Tutoriel sur les Notions de bases de la programmation avec ActionScript 3.0


Télécharger Tutoriel sur les Notions de bases de la programmation avec ActionScript 3.0

★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


1.  Eléments du langage

Depuis plusieurs années et versions de Flash, il est conseillé de placer les scripts ActionScript (AS) sur les frames.

Commentaires

Les blocs de commentaire s’écrivent de deux façons :

§            sur une seule ligne avec le début marqué par // et la fin marquée par la fin de la ligne, §            sur plusieurs lignes avec le début marqué par /* et la fin par */.

Variables

Une variable est un nom d’un élément qui permet de mémoriser une valeur. La création d’une variable s’effectue à l’aide de l’instruction var. Les valeurs numériques incluent trois types de données :

§  Number toute valeur numérique,

§  int un nombre entier, 

§  uint un nombre entier qui ne peut être négatif.

Les autres types les plus courants sont : String, Boolean, Object. Les variables du type * sont non typées (undefined).

Une variable de type int peut contenir un nombre oscillant entre -2147483648 et 2147483648. Une variable de type uint peut contenir un nombre entier oscillant entre 0 et 4294967295.

Exemples :

var maValeur:Number = 8; var maValeur:String = "Marie"; var maValeur:Boolean = false;

var age:int = 22.2;

trace(age); // affiche : 22 (valeur arrondie à l’entier inférieur)

trace(int.MIN_VALUE); // affiche : -2147483648  trace(int.MAX_VALUE);     // affiche : 2147483648 

trace(uint.MIN_VALUE); // affiche : 0  trace(uint.MAX_VALUE);    // affiche : 4294967295

Opérateurs

Les opérateurs symboliques sont des caractères qui spécifient comment combiner, comparer ou modifier les valeurs d'une expression.

Arithmétique

   

Affectation composée arithmétique

+, -

addition, soustraction

 

+=, -=

 

*, /

multiplication, soustraction

*=, /=

 

++, --

incrémentation, décrémentation

   

Affection

%

modulo (reste de la division entière)

=

Affecte la valeur (à droite) à l'élément à gauche

 

Logique

     

Comparaisons

&&, ||

et, ou

 

==, !=

égalité, inégalité

!

sauf

>, >=

supérieur à, supérieur ou égal à

 

Autres

<, <=

inférieur à, inférieur ou égal à

new

constructeur (instancie une occurrence)

     
 

Sur les chaînes de caractères

delete

destructeur

 

+

concaténation

.

accès aux méthodes et aux variables

+=

affectation de concaténation

type

attribution d’un type

"

séparateur de chaîne

Boucles (for, for…in, for each… in, while…, do… while)

Une boucle permet d’exécuter un bloc de code de façon répétée : 

-    for permet de faire une itération sur une variable pour une plage de valeurs spécifique. Cf. exemple 1.

-    for... in permet de faire une itération sur les propriétés d’un objet ou les éléments d’un tableau. Cf. exemple 2.

-    for permet de faire une itération sur les éléments d’une collection (balises dans un objet XML ou XMLList, valeurs des propriétés d’un objet ou éléments d’un tableau). Cf. exemples 3 et 4.

-    while est semblable à une instruction if qui se répète tant qu’une condition est vérifiée. Cf. exemple 5.

-    do...while est une boucle while qui garantit que le bloc de code est exécuté au moins une fois, car la condition est vérifiée une fois que le bloc de code est exécuté. Cf. exemple 6.

