Cours gratuits » Cours comptabilité

Cours comptabilité

Dès que le mot  « comptabilité » est prononcé, une grande frustration générale s’installe. Que ce soit pendant une réunion où les chefs d’entreprises se voient confus devant tous les chiffres qu’on leur présente, ou bien sur les bancs d’université accueillants des étudiants qui ont du mal à comprendre les notions de comptabilité et l’intérêt d’apprentissage de ses concepts. Pourtant, la comptabilité est une composante essentielle de toute entreprise, elle permet de fonder la base de l’organisation des données financières et de fournir en temps réel des informations sur la situation financière actuelle de la société de façon très précise.

La comptabilité est donc une discipline pratique dont la maitrise permet une surveillance rapprochée de l’entreprise et offre une base pour d’autres outils de gestion. De ce fait, tout professionnel est concerné par la comptabilité, qu’il le veuille ou non, adopter un raisonnement comptable est inévitable.

Définition de la comptabilité : Qu’est ce que la comptabilité ?

La comptabilité est un système d’organisation des données financières d’une société. C’est donc un outil pratique qui permet de procurer de façon continue des informations sur la situation financière actuelle d’une entreprise. Cette discipline pratique est mise en jeu dès la réception des pièces comptables, pendant leur traitement, classement et comptabilisation et jusqu’à la production des états financiers de l’entreprise.

Les principes comptables sont donc des règles de codification qui permettent d’assimiler les différentes opérations entre agents économiques et les traduire dans un langage clair et compréhensible par tous, que ce soit les investisseurs, actionnaires, banquiers, client, administrateurs, chefs d’entreprise ou même ministères. L’adoption d’un raisonnement comptable est donc un outil indispensable pour tout professionnel qui nécessite à un moment donné l’utilisation de moyens pour établir une analyse financière, une étude de marché, une stratégie de contrôle et d’évaluation des entreprises.

Dans cette logique, la comptabilité se définit comme un véritable langage numérique codifié et régit par une logique bien spécifique et un vocabulaire particulier. Comme pour tout langage, la connaissance de ce vocabulaire de base est une étape indispensable à maitriser pour pouvoir utiliser la comptabilité dans la pratique que ce soit pour lire les comptes d’une société, connaitre son modèle économique ou avoir une idée sur son mode de fonctionnement.

Histoire de la comptabilité : quelles sont ses origines ?

Alors que sa naissance revient à l’antiquité, la comptabilité a évolué de façon continue à travers les différents siècles. Une évolution marquée par plusieurs grandes étapes de développement. La comptabilité est née en réponse au besoin des hommes de connaitre la valeur des mouvements de la marchandise qu’ils s’échangeaient.

Durant l’antiquité, l’énumération ne se faisait qu’avec les doigts de la main et les cailloux avant l’utilisation de l’écriture sur la tablette d’argile et sur les papyrus. En effet, l’archéologie a réussi à mettre la main sur des traces de notes et d’enregistrement des mouvements de marchandises qui reviennent à l’Égypte des pharaons, à la Rome antique, à la Grèce ainsi qu’aux civilisations indiennes d’Amérique.

Ensuite, durant le Moyen Âge, la comptabilité a connu une grande avancée avec l’introduction de la notion de capital productif. Ce nouveau concept donne la possibilité à une activité commerciale de créer un capital complémentaire qui lui permet de commencer une nouvelle activité commerciale à l’origine d’un nouveau capital, engendrant l’enrichissement progressif du propriétaire.

Puis la comptabilité s’est développée progressivement en Europe, et c’est Luca Pacioli qui a eu l’initiative de la rassembler dans le tout premier ouvrage de comptabilité publié en 1494 nommé « Summa de arithmetica, geometria, proportioni et proportionalita ».

Mais c’est Colbert qui institua l’obligation absolue de tenir des livres de comptes « de personnes » en 1673 en France, ce qui était la base de la comptabilité. Puis fut introduit certaines règles généralisées à tous les livres comptables tenus à cette époque, véritables origines des règles comptables qui ajoutèrent une valeur probante aux livres de commerce aux yeux de la loi, et c’est ainsi qu’a jaillit le droit comptable.

Suite aux besoins économiques accrus après 1918 et l’émergence de la fiscalité pour le financement des infrastructures des pays, la comptabilité a répondu aux besoins de l’homme et s’est adapté en évoluant et en fournissant les bases de l’imposition et des taxes actuelles, avec respect de la nécessité de sincérité et d’authenticité des informations données.

Puis en 1920, les premiers cabinets de comptables ont été crées et il en a suivi la création de la commission de normalisation des comptabilités dans le but de créer un plan comptable. Ce premier plan approuvé en 1947 fut révisé et modifié plus tard, il en suit la création du Conseil national de la comptabilité ainsi que l’ordre des experts-comptables.

Évolution de la technique comptable :

Sur l’ordonnance de Colbert, l’ensemble des entités se tenaient d’avoir un Livre-Journal, qui est un grand livre qui rassemblait la totalité des opérations commerciales par ordre chronologique. Mais il fallait également tout recopier dans le Grand-livre qui est un livre de comptes individuels. Cette copie manuelle des écritures était pénible dans le sens où l’écriture se devait d’être claire, lisible, sans faute et sans rature. Chose qui est devenue plus facile par l’avènement des ordinateurs et des imprimantes.

La technique comptable dans les années 1950 se faisait comme suit : Le livre-journal était séparé en journaux auxiliaires (le journal des ventes, le journal des achats, le journal des frais généraux, le journal financier et le journal des opérations diverses), puis tous ces journaux étaient regroupés dans le livre-journal de façon mensuelle pour ensuite être recopié sur le grand livre.

