Support d’introduction aux bases de donnees MySQL et PHP


Télécharger Support d’introduction aux bases de donnees MySQL et PHP

★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


Support d’introduction aux bases de données MySQL et PHP

  • Système de gestion de base de données relationnelles, MySQL est un SGBDR très populaire, performant et fiable.
  • MySQL est développé par MySQL AB sous une license GPL (GNU General Public License).
  • Il y a 2 millions d’installations connues dans le monde.

Caractéristiques generals

  • MySQL s’intègre facilement avec PHP (et Apache et Linux).
  • Utilise le langage SQL pour les requêtes (conforme à la majorité des standards SQL).
  • Supporte les transactions (version Max).
  • Version courante MySQL 3.23

Modèle client/serveur

  • Une application SGBD roule sur le serveur.
  • Le serveur est accessible par un client qui peut être sur la même machine ou distant.
  • Un pilote ODBC est disponible.
  • Dans le cas du web, le client est le module PHP.

Caractéristiques techniques

  • Écrit en C et C++, « multi-threaded » (multiple CPUs).
  • Disponible sous plusieurs plate-formes (notamment Un*x, Windows).
  • API pour C, C++, Eiffel, Java, Perl, PHP, Python et Tcl.
  • Supporte différents types de données: entier signé/nonsigné de 1, 2, 3, 4, et 8 octets, FLOAT, DOUBLE, CHAR, VARCHAR, TEXT, BLOB, DATE, TIME, DATETIME, TIMESTAMP, YEAR, SET, et ENUM.
  • Multilingues (message).

Installation de PHP

  • Le plus simple sous Linux est d’utiliser les RPM (RedHat Package Manager).
  • Cependant, il peut être nécessaire de compiler les sources de PHP pour activer des fonctions particulières (ex: support de base de données, support de imap, etc …)
  • Dans le cas de Windows, un fichier « setup » fait l’installation.

PHP.INI

  • Un fichier d’initialisation détermine les paramètres de fonctionnement de PHP dans l’environnement du serveur web.
  •  Fixe le “buffering”, le style des balises, le traitement des erreurs, le serveur de courrier, etc.—Dans unix, se fichier se situe dans /usr/local/lib/php.ini (ou php3.ini), dans Windows c:\windows ou c:\winnt.

Création d’une page PHP

  • Fichier de type texte (iso-8859).
  • Création avec un éditeur de texte standard ou spécialisé.
  • Installation des sources.
  • Il suffit de copier le fichier dans la structure de répertoire ou pointe le serveur web.
  • FTP;
  • copie par un lecteur réseau.

… Variable

  • Une variable commence toujours par $.
  • Les variables d’un formulaire web sont immédiatement disponibles, ainsi que les cookies.

Le nom de l’élément du formulaire ou du cookie devient une variable pour la page PHP cible lors d’un POST ou d’un GET.

… Environnement web

  • Les variables d’environnement web (apache, HTTP et PHP) sont accessible par des variables.
  • Par exemple, il possible de connaître la méthode (HTTP) par laquelle une page web est demandée. La variable PHP $REQUEST_METHOD contient la méthode : GET, POST.

… Outils de développement avec PHP

  • Secteur en ébullition.
  • Diverses compagnies offrent des produits.
  • Zend avec Zend Studio qui est un IDE de développement.
  •  Des générateurs de code permettent de produire du code PHP selon une méta-description —Il est également possible d’utiliser un environnement comme Macromedia Dreamweaver Ultradev 4 et d’ajouter une extension PHP. Du code PHP sera ainsi produit.

Rappel :

Histoire de MySQL

Nous avons débuté avec l'intention d'utiliser mSQL pour se connecter à nos tables en utilisant nos propres routines bas niveau ISAM. Cependant, après quelques tests, nous sommes arrivés à la conclusion que mSQL n'était pas assez rapide et flexible pour nos besoins. Cela nous a conduit à créer une nouvelle interface SQL pour notre base de données, mais en gardant la même API que mSQL. Cette API a été choisie pour la facilité de port des programmes de tiers.

Les liens avec le nom MySQL ne sont pas parfaitement établis. Notre dossier de base et un grand nombre de bibliothèques et outils étaient préfixés par ̏my" depuis plus de 10 ans. Mais la fille de Monty, plus jeune que lui, était aussi appelée My. Lequel des deux a conduit au nom de MySQL est toujours un mystère, même pour nous.