Exemple 1 :

Exemple 2 :

 var i:int;

for(i = 0; i < 8; i++){

      trace(i);

} // sortie : 01234567

var monObjet:Object = {x:50, y:100}; for(var i:String in monObjet){      trace(i + ": " + monObjet[i]);

}                   // sortie : x: 50    y: 100

Exemple 3 : sur les propriétés d’un objet

Exemple 4 : sur les éléments d’un tableau

var monObjet:Object = {x:50, y:100}; for each (var num in monObjet){

trace(num);

} // sortie :  50    100

var monArray:Array = ["Marie", "Paul",

"Jacques"];

for each (var item in monArray){

     trace(item);

}        // sortie : Marie    Paul    Jacques

Exemple 5 :

Exemple 6 :

var i:int = 0; while (i < 8){      trace(i);      i++;

} // sortie :  01234567

var i:int = 8; do{

trace(i);      i++;

} while (i < 8);              // sortie     8

Conditions (if… else, switch…)

L’instruction conditionnelle if…else permet de tester une condition, puis d’exécuter un bloc de code lorsque cette condition est remplie, d’en exécuter un autre dans le cas contraire. Cf. exemples 7 et 8.

L’instruction switch est utile s’il y a plusieurs chemins d’exécution sur la même expression de condition. Cf. exemple 9.

      Exemple 7 : si… sinon…                                                                                            Exemple 8 : pour tester plusieurs conditions

     if (maValeur == 0){                                        if (maValeur == 0){

trace("0");                                                trace("0");

      }                                                          }

      else {                                                     else {

trace("non défini");                                     trace("non défini");

      }                                                          }

                                                                if (maValeur > 0){

     Exemple 9 :                                                                                                                         trace("positif");

                                                                                                                                               }

var maValeur:String = "3";     else if (maValeur < 0) { switch(maValeur){                trace("négatif");

case "0" : trace("maValeur = 0");  break;          } case "1" : trace("maValeur = 1");  break ;     else { case "2" : trace("maValeur = 2");  break;      trace("nul"); case "3" : trace("maValeur = 3");  break; }default : trace("maValeur = <0 ou >4");   break; 

}

Evénements, gestionnaires d’événement et fonctions

Les événements sont des faits qui surviennent, comme le mouvement de la souris par exemple, avec lesquels ActionScript peut interagir. La gestion des événements est la technique qui permet de spécifier les actions à exécuter en réponse à des événements particuliers. Un gestionnaire d’événement permet d’associer une fonction à un événement lié à clip ou à une fonction.

Exemple 10 : écouteurs pour capter un événement "souris" et générique 

// on capte le clic de souris sur le clip monClip_mc et on exécute la fonction fonctionClick()

monClip_mc.addEventListener(MouseEvent.CLICK, fonctionClick);

// on capte le fait que le clip monClip_mc existe, 

// si oui on exécute la fonction fonctionEnterframe()

monClip_mc.addEventListener(Event.ENTER_FRAME, fonctionEnterframe);

objet "sensible"       méthode                choix de l’événement          nom de la fonction à associer                                   pour rajouter un "écouteur"

Exemple 11 : déclaration des fonctions de callback

function fonctionClick(event:MouseEvent):void  {

// code ActionScript…

}

function fonctionEnterframe(event:Event):void  {

// code ActionScript…

}

Exemple 12 : capter un événement sur un bouton

monBouton_btn.addEventListener(MouseEvent.MOUSE_DOWN, fonctionMouseDown);

function fonctionMouseDown(event:MouseEvent):void    {

// code ActionScript…

trace("bouton enfoncé");

}

Exemple 13 : déclaration d’une fonction avec 2 paramètres (pour concaténer 2 chaînes de caractères)

// définition de la fonction

function metEnsemble(c1:String, c2:String):String

{ var total:String = c1+c2;

return total;

}

// utilisation de la fonction

var ensemble:String = metEnsemble("bouton", " down");

Exemple 14 : déclaration d’une fonction avec n paramètres (pour calculer une moyenne)

// définition de la fonction

function calculMoyenne(...parametres ):Number 

{ var lng:int = parametres.length; 

var total:Number = 0; 

for (var i:Number = 0; i< lng; i++) { 

total += parametres[i]; 

}return total / lng; 

}

// utilisation de la fonction

var moyenne:Number = calculMoyenne( 50, 48, 78, 20, 90 );

Erreurs et gestions des erreurs (avec try catch)

En AS 3, lorsque l’exécution du programme est interrompue de manière anormale, on dit qu’une erreur d’exécution est levée.

