.



Connexion

 Connexion au SGBD :

$user = ’toto’;

$passwd = ’mdptoto’;

                    $machine = ’localhost’;                         machine ou` tourne PHP

$connect = mysql connect($machine,$user,$passwd)

or die(’Echec de connexion au SGBD’);

 Choix de la base :

$bd = ’entreprise’; mysql select db($bd,$connect) or die(’Echec lors de la selection de la base’);

 Fermeture (après les requêtes) : mysql close($connect);

Envoi de la requête

$requete = ’une requete SQL’;

$resultat = mysql query($requete,$connect) or die(’Erreur durant l’exécution de la requ^ete’);

Exemple :

$salaire max = 20000;

$requete = "SELECT nom FROM employe "

." WHERE salaire <= $salaire max";

$resultat = mysql query($requete,$connect) or die(’Erreur durant l’exécution de la requ^ete’);

Durant la phase de développement, il peut être utile d’afficher $requete avant son envoi au SGBD.

Exploitation du résultat d’une requête

Code type pour parcourir le résultat :

while ($nuplet = mysql fetch assoc($resultat)) {

}

La boucle while permet de parcourir les n-uplets qui forment le résultat (un n-uplet par tour de boucle).

$nuplet est un tableau associatif qui associe à chaque attribut du résultat sa valeur pour le n-uplet courant.

Si la requête est une mise à jour, il est inutile de parcourir le résultat.

Exemple

$salaire max = 20000;

$requete = "SELECT nom,salaire FROM employe "

." WHERE salaire <= $salaire max";

$resultat = mysql query($requete,$connect) or die(’Erreur durant l’exécution de la requ^ete’); print "<h3>Employés gagnant moins de "

."$salaire max euros par an</h3>";

while ($nuplet = mysql fetch assoc($resultat)) {

$nom = $nuplet[’nom’]; $sal = $nuplet[’salaire’];

print "<p>$nom gagne $salaire euros par ans.</p>"; }


Sessions : pourquoi ?

Il peut être utile de conserver des informations d’une page sur l’autre. Par exemple pour :

se souvenir du login de l’utilisateur se souvenir des références indiquant à quoi l’utilisateur s’intéresse se souvenir des dernières pages vistées par l’utilisateur etc

Jusqu’ici, un seul moyen : utiliser des paramètres et penser à les remettre à chaque lien et dans chaque formulaire

? Programmation fastidieuse et source de problèmes.

Sessions

Une session peut être vue comme un ensemble d’informations concernant un utilisateur d’un site.

par utilisateur, on entend un navigateur sur une machine les informations sont conservées entre deux pages une page PHP peut ajouter ou modifier des informations

En PHP, la session est vue comme une variable spéciale appelée $ SESSION :

c’est un tableau associatif sa valeur est conservée d’une page sur l’autre

Utilisation des sessions en PHP

 Une page PHP utilisant une session doit obligatoirement, avant même d’afficher quoi que ce soit, commencer par l’instruction :

session start();

Cette instruction crée la variable $ SESSION et la remplit avec les valeurs qu’elle avait dans la page PHP précédente.

La variable $ SESSION se manipule ensuite comme un tableau associatif classique.

Déconnexion

Lorque l’utilisateur se déconnecte, il est important de détruire la session par exemple pour éviter qu’une seconde personne utilisant le même ordinateur ne se fasse passer pour la première personne

pour détruire une session :

$ SESSION = array(); session write close();



8345