Le nom du dauphin MySQL (notre logo) est Sakila, qui a été choisi par les fondateurs de MySQL AB à partir d'une grande liste de noms suggérés par les utilisateurs dans le concours "Name the Dolphin" ("Nommez le dauphin"). Le nom a été suggéré par Ambrose Twebaze, un développeur de logiciels libres au Swaziland, en Afrique. D'après Ambrose, le nom Sakila puise ses origines du SiSwati, la langue locale du Swaziland. Sakila est aussi le nom d'une ville en Arusha, Tanzanie, près du pays d'origine d'Ambrose, Uganda.

1.2.2 Les fonctionnalités principales de MySQL

La liste suivante décrit les caractéristiques principales du logiciel de bases de données MySQL. Voyez la Section 1.3, « Plan de développement de MySQL » pour plus d'informations sur les fonctionnalités courantes et à venir.

  • Interne et portabilité
  • Ecrit en C et C++.
  • Testé sur un large éventail de compilateurs différents.
  • Fonctionne sur de nombreuses plates-formes. See Section 2.1.1, « Systèmes d'exploitation supportés par MySQL ».
  • Utilise GNU Automake, Autoconf et Libtool pour une meilleure portabilité.

Les fonctionnalités principales de MySQL

  • Dispose d'API pour C, C++, Eiffel, Java, Perl, PHP, Python, Ruby et Tcl. See Chapitre 24, API MySQL.
  • Complètement multi-threadé, grâce aux threads du noyau. Cela signifie que vous pouvez l'utiliser facilement sur un serveur avec plusieurs processeurs.
  • Fournit des moteurs de tables transactionnels et non-transactionnels.
  • Index B-tree très rapide, avec compression d'index.
  • Facilité relative à ajouter un nouveau moteur de table. C'est utile si vous voulez ajouter une interface SQL à votre base de donnée maison.
  • Système l'allocation mémoire très rapide, exploitant les threads.
  • Jointures très rapides, exploitant un système de jointures multiples en une seule passe optimisée.
  • Tables en mémoire, pour réaliser des tables temporaires.
  • Les fonctions SQL sont implémentées grâce à une bibliothèque de classes optimisées, qui sont aussi rapides que possible! Généralement, il n'y a aucune allocation mémoire une fois que la requête a été initialisée.
  • Le code de MySQL est vérifié avec Purify (un utilitaire de détection des fuites mémoires commercial) ainsi qu'avec Valgrind, un outil GPL (/).
  • Types de colonnes
  • Nombreux types de colonnes : entiers signés ou non, de 1, 2, 3, 4, et 8 octets, FLOAT, DOUBLE, CHAR, VARCHAR, TEXT, BLOB, DATE, TIME, DATETIME, TIMESTAMP, YEAR, SET et ENUM. See Chapitre 11, Types de colonnes.
  • Enregistrements de taille fixe ou variable.
  • Toutes les colonnes ont des valeurs par défaut. Vous pouvez utiliser la commande INSERT pour insérer un sous ensemble de colonnes : les colonnes qui ne sont pas explicitement cités prennent alors leur valeur par défaut.
  • Commandes et fonctions
  • Support complet des opérateurs et fonctions dans la commande SELECT et la clause WHERE. Par exemple :

mysql> SELECT CONCAT(first_name, " ", last_name) -> FROM tbl_name

-> WHERE income/dependents > 10000 AND age > 30;

  • Support complet des clauses SQL GROUP BY et ORDER BY. Support des fonctions de groupages (COUNT(), COUNT(DISTINCT ...), AVG(), STD(), SUM(), MAX() et MIN()).
  • Support des clauses LEFT OUTER JOIN et RIGHT OUTER JOIN avec les syntaxes ANSI SQL et ODBC.
  • Les alias de tables et colonnes sont compatibles avec le standard SQL92.