Exemple 15 (à ne pas reproduire) :

// définition d'une variable de type MovieClip 

var monClip_mc:MovieClip;

// pour récupérer le nombre de frames du scénario de ce clip 

var nbImages:int = monClip_mc.totalFrames; 

trace(nbImages);

// La fenêtre de sortie affiche alors : TypeError: Error #1009:  // Il est impossible d'accéder à la propriété ou à la méthode d'une référence d'objet nul.

La valeur par défaut d’un clip créé est "null". Le nombre d'images de son scénario vaut "null". On dit qu’une erreur d'exécution est levée. Afin de gérer cette erreur, il est possible d’utiliser un bloc try catch. Cf. exmple 16.

Exemple 16 :

// définition d'une variable de type MovieClip (sa valeur par défaut est "null")

var monClip:MovieClip; var nbImages:int; 

// le bloc try catch permet de gérer l'erreur  try { nbImages = monClip.totalFrames; 

} catch(pErreur:Error) { trace("une erreur d'exécution a été levée !"); 

}

Propriétés et méthodes (d’un objet)

Une propriété représente l’une des données réunies dans un objet. Cf. exemple 17. Une méthode est une action qui peut être effectuée par un objet. Cf. exemple 18.

     Exemple 17 :                                                                                                                                                     Exemple 18 :

monClip_mc.x = 50;       // le clip est placé horizontalement à 50 px // bloque puis débloque  monClip_mc.rotation = 90;  // le clip est orienté à 90 degrés       // la timeline du clip monClip_mc.rotation += 5;  // le clip est tourné de 5 degrés en plus ();                            // par rapport à son orientation actuelle ();

Zones de texte dynamiques

Les zones de textes statiques sont des zones de textes qui ne peuvent pas être modifiées au cours de l’animation. A l’inverse, les zones de textes dynamique ou les zones de saisie peuvent être modifiées.

Exemple 19 :

="ceci est un texte";

monTexte_txt.width = 300;

monTexte_txt.autoSize = ; monTexte_txt.wordWrap = true;

La classe Timer

Avec ActionScript 3, la gestion du temps peut se faire en utilisant la classe Timer(). Cette classe prédéfinie permet de distribuer des événements dès qu’un intervalle de temps est atteint. Pour cela il faudra créer un nouvel objet Timer, et lui indiquer le nombre de millisecondes entre les événements.

Exemple 20 :

var monTimer:Timer = new Timer(1000);

monTimer.addEventListener(TimerEvent.TIMER, fonctionTimer);

function fonctionTimer(event:TimerEvent):void

{

// Code ActionScript...

trace("bing"); // ici, affichage dans la fenêtre de sortie toutes les 1000 millisecondes

}

monTimer.start();

2.  Classes des événements

Liste des classes

            Classe                                                                              Description

ActivityEvent          Flash® Player distribue un objet ActivityEvent chaque fois qu’une caméra ou un microphone signale qu’il est devenu actif ou inactif.

AsyncErrorEventNetConnection, SharedObject ou NetStream). Flash® Player distribue un événement AsyncErrorEvent lorsqu’une exception est renvoyée par le code asynchrone natif (LocalConnection, ContextMenuEvent Flash® Player distribue des objets ContextMenuEvent lorsqu’un utilisateur génère ou utilise le menu contextuel.



DataEvent

Flash® Player distribue des objets DataEvent lorsqu’il a terminé de charger des données brutes.

ErrorEvent

Flash® Player distribue des objets ErrorEvent lorsqu’une erreur entraîne l’échec d’une opération réseau.

Event

La classe Event est utilisée comme classe de base pour la création des objets Event, transmis aux écouteurs d’événement en tant que paramètres lorsqu’un événement se produit.

EventDispatcher

La classe EventDispatcher implémente l’interface IEventDispatcher et est la classe de base de la classe DisplayObject.

