Cours gratuits » Cours Photofiltre » Apprendre à faire des Retouches d’images numériques avec PhotoFiltre

Apprendre à faire des Retouches d’images numériques avec PhotoFiltre

Problème à signaler:

Télécharger



★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

PhotoFiltre Fonctions de base

PhotoFiltre est un programme gratuit de retouche d’images. Dans sa version gratuite, tous les outils de base sont présents, donnant à ce logiciel des possibilités plus que suffisantes pour la majorité des utilisateurs.

Une version payante (PhotoFiltre Studio) de ce logiciel est développée en parallèle … La principale différence avec la version gratuite réside dans la gestion des calques. Plusieurs outils supplémentaires seront accessibles dont une gomme et un outil de retouche (pour les yeux rouges par exemple)

Ce présent mode d’emploi est basé sur la version 6.1.1 du logiciel.  

Table des matières                                                                                 

                       page

1.  Préambule 2

2.  Récupération et installation du programme 3

3.  Lancement du programme .. 3

4.  Affichage de(s) l’image(s) .. 4

5.  Redimensionner une image 5

6.  Enregistrer une image (différents formats) 6

7.  Choisir le format d’enregistrement .. 7

8.  Recadrer une image . 8

9.  Modifier ou corriger l’aspect d’une image .. 9

10. Insérer du texte sur une image . 10 11. Les raccourcis utilisés .. 11

Ce mode d’emploi a été écrit par Pierre HUGO, Conseiller Multimédia, ICTVS. Merci de transmettre vos éventuelles remarques ou compléments à .

Sion, janvier 2007

(version 1.00)

1. Préambule

Il existe 2 grandes familles de formats d’images

Le format bitmap (extension : jpg, jpeg, bmp, tiff, gif, png …) par lequel l’image sera numérisée point par point (appelés pixels). C’est dans ce format que travaille PhotoFiltre. Ce format idéal pour les photographies comporte un défaut : une perte de qualité lors de l’agrandissement de l’image (effet de pixellisation).

Le format vectoriel (extension : wmf, …) par lequel, les lignes et les formes géométriques de l’image seront sauvegardées. Ce type d’image (créée par des logiciels spécialisés comme CorelDraw) est souvent utilisé pour les cliparts (dessins) ou les polices de caractères accompagnant un traitement de texte. Son principal avantage sera de ne subir aucune perte de qualité lors d’un agrandissement de l’image.

Il sera toujours possible de transformer une image vectorielle en format bitmap, mais pas l’inverse !

Une image numérisée comporte une grande quantité de pixels (points).

La définition d’une image donne sa taille exprimée en pixels  exemple : 640 X 480 soit 307'200 pixels.

La résolution d’une image traduit la densité de pixels par pouce (ppp ou dpi en anglais). Plus la résolution est élevée, plus l’image comportera de pixels. La résolution dépendra du périphérique utilisé (écran, imprimante, scanner)

 exemple : un écran affiche 72 ppp (dpi)

Le poids d’une image sera proportionnel à sa définition, sa résolution et au nombre de couleurs. De ce fait, elle risque de prendre beaucoup de place à l’enregistrement sur le disque dur. Pour gagner de l’espace, l’invention de différents algorithmes mathématiques a permis de « compresser » l’image avant son enregistrement (formats jpg, gif, …). Une image (10X15 cm) avec une définition de 600 dpi (ppp) aura une définition de 3541 X 2367 mais utilisera sur le disque dur environ :

 24 Mo (17 disquettes) en format TIFF non compressé

 900 ko à 5,5 Mo (1 à 4 disquettes) en format JPG compressé

                         Quel que soit le format de compression utilisé, une

 

 image « affichée » à l’écran apparaîtra toujours

 

               décompressée, prenant une certaine place dans la mémoire vive de l’ordinateur.

2. Récupération et installation du programme

Vous pourrez récupérer la version gratuite de PhotoFiltre (1,6 Mo) sur le site de son auteur Antonio Da Cruz :

 

Sur ce même site, il sera également possible de télécharger des plugins (cf annexes), des masques et plusieurs autres utilitaires. 

Une fois le téléchargement achevé, il vous faudra lancer l’installation du programme () en acceptant tous les paramètres par défaut. Le logiciel sera installé sur votre disque dur et un nouveau raccourci apparaîtra sur votre bureau. 

3. Lancement du programme

Une fois le programme installé, utilisez le raccourci du bureau ou  passez par le menu « démarrer » / « Programmes » / « PhotoFiltre » / « PhotoFiltre » pour lancer le programme.