Cette technique comptable s’est actuellement clarifiée, même s’il est toujours obligatoire de tenir un Livre-Journal (recueil des ventes, achats..), un Grand-livre (récapitulation selon le plan comptable officiel) et un Livre d’Inventaire (citant les biens et les ressources de financement). Mais la nouveauté réside dans la possibilité de créer un journal pour chaque type d’opération comptable désirée ainsi que l’organisation du grand livre avec le plan comptable le plus convenable, il ne ressemble plus un livre mais plutôt à un receuil de fiches informatisées.

De ce voyage dans l’histoire de la comptabilité, on peut en déduire que le squelette général de la comptabilité est toujours respecté tout en permettant l’évolution continue des techniques et méthodes comptables.

Intérêt de la comptabilité : à quoi ça sert ?

La tenue d’une comptabilité a pour but l’obtention de documents particuliers dont on cite : le bilan – le compte de résultat – le tableau des emplois et des ressources – les annexes. En utilisant ces différents documents, la comptabilité a comme objectif de :

  • Connaître l’état financier de l’entreprise en temps réel et avec précision.
  • Représenter un outil d’aide à la prise de décision et à l’évaluation des projets.
  • Repérer la somme des résultats économiques et identifier leur origine.
  • Evaluer le patrimoine de l’entreprise.
  • Établir les déclarations fiscales :

Les prélèvements fiscaux sont le résultat d’une décision collective régit par la loi. Cette décision vient en effet comme conséquence à la conviction collective que pour assurer la sécurité de la nation, l’état procède à un prélèvement du revenu de chacun dans le but de créer des infrastructures indispensables à la vie de toute la population. Que ce soit la sécurité sociale, la retraite, les assurances, la protection civil, l’accès aux secours, l’enseignement, les écoles, les hôpitaux, les routes, etc. C’est dans cette optique que les impôts et les taxes sont indispensables à la vie de toute la société.

Mis à part leur impact socio-économique, les impôts sont par ailleurs la raison principale qui pousse les petites entreprises à se diriger vers la comptabilité qui se doit d’être l’outil le plus précis pour le calcul des impôts et des taxes.

  • Valoriser les biens et les marchandises :

Le commerce ne pourrait exister si les valeurs des biens et des marchandises nous étaient inconnus. Leur valorisation précise est un besoin absolue que nous confère la comptabilité, afin de faciliter les opérations de vente et achat ainsi que d’offrir un outil clair aux gouvernements pour prendre des décisions logiques et réfléchis pour une gestion correcte des différentes structures.

  • Gestion de l’entreprise :

Pour comprendre la place de la comptabilité dans la gestion d’une entreprise, il faut d’abords connaitre les quatre éléments de base sur lesquels est fondée même la plus petites des entreprises, et qui sont les suivantes :

  • Le coût des consommations : c’est la somme des matériaux de base utilisés dans la création des produits et des services proposés par l’entreprise. C’est donc ce qu’il faut acheter afin de pouvoir vendre le produit final.

Et c’est à ce coût que s’additionne la « valeur ajoutée » pour donner le prix de vente du produit.

  • Le coût humain : qui inclut la totalité des salaires, taxes sociales et formations.
  • Le coût matériel : comprenant les investissements de l’entreprise pour assurer les locaux, véhicules, bureautiques, ordinateurs, machines, etc.
  • Le coût financier : le capital qui englobe le financement total.

On en conclue que l’entreprise est une entité qui transforme une consommation en un produit final en y additionnant une valeur ajoutée qui dépend de son capital, ses salariés et son matériel. De cette définition basique de l’entreprise, on comprend le rôle majeur que joue la valeur ajoutée dans le fonctionnement de l’entreprise. Il est facile à déduire que si cette valeur est insuffisante, l’entreprise n’aura aucun gain de ses produits et finira par être détruite. Il faut donc que la valeur ajoutée soit précisément définie selon l’étude du marché, la disponibilité des produits et les différentes compétitions. Il est donc inévitable de conclure que c’est à la comptabilité que revient le mérite de trouver le juste équilibre entre les besoins du marché et ceux de l’entreprise.

Élève aux classes de collège ou de lycée, étudiant en université dans une école supérieur ou d’ingénieur, et que vous cherchez à acquérir les bases fondamentales de la comptabilité, apprendre à enregistrer les principales écritures de votre propre activité, adapter facilement les données de base (plan comptable, TVA) importantes pour les écritures. Vous trouverez ici des cours qui sont axés sur la pratique, nous vous conseillerons de manière personnalisée et adaptée à votre activité dans le but d’optimaliser votre fiscalité. Des cours de comptabilité à télécharger en PDF, DOC ou bien a consulter librement avec un ensemble de fiches techniques destinés aux STG, BTS .

Exercices de comptabilité

Parce qu’il faut pratiquer afin de mieux comprendre une leçon, exercicegratuit.com vous propose un maximum des exemples et exercices de comptabilité (Générale, Analytique, Financière, Nationale et Approfondie), ils ont comme but d’assimiler et concevoir la technique des écritures comptables en partie double. Ces exercices traitent des cas pratiques et courants d’opérations commerciales telles que la vente et achat d’une marchandise, les écritures de différentes TVA. Certains exemples d'exercices sont des applications directes du cours, d’autres vous demanderont plus de réflexion, mais n'hésiter pas de les faire car vous trouverez a la fin la correction. Cours et exercices comptabilité - Formation PDF comptabilité - Livres et Ebook comptabilité

Exercices comptabilité Analytique - Exercices comptabilité Générale - Exercices comptabilité Approfondie - Exercices comptabilité National