EventPhase

La classe EventPhase fournit des valeurs à la propriété eventPhase de la classe Event.

FocusEvent

Flash® Player distribue des objets FocusEvent lorsque l’utilisateur déplace le focus sur un autre objet dans la liste d’affichage.

FullScreenEvent

Flash® Player distribue un objet FullScreenEvent chaque fois que la scène passe en mode d'affichage plein écran ou quitte ce mode.

HTTPStatusEvent

Flash® Player distribue des objets HTTPStatusEvent lorsqu’une requête réseau renvoie un code d'état HTTP.

IMEEvent

Flash® Player distribue des objets IMEEvent lorsqu’un utilisateur entre du texte à l'aide d'un IME (éditeur de méthode d'entrée).

IOErrorEvent

Flash® Player distribue un objet IOErrorEvent lorsqu’une erreur entraîne l’échec d’une opération d’envoi ou de chargement.

KeyboardEvent

Flash® Player distribue des objets KeyboardEvent en réponse à une saisie utilisateur au clavier.

MouseEvent

Flash® Player distribue des objets MouseEvent dans le flux d’événements à chaque événement de souris.

NetStatusEvent

Flash® Player distribue des objets NetStatusEvent lorsqu'un objet NetConnection, NetStream ou SharedObject signale son état.

ProgressEvent

Flash® Player distribue les objets ProgressEvent lorsqu’une opération de chargement a commencé ou qu’un socket a reçu des données.

SecurityErrorEvent Flash® Player distribue des objets SecurityErrorEvent pour signaler une erreur de sécurité.

StatusEvent

Flash® Player distribue des objets StatusEvent lorsqu’un périphérique, tel qu’une caméra ou un microphone, ou un objet de type LocalConnection publie son état.

SyncEvent

Flash® Player distribue des événements SyncEvent lorsqu’une occurrence de SharedObject distante a été mise à jour par le serveur.

TextEvent

Flash® Player distribue des objets TextEvent lorsqu’un utilisateur saisit du texte dans un champ de texte ou clique sur un lien hypertexte dans une zone de texte de type HTML.

TimerEvent

Flash® Player distribue des objets TimerEvent chaque fois qu'un objet Timer atteint l'intervalle spécifié par la propriété Timer.delay.

Classes les plus utiles

Event distribue les événements généraux liés à l’animation : ACTIVATE, ADDED, ADDED_TO_STAGE, CANCEL, CHANGE,

CLOSE, COMPLETE, CONNECT, DEACTIVATE, DISPLAYING, ENTER_FRAME, FULLSCREEN, ID3, INIT,

MOUSE_LEAVE, OPEN, REMOVED, REMOVED_FROM_STAGE, RENDER, RESIZE, SCROLL, SELECT,

SOUND_COMPLETE, TAB_CHILDREN_CHANGE, TAB_ENABLED_CHANGE, TAB_INDEX_CHANGE, UNLOAD.

MouseEvent distribue les événements liés à la souris : CLICK, DOUBLE_CLICK, MOUSE_DOWN, MOUSE_MOVE,

MOUSE_OUT, MOUSE_OVER, MOUSE_UP, MOUSE_WHEEL, ROLL_OUT, ROLL_OVER

ErrorEvent distribue les événements liés aux erreurs : ERROR

FocusEvent distribue les événements liés aux sélecttions : FOCUS_IN, FOCUS_OUT, KEY_FOCUS_CHANGE,

MOUSE_FOCUS_CHANGE

StatusEvent distribue les événements liés aux status : STATUS

TextEvent distribue les événements spécifiques aux zones de texte : LINK, TEXT_INPUT TimerEvent distribue les événements liés aux timer : TIMER, TIMER_COMPLETE

KeyboardEvent distribue les événements liés au clavier : KEY_DOWN, KEY_UP, KeyLocation

3.  Méthodes utiles

trace("la valeur de ii est " + ii);

// permet d’afficher dans la fenêtre de sortie

 

()              

// permet de bloquer la tête de lecture

()              