Après l’ouverture du programme, voici la fenêtre qui apparaîtra :

 

4. Affichage de(s) l’image(s)

Lorsqu’on cherche à modifier une image, il faut préalablement l’afficher à l’écran. Si elle provient d’un appareil de photo numérique, il n’est pas toujours très aisé de connaître le nom de l’image à afficher. Il sera intéressant alors d’utiliser l’« Explorateur d’images » accessible :

-    via le bouton        d e    l a barre d’outils

-    via le menu « outils » / « Explorateur d’images »

-    en tapant la combinaison de touches Ctrl+E

   

6. Enregistrer une image

Lorsque les modifications voulues ont été effectuées sur l’image travaillée, il faudra l’enregistrer.

Passez par le menu « Fichier » /

« Enregistrer » ou « Enregistrer sous »

(Ctrl+S ou Maj+Ctrl+S) ou utilisez le bouton de la barre d’outils

 

 Prenez l’habitude d’utiliser la fonction « Enregistrer

 

                                           sous » (Maj+Ctrl+S) afin de ne pas modifier l’original !

 

En sélectionnant l’option « Enregistrer sous », plusieurs choix de formats de fichiers s’offrent : 

                                                1. Introduire le

                                                nom du fichier

7. Choisir le format d’enregistrement

Lors de l’enregistrement d’une image, quel format choisir ?

a.   Privilégier un format non compressé (TIF ou BMP) pour l’image originale, la meilleure qualité sera ainsi préservée.

b.   Utiliser un format compressé pour toute autre utilisation. Nous nous limiterons ici à 3 formats d’images utilisables également sur Internet, le GIF, le PNG et le JPG (ou jpeg).

GIF

PNG

JPG ou JPEG

A choisir

S’il y a des surfaces de même couleur et peu de couleurs différentes.

S’il y a des surfaces de même couleur et peu de couleurs différentes.

Pour les photos.

S’il y a des dégradés fins.

Si on désire compresser très fortement une image.

Remarques

max. 256 couleurs. La compression se fait sur les zones de même couleur (ou trame).

16 millions de couleurs. La compression

se fait également  sur les zones de même couleur.

Forcément en millions de couleurs.

Pour paramétrer le facteur de compression, observer les bords très contrastés : des sortes d'écho du bord sont un signe qu'on a été trop loin; on voit aussi apparaître des gros carrés dans les dégradés. En général :

 100% pour une image destinée à l’impression  jusqu’à 60% pour une

image destinée à l’affichage à l’écran

En cas de doute, mieux vaut effectuer des essais d’enregistrement dans plusieurs formats (voire plusieurs compressions pour le JPG) avant de se déterminer sur l’image à  archiver.

 

 Prenez l’habitude de garder l’image d’origine par sécurité !

             

8. Recadrer une image 

Après avoir affiché une image à l’écran, utilisez un des outils de sélection.

 
Autre possibilité 

Une fois la sélection effectuée (points 1à 3 ci-dessus), il est également possible de passer par le menu « Image » / « Recadrer » (ou Ctrl+Maj+H) et l’image sera réduite à la sélection.

9. Modifier ou corriger l’aspect d’une image

 1              2           3           4         5          6                8          9                                13 14

                                                                                                       7                                10 12

11

photo ancienne

1.   Correction automatique de la couleur et du contraste.

2.   Correction de la luminosité

3.   Correction manuelle du contraste

4-5. Correction manuelle des couleurs

6.   transformation en noir/blanc ou en photo vieillie

7.   Anti-poussière (ôter les petits défauts de l’image)  

8.   Plus de flou

10. Variation de teinte

                           Ce genre de modifications ne seront accessibles que sur une

 

 image en millions de couleurs ! Pour augmenter le nombre de       couleurs, cliquer sur    de la barre d’outils.

Plusieurs filtres prêts à l’emploi peuvent être appliqués à l’image (ou à la sélection). Ils sont accessibles via le menu … « Filtre » !


10. Insérer du texte sur une image

Le bouton    de la barre d’outils (ou Ctrl+T) permet d’insérer du texte dans une image.

Un clic sur ce bouton fera apparaître une fenêtre permettant l’écriture et la mise en forme du texte.

 

11. Les raccourcis utilisés

Raccourcis

Fonctions

Ctrl+E

affiche / cache l’« Explorateur d’images »

Ctrl+H

pour modifier la taille de l’image

Ctrl+S

enregistrer l’image … avec le même nom

Maj+Ctrl+S

enregistrer l’image sous … un autre nom

Ctrl+X

couper la sélection

Ctrl+C

copier la sélection

Ctrl+V

coller ce qui a été coupé ou copié dans la même image

Maj+Ctrl+V

coller ce qui a été coupé ou copié comme nouvelle image

Ctrl+Maj+H

recadrer l’image à la taille de la sélection

Ctrl+T

insérer du texte

page


32