Les fonctionnalités principales de MySQL

  • DELETE, INSERT, REPLACE et UPDATE retourne le nombre de lignes affectées. Il est possible d'obtenir le nombre de lignes trouvées en modifiant une option lors de la connexion au serveur.
  • La commande spécifique à MySQL SHOW est utilisée pour obtenir des informations sur les bases, tables et index. La commande EXPLAIN sert à optimiser les requêtes.
  • Les noms de fonctions ne sont jamais en conflit avec les noms de tables ou colonnes. Par exemple, ABS est un nom de colonne valide. La seule restriction est que, lors d'un appel de fonction, aucun espace n'est toléré entre le nom de la fonction et la parenthèse ouvrante ‘(’ suivante. See Section 9.6, « Cas des mots réservés MySQL ».
  • Vous pouvez utiliser simultanément des tables de différentes bases (depuis la version 3.22).
  • Sécurité
  • Un système de droits et de mots de passe très souple et sécuritaire, qui vérifie aussi les hôtes se connectant. Les mots de passe sont bien protégés, car tout les échanges de mot de passe sont chiffrés, même lors des connexions.
  • Charges supportées et limites
  • Gère les très grandes bases de données. Nous utilisons le serveur MySQL avec des bases qui contiennent 50 millions de lignes et nous connaissons des utilisateurs qui utilisent le serveur MySQL avec plus de 60 000 tables et 5 000 000 000 (milliards) de lignes.
  • Jusqu'à 32 index sont permis par table. Chaque index est constitué de 1 à 16 colonnes ou parties de colonnes. La taille maximale d'un index est de 500 octets (ce qui peut être configuré à la compilation du serveur MySQL. Un index peut utiliser un préfixe issu d'un champs CHAR ou VARCHAR.
  • Connexions
  • Les clients peuvent se connecter au serveur MySQL en utilisant les sockets TCP/IP, les sockets Unix ou les pipes nommés sous NT.
  • Support de ODBC (Open-DataBase-Connectivity) pour Windows 32 bits (avec les sources). Toutes les fonctions ODBC 2.5 et de nombreuses autres. Par exemple, vous pouvez utiliser MS Access pour vous connecter au serveur MySQL. See Section 25.1.1.1, « Qu'est-ce que ODBC? ».
  • L'interface Connector/JDBC fournit le support pour les clients Java qui utilisent JDBC. Ces clients peuvent être utilisés sur Windows et Unix. Les sources de Connector/JDBC sont libres. See Chapitre 25, Pilotes MySQL.
  • Traductions
  • Le serveur fournit des messages d'erreurs au client dans de nombreuses langues, y compris le fran¸ais. See Section 5.8.2, « Langue des messages d'erreurs ».
  • Support complet de plusieurs jeux de caractères, comprenant ISO-8859-1 (Latin1), german, big5, ujis, etc. Par exemple, les caractères nordiques ‘Â’, ‘ä’ et ‘ö’ sont autorisés dans les noms de tables et colonnes.
  • Toutes les données sont sauvées dans le jeu de caractères choisi. Les comparaisons normales de chaînes sont insensibles à la casse.
  • Le tri est fait en fonction du jeu de caractères choisi (par défaut, le jeu suédois). Il est possible de le changer lorsque le serveur MySQL est démarré. Pour voir un exemple très avancé de tri, voyez le code de tri pour le Tchèque. Le serveur MySQL supporte de nombreux jeux de caractères qui peuvent être spécifié à la compilation et durant l'exécution.
  • Clients et utilitaires
  • Inclut myisamchk, un utilitaire rapide pour vérifier les tables, les optimiser et les réparer. Toutes les fonctionnalités de myisamchk sont aussi disponibles via l'interface SQL. See Chapitre 5, Administration du serveur.
  • Tous les programmes MySQL peuvent être appelés avec l'option --help ou -? pour obtenir de l'aide en ligne.

1.2.3 Jusqu'à quel point MySQL est il stable ?



Cette section répond aux questions ̏Jusqu'à quel point MySQL est-il stable ?" et ̏Puis-je faire confiance à MySQL pour mon projet ?'' Nous allons tenter d'apporter des réponses claires à ces questions importantes qui concernent tous les utilisateurs potentiels. Les informations de cette section sont fournies par les listes de diffusions, qui sont très actives et promptes à identifier les problèmes et les rapporter.

Le code original date du début des années 80 et fournit une base de code stable, tout en assurant une compatibilité ascendante avec le format ISAM. A TcX, le prédécesseur de MySQL AB, le code de MySQL a fonctionné sur des projets depuis la mi 1996, sans aucun problème. Lorsque le Serveur MySQL a été livré à un public plus large, nous avons réalisé qu'il contenait du code ̏jamais testé" qui a été rapidement identifié par les utilisateurs, qui effectuait des requêtes différentes des nôtres. Chaque nouvelle version avait moins de problèmes de portabilité, même si chaque nouvelle version avait de nombreuses nouvelles fonctionnalités.