// permet d’avancer la tête de lecture

pool_mc.gotoAndPlay(10)

// pour déplacer la tête de lecture du clip pool_mc

// et continuer à partir de la frame 10

pool_mc.gotoAndStop(10)

// pour déplacer la tête de lecture du clip pool_mc

// et s’arrêter à la frame 10

// pour ouvrir une page Web (avec try catch) var url:String = ""; var request:URLRequest = new URLRequest(url); try {

navigateToURL(request, '_blank'); // the second argument is the target

} catch (e:Error) {   trace("Error occurred!");

}

// pour ouvrir une page Web en cliquant sur un clip (avec try catch)

monClip_mc.addEventListener(MouseEvent.CLICK, callLink);

function callLink(event:MouseEvent):void {   var url:String = "";   var request:URLRequest = new URLRequest(url);   try {

navigateToURL(request, '_blank');

} catch (e:Error) {     trace("Error occurred!");

}

}

// pour charger dynamiquement un fichier externe (swf, gif, png, gif...) dans un clip

var request:URLRequest = new URLRequest("");

var monLoader:Loader = new Loader();

(request); theClip_mc.addChild(monLoader);

// en plus court... var my_ monLoader:Loader = new Loader(); my_ (new URLRequest("")); addChild(monLoader);

();        

// cache le pointeur de la souris

();        

// affiche le pointeur de la souris

=masque_mc;

// autorise le masquage

=null;          

// annule le masquage

masque_mc.startDrag(true);

// autorise le "dragage"

masque_mc.stopDrag();        

// arrête le "dragage"

ObjetA_mc.hitTestObject(ObjetB_mc);

// détection une collision entre 2 clips

4.  Principales propriétés des objets d’affichage (clip, bouton, sprite)

Propriété

Unité

max/min

Spécificités

x

pixels

pas de limite

coordonnée horizontale (par rapport au bord gauche de la scène)

y

pixels

pas de limite

coordonnée verticale (par rapport au bord haut de la scène)

alpha

%

entre 0 et 1

transparence d'un objet

rotation

degrés

pas de limite

angle de rotation d’un objet

visible

booléen

true ou false

détermine si un objet est visible ou masqué

height

pixels

pas de limite

hauteur d’un objet

width

pixels

pas de limite

largeur d’un objet

mouseX

pixels

en lecture seule

position de la souris par rapport au côté gauche de la scène

mouseY

pixels

en lecture seule

position de la souris par rapport au côté haut de la scène

scaleX

%

pas de limite

échelle horizontale d’un objet par rapport à sa taille d’origine (au moment où il a été placé dans la scène la première fois)

scaleY

%

pas de limite

échelle verticale d’un objet par rapport à sa taille d’origine (au moment où il a été placé dans la scène la première fois)

name

chaîne de caractères

Pas de caract. spéciaux, pas de majuscule au début

permet de définir ou de lire le nom d’occurrence d’un objet

stage

n/a

en lecture seule

tous les objets d’affichage possèdent la propriété commune stage

parent

n/a

en lecture seule

fait référence à l’objet d’affichage qui contient l’objet en question

root

n/a

en lecture seule

fait référence à l’objet d’affichage racine

currentFrame

entiers >0

en lecture seule

numéro de la frame courante (celui où se trouve la tête de lecture)

totalFrames

entiers >0

en lecture seule

nombre total de frames d’un clip 

5.  Liste des suffixes préconisés pour les types les plus courants

L’utilisation des suffixes permet de bénéficier des conseils de code automatiques (avec CTRL + espace) : 

Type d'objet

Suffixe de variable

Descriptif

Array

_array

tableau

Button

_btn

bouton

Camera

_cam

objet pour capturer de la vidéo

Color

_color

objet pour gérer la couleur

ContextMenu

_cm

permet de contrôler à l’exécution les éléments du menu contextuel de Flash Player

ContextMenuItem

_cmi

permet de créer des éléments de menus personnalisés afin qu’ils s’affichent dans le menu contextuel de Flash Player