Chaque version du Serveur MySQL était parfaitement fonctionnelle. Les seuls problèmes étaient rencontrés par les utilisateurs de code de ces ̏zone d'ombres". Naturellement, les nouveaux utilisateurs ne connaissent pas ces zones : cette section tente de les présenter, dans la mesure de nos connaissances. Les descriptions correspondent surtout aux versions 3.23 du Serveur MySQL. Tous les bogues connus et rapportés ont été corrigés dans la dernière version, à l'exception de ceux qui sont listés dans la section Bugs, qui sont des problèmes de conception. See Section 1.5.7, « Erreurs connues, et limitations de MySQL ».

La conception du serveur MySQL est faite en plusieurs couches, avec des modules indépendants. Certains des modules les plus récents sont listés ici, avec leur niveau de test :

  • Réplication -- Gamma

De grands serveurs en grappe utilisant la réplication sont en production, avec de bons résultats. L'amélioration de la réplication continue avec MySQL 4.x.

  • Tables InnoDB -- Stable (en 3.23 depuis 3.23.49)

Le gestionnaire transactionnel de tables InnoDB a été déclaré stable en MySQL version 3.23, à partir de la version 3.23.49. InnoDB est utilisé dans de grands systèmes complexes, avec forte charge.

  • Tables BDB -- Gamma

Le code de Berkeley DB est très stable, mais nous sommes encore en train d'améliorer l'interface du gestionnaire transactionnel de table BDB du serveur MySQL. Cela demande encore du temps pour qu'il soit aussi bien testé que les autres types de tables.

  • FULLTEXT -- Beta

 MySQL 5.0, les prochains développements

  • Pour supporter notre base d'utilisateurs en pleine croissance, et leur configurations locales, MySQL exploite désormais l'Unicode (UTF8).
  • Les jeux de caractères peuvent désormais être définis par colonnes, tables et bases. Cela permet d'améliorer la souplesse dans la conception des applications, en particuliers pour les sites multi¬langues.
  • Pour la documentation sur l'amélioration du support des jeux de caractères, voyez Chapitre 10, Jeux de caractères et Unicode.
  • Améliorations d'ergonomie
  • En réponse à la demande populaire, nous avons ajouté une commande HELP command coté serveur, qui peut être utilisée en ligne de commande du client mysql et d'autres clients, pour obtenir de l'aide sur les commandes SQL. Avec ces informations sur le serveur, elles seront parfaitement adaptées à la version et configuration du serveur.
  • Avec le nouveau protocole client/serveur, les requêtes multiples sont désormais activées. Cela vous permet d'émettre plusieurs requêtes en une seule commande, puis de lire tous les résultats en une seule fois. See Section 24.2.9, « Gestion des commandes multiples avec l'interface C ».
  • Le nouveau protocole client/serveur supporte aussi les jeux de résultats multiples. Cela peut arriver après une commande multiple, par exemple. Voir le point précédent.
  • Nous avons implémenté une syntaxe pratique INSERT ... ON DUPLICATE KEY UPDATE .... Elle vous permet de modifier une ligne avec UPDATE, si l'insertion INSERT avait généré un double dans la colonne PRIMARY ou UNIQUE. See Section 13.1.4, « Syntaxe de INSERT ».
  • Nous avons ajouté une fonction d'agrégation, GROUP_CONCAT(), qui permet de concaténer des colonnes dans une seule chaîne de résultat. See Section 12.9, « Fonctions et options à utiliser dans les clauses GROUP BY ».

La section sur les nouveautés du manuel rassemble toutes les nouveautés. See Section C.2, « Changements de la version 4.1.x (Alpha) ».

1.3.3 MySQL 5.0, les prochains développements

Les nouveaux développements de MySQL sont désormais concentrés sur la version 5.0. Les procédures stockées et d'autres fonctionnalités seront en vedette. See Section B.8.1, « Nouvelles fonctionnalités prévues pour la version 5.0 ».

Pour ceux qui veulent jeter un oeil aux tout derniers développements de MySQL, nous avons rendu notre serveur BitKeeper disponible au public pour MySQL version 5.0. See Section 2.4.3, « Installer à partir de l'arbre source de développement ». Depuis décembre 2003, des paquets binaires de MySQL version 5.0 sont aussi disponibles.

1.4 Sources d'informations MySQL 1.4.1 Listes de diffusion MySQL

Cette section vous présente les listes de diffusions MySQL, et donne des conseils quand à leur utilisation. En vous inscrivant à une des listes de diffusion, vous recevrez les messages que les autres auront envoyé, et vous pourrez envoyer vos propres questions et réponses.

1.4.1.1 Les listes de diffusion de MySQL

Listes de diffusion MySQL

Pour vous inscrire ou vous désinscrire à la liste de diffusion principale de MySQL, visitez le site  …/. N'envoyez pas de messages pour vous inscrire ou vous désinscrire sur la liste, car ces messages seront transmis automatiquement à des milliers d'utilisateurs.

Votre site local peut avoir beaucoup d'inscrits à une liste de diffusion. Si c'est le cas, vous pouvez avoir une liste de diffusion locale, de fa¸on à ce que les messages envoyés par lists.mysql.com à votre site local soit propagés par votre serveur local. Dans ce cas, contactez votre administrateur local pour être ajouté ou retiré de la liste.

Si vous voulez que le trafic de cette liste soit envoyé à une autre boîte aux lettres de votre client mail, installez un filtre basé sur les entêtes du message. Vous pouvez utiliser notamment les entêtes List-ID: et Delivered-To: pour identifier les messages de la liste.

Les listes de diffusion MySQL suivantes existent :

  • announce

Ceci est la liste de diffusion d'annonces des versions de MySQL et des programmes compagnons. C'est une liste à faible volume, et tout utilisateur doit y être inscrit.

  • mysql

La liste de diffusion principale pour les discussions générales sur MySQL. Notez que certains sujets sont à diriger sur les listes spécialisées. Si vous postez sur la mauvaise liste, vous pourriez ne pas avoir avoir de réponse.

  • mysql-digest

La liste mysql en format journalier. Cela signifie que vous recevrez tous les messages de la journée en un seul gros email.

  • bugs

Sur cette liste, vous ne devriez envoyez que des bogues complets, reproductibles ainsi que le rapport qui va avec, en utilisant le script mysqlbug (si vous utilisez Windows, il faut aussi inclure la description du système d'exploitation et la version de MySQL). See Section 1.4.1.3, « Comment rapporter un bogue ou un problème ».

  • bugs-digest

La liste bugs en format journalier.

  • internals

Une liste pour ceux qui travaillent sur le code MySQL. Sur cette liste, vous pouvez discuter du développement de MySQL et envoyer des correctifs.

  • internals-digest

La liste internals en format journalier.

  • mysqldoc

La liste des personnes qui travaillent sur la documentation MySQL : des employés de MySQL AB, des traducteurs et d'autres membres de la communauté.

  • mysqldoc-digest

Listes de diffusion MySQL

La liste mysqldoc en format journalier.

  • benchmarks

Cette liste est pour tous ceux qui sont intéressé par les performances. Les discussions se concentrent sur les performances (mais pas seulement avec MySQL), mais abordent aussi des problèmes de noyau, le système de fichiers, les disques, etc.

  • benchmarks-digest

La liste benchmarks en format journalier.

  • packagers

Cette liste se concentre sur les paquets et les distributions MySQL. C'est l'un des forums utilisé par les responsables pour échanger des idées sur les paquets MySQL, pour s'assurer que MySQL est le même sur toutes les plates-formes.



  • packagers-digest

La liste packagers en format journalier.

  • java

Une liste pour ceux qui utilisent MySQL et java. Elle concerne majoritairement les pilotes JDBC.

  • java-digest

La liste java en format journalier.

  • win32

Une liste pour ceux qui utilisent MySQL sur les systèmes d'exploitation de Microsoft, tels que Windows 9x/Me/NT/2000/XP.

  • win32-digest

La liste win32 en format journalier.

  • myodbc

Une liste pour tout ce qui concerne la connexion à MySQL avec le pilote ODBC.

  • myodbc-digest

La liste myodbc en format journalier.

  • mysqlcc

Une liste pour tout ce qui concerne le client graphique MySQL Control Center.

  • mysqlcc-digest

La liste mysqlcc en format journalier.

  • plusplus

Une liste pour tout ce qui concerne la programmation avec les API C++ de MySQL.

 Listes de diffusion MySQL

  • plusplus-digest

La liste plusplus en format journalier.

  • msql-mysql-modules

Une liste pour tout ce qui concerne Perl et le support du module msql / mysql.

  • msql-mysql-modules-digest

La liste msql-mysql-modules en format journalier.

Vous pouvez vous inscrire ou vous désinscrire de toutes les listes en même temps de la même fa¸on que nous l'avons décrit au début. Dans votre message d'inscription, utilisez simplement le nom de liste approprié. Par exemple, pour vous inscrire à la liste myodbc.

Si vous ne pouvez pas obtenir d'informations sur la liste de diffusion, une de vos options est de prendre un contrat de support auprès de MySQL AB, qui vous donnera un contact direct avec les développeurs MySQL.

Le tableau suivant présente diverses autres listes de diffusions consacrée à MySQL, dans d'autres langues que l'anglais. Notez que ces ressources ne sont pas gérées par MySQL AB, ce qui fait que nous ne pouvons pas garantir leur qualité.

Une liste de diffusion coréenne Envoyez un message àsubscribe mysql [email protected]

Une liste de diffusion allemande Envoyez un message à subscribe mysql-de [email protected] Vous aurez plus d'informations sur cette /.

Une liste de diffusion portugaise Envoyez un message à subscribe mysql-br [email protected]

Une liste de diffusion espagnole Envoyez un message à subscribe mysql [email protected]¬mail.address.

1.4.1.2 Poser des questions ou rapporter un bogue

Avant de soumettre un rapport de bogue ou une question, commencez par ces étapes simples :

 Si vous n'arrivez pas à trouver une réponse à votre question dans le manuel ou dans les archives, vérifiez auprès de votre expert MySQL local. Si vous ne trouvez toujours pas la réponse, vous pouvez lire la section suivante.

1.4.1.3 Comment rapporter un bogue ou un problème

Notre base de données de bogues est publique, et peut être lue par tous sur le site .. Si vous vous identifiez sur le système vous serez aussi capable d'envoyer des rapports.

Ecrire un bon rapport de bogue requiert de la patience, et le faire dès le début épargnera votre temps et le notre. Un bon rapport de bogue qui contient un cas de test complet améliorera vos chances de voir le bogue corrigé à la prochaine version. Cette section vous aidera à écrire correctement un rapport de bogue, de manière à ce que vous ne gaspillez pas votre temps à faire des textes qui ne nous aideront que peu ou pas.

Nous vous recommandons d'utiliser le script mysqlbug pour générer un rapport de bogue (ou rapporter un problème), dans la mesure du possible. mysqlbug est situé dans le dossier scripts de la distribution, ou, pour les distributions binaire, dans le dossier bin du dossier d'installation de MySQL. Si vous êtes dans l'incapacité d'utiliser mysqlbug, vous devez tout de même inclure toutes les informations nécessaires listées dans cette section.

Le script mysqlbug vous aide à générer un rapport en déterminant automatiquement les informations suivantes, mais si quelque chose d'important lui échappe, ajoutez le dans votre message! Lisez cette section avec attention, et assurez vous que toutes les informations décrites ici sont présentes dans votre message.

De préférence, vous devriez tester le problème avec la dernière version de production ou de développement de MySQL. Il doit être facile de reproduire le test avec simplement la commande ‘mysql test < script’, appliquée au cas de test, ou en exécutant le script Shell ou Perl inclus dans le rapport.

Pour signaler d'autres problèmes, utilisez une des listes de diffusion MySQL.

Sachez qu'il est toujours possible de répondre à un message qui contient trop d'informations, alors qu'il est impossible de répondre à un message qui contient trop peu d'informations. Souvent, il est facile d'omettre des faits parce que vous pensez connaître la cause du problème et supposez que ces détails ne sont pas importants. Un bon principe à suivre est : si vous avez un doute à propos de quelque chose, faites nous en part. Il est bien plus rapide et bien moins frustrant d'écrire quelques lignes de plus dans un rapport plutôt que d'être obligé de demander une nouvelle fois et d'attendre une réponse parce que vous avez oublié une partie des informations la première fois.

L'erreur la plus commune est de ne pas indiquer le numéro de la version de MySQL qui est utilisé, ou de ne pas indiquer le système d'exploitation que vous utilisez (y compris le numéro de version de ce système d'exploitation). Ce sont des informations de première importance, et dans 99% des cas, le rapport de bogue est inutilisable sans ces informations. Souvent, nous recevons des questions telles que ̏Pourquoi est ce que cela ne fonctionne pas pour moi ?". Puis nous nous apercevons que la fonctionnalités en question n'est même pas programmée dans la version de MySQL utilisée, ou que le bogue décrit est déjà corrigé dans une nouvelle version de MySQL. Parfois aussi, les erreurs sont dépendantes des plates-formes. Dans ce cas, il est presque impossible de les corriger sans savoir quel système d'exploitation et quelle version exacte est utilisée.

Pensez aussi à fournir des informations concernant votre compilateur, si c'est pertinent. Souvent, les développeurs trouvent des bogues dans les compilateurs, et pensent que c'est liés à MySQL. La plupart des compilateurs sont en constant développement, et s'améliorent de version en version. Pour déterminer si votre problème dépend de votre compilateur, nous avons besoin de savoir quel compilateur est utilisé. Notez que les problèmes de compilations sont des bogues, et doivent être traités avec un rapport de bogues.

Il est particulièrement utile de fournir une bonne description du bogue dans le rapport de bogue. Cela peut être un exemple de ce que vous avez fait qui a conduit au problème, ou une description précise. Les meilleurs rapports sont ceux qui incluent un exemple complet permettant de reproduire le bogue. See Section D.1.6, « Faire une batterie de tests lorsque vous faites face à un problème de table corrompue ».

Si un programme produit un message d'erreur, il est très important d'inclure ce message dans votre rapport. Il est préférable que le message soit le message exact, car il est alors possible de le retrouver en utilisant les archives : même la casse doit être respectée. N'essayez jamais de vous rappeler d'un message d'erreur, mais faites plutôt un copier/coller du message complet dans votre rapport.

Si vous avez un problème avec MyODBC, essayez de générer un fichier de trace MyODBC. See Section 25.1.1.9, « Rapporter des problèmes avec MYODBC ».

Pensez aussi que de nombreux personnes qui liront votre rapport utilisent un formatage de 80 colonnes. Lorsque vous générez votre rapport et vos exemples avec l'outil de ligne de commande, utilisez une largeur de 80 colonnes. Utilisez l'option --vertical (ou la fin de commande \G) pour les affichages qui excèdent une telle largeur (par exemple, avec la commande EXPLAIN SELECT; voyez l'exemple un peu plus tard dans cette section.

Voici un pense-bête des informations à fournir dans votre rapport :

  • Le numéro de version de la distribution de MySQL que vous utilisez (par exemple MySQL Version 3.22.22). Vous pouvez connaître cette version en exécutant la commande mysqladmin version. mysqladmin est situé dans le dossier bin de votre distribution MySQL.
  • Le fabricant et le modèle de votre serveur.
  • Le système d'exploitation et la version que vous utilisez. Pour la plupart des systèmes d'exploitation, vous pouvez obtenir cette information en utilisant la commande Unix uname -a.
  • Parfois, la quantité de mémoire (physique et virtuelle) est important. Si vous hésitez, ajoutez la.
  • Si vous utilisez une version de MySQL sous forme de source, le nom et le numéro de version du compilateur sont nécessaires. Si vous utilisez une version exécutable, le nom de la distribution est important.

Listes de diffusion MySQL



  • Si le problème intervient lors de la compilation, incluez le message d'erreur exact et les quelques lignes de contexte autour du code en question dans le fichier où il est situé.
  • Si mysqld s'est arrêté, il est recommandé d'inclure la requête qui a mené à cet arrêt de mysqld. Vous pouvez généralement la trouver en exécutant mysqld en ayant activé les logs. See Section D.1.5, « Utilisation des fichiers de log pour trouver d'où viennent les erreurs de mysqld ».
  • Si une table ou une base sont liés au problème ajoutez le résultat de la commande mysqldump --no-data db_name tbl_name1 tbl_name2 .... C'est très simple à faire, et c'est un moyen efficace d'obtenir un descriptif de table, qui nous permettra de recréer une situation comparable à la votre.
  • Pour les problèmes liés à la vitesse, ou des problèmes liés à la commande SELECT, pensez à inclure le résultat de la commande EXPLAIN SELECT ..., et au moins le nombre de ligne que la commande SELECT doit produire. Vous devriez aussi inclure le résultat de la commande SHOW CREATE TABLE table_name pour chaque table impliquée. Plus vous nous fournirez d'informations, plus nous aurons de chance de vous aider efficacement. Par exemple, voici un excellent rapport de bogue (posté avec le script mysqlbug, et effectivement rédigé en anglais) :

Exemple réalisé avec mysql en ligne de commande (notez l'utilisation de la fin de commande \G, pour les résultats qui pourraient dépasser les 80 colonnes de large) :

mysql> SHOW VARIABLES;

mysql> SHOW COLUMNS FROM ...\G

mysql> EXPLAIN SELECT ...\G

mysql> FLUSH STATUS;

mysql> SELECT ...;

including the time taken to run the query>

mysql> SHOW STATUS;

Si vous ne pouvez pas fournir de script, fournissez tout au moins le résultat de la commande mysqladmin variables extended-status processlist dans votre mail pour fournir des informations sur les performances de votre système.

  • Si vous ne pouvez pas reproduire votre situation en quelques lignes, ou si une table de test est trop grosse à être envoyée par mail (plus de 10 lignes), exportez vos tables sous forme de fichier avec la commande mysqldump et créez un fichier README qui décrit votre problème.
  • Si vous pensez que le serveur MySQL fournit des résultats étranges pour une requête, incluez non seulement le résultat, mais aussi votre propre explication sur ce que le résultat devrait être, et un diagnostic de la situation.
  • Lorsque vous donnez un exemple du problème, il est mieux d'utiliser des noms de variables et de tables qui existent dans votre situation, plutôt que d'inventer de nouveaux noms. Le problème peut être lié au noms des variables ou tables que vous utilisez! Ces cas sont rares, mais il vaut mieux éviter les ambiguïtés. Après tout, il est plus facile pour vous de fournir un exemple qui utilise votre situation réelle, et c'est bien mieux pour nous aussi. Si vous avez des données que vous ne souhaitez pas divulguer, vous pouvez utiliser le site ftp pour les transférer dans le dossier secret …. Si les données sont vraiment ultra secrètes et que vous ne souhaitez même pas nous les montrer, alors utilisez d'autres noms et données pour votre rapport, mais considérez cela comme un dernier recours.
  • Incluez toutes les options utilisées, si possible. Par exemple, indiquez les options que vous utilisez lors du démarrage de mysqld, et celle que vous utilisez avec les programmes comme mysqld et mysql, et le script configure, qui sont souvent primordiaux et pertinents. Ce n'est jamais une mauvaise idée que de les inclure. Si vous utilisez des modules, comme Perl ou PHP, incluez aussi les versions de ces logiciels.
  • Si votre question porte sur le système de droits, incluez le résultat de l'utilitaire mysqlaccess, celui de mysqladmin reload et tous les messages d'erreurs que vous obtenez lors de la connexion. Lorsque vous testez votre système de droits, il faut commencer par utiliser la commande mysqladmin reload version et de vous connecter avec le programme qui vous pose problème. mysqlaccess est situé dans le dossier bin de votre installation de MySQL.
  • Si vous avez un patch pour un bogue, c'est une excellente chose. Mais ne supposez pas que nous n'avons besoin que du patch, ou même que nous allons l'utiliser, si vous ne fournissez pas les informations nécessaires pour le tester. Nous pourrions trouver des problèmes générés par votre patch, ou bien nous pourrions ne pas le comprendre du tout. Si tel est le cas, nous ne l'utiliserons pas.

Si nous ne pouvons pas vérifier exactement ce pourquoi est fait le patch, nous ne l'utiliserons pas. Les cas de tests seront utiles ici. Montrez nous que votre patch va générer toutes les situations qui pourraient arriver. Si nous trouvons un cas limite dans lequel votre patche ne fonctionne pas, même si il est rare, il risque d'être inutile.

  • Les diagnostics sur la nature du bogue, la raison de son déclenchement ou les effets de bords sont généralement faux. Même l'équipe MySQL ne peut diagnostiquer sans commencer par utiliser un débogueur pour déterminer la cause véritable.


258