Date

_date

objet pour gérer le format des dates

Error

_err

objet contenant des informations sur une erreur qui s’est produite dans un script

LoadVars

_lv

objet pour contrôler le chargement des données externes

LocalConnection

_lc

pour développer des fichiers SWF qui peuvent échanger des instructions entre eux

Microphone

_mic

pour capturer des données audio avec un micro

MovieClip

_mc

clip

MovieClipLoader

_mcl



permet d’implémenter des rappels d’écouteur qui fournissent des informations d’état lors du chargement des fichiers SWF, JPEG, GIF et PNG dans les clips

PrintJob

_pj

permet de créer un contenu et de l’imprimer

NetConnection

_nc

permet de lire des fichiers FLV en flux continu à partir d’un lecteur local ou d’une adresse

HTTP

NetStream

_ns

fournit des méthodes et des propriétés permettant de lire des fichiers Flash Video (FLV)

SharedObject

_so

permet de lire et stocker des quantités limitées de données sur l’ordinateur d’un utilisateur

Sound

_sound

objet pour gérer des données audio

String

_str

chaîne de caractères

TextField

_txt

champs de texte

TextFormat

_fmt

pour gérer les formats des textes

Video

_video

permet d’afficher un contenu vidéo Internet en direct sans l’intégrer dans le fichier SWF

XML

_xml

objet pour gérer les flux et fichiers XML

XMLNode

_xmlnode

pour gérer des nœuds XML

XMLSocket

_xmlsocket

pour échanger des données entre objet XML

6.  Liste des instructions, mots clés et directives

 

Espace de nom

AS3

Définit les méthodes et les propriétés des classes ActionScript qui sont des propriétés fixes et non des propriétés de prototype.

flash_proxy

Définit les méthodes de la classe Proxy.

object_proxy

Définit les méthodes de la classe ObjectProxy.

 

Directive

default xml namespace

La directive default xml namespace définit l'espace de nom par défaut à utiliser pour les objets XML. 

import

Rend les classes et les packages définis en externe disponibles pour votre code.

include

Inclut le contenu du fichier spécifié, comme si les commandes du fichier faisaient partie du script d'appel.

use namespace

Suite à cette opération, les espaces de nom spécifiés sont ajoutés à l'ensemble d'espaces de nom ouverts.

instruction

break

Apparaît dans une boucle (for, , for , do..while ou while) ou dans un bloc d'instructions associées à un cas particulier dans une instruction switch.

case

Définit un hyperlien cible pour l'instruction switch.

continue

Ignore toutes les instructions restantes dans la boucle imbriquée de plus bas niveau et passe à l'itération suivante, comme si le contrôle avait été transmis à la fin de la boucle normalement.

default

Définit le cas par défaut d'une instruction switch.  

do..while

Semblable à une boucle while, à la différence que les instructions sont exécutées une fois avant l'évaluation initiale de la condition. 

else

Spécifie les instructions à exécuter si la condition de l'instruction if renvoie false. 

for

Evalue l'expression init (initialiser) une fois, puis amorce une séquence de bouclage. 

Répète en boucle les propriétés dynamiques d'un objet ou d'éléments de tableau, puis exécute l'instruction statement pour chaque propriété ou élément. 

for

Procède à une itération sur les éléments d'une collection et exécute statement pour chaque élément. 

if

Evalue une condition pour déterminer la prochaine instruction à exécuter.

label

Associe une instruction à un identificateur qui peut être référencé par break ou continue.

return

Transfère immédiatement l'exécution à la fonction appelante.

super

Invoque la version super-classe ou parent d'une méthode ou d'un constructeur.

switch

Transfère le contrôle à une instruction en fonction de la valeur d'une expression.


SRC Mulhouse                                                Notions de bases de

                                                                                       ActionScript 3.0                               Flash Pro                   

throw

Génère ou renvoie une erreur qui peut être traitée ou niterceptée par un bloc de code catch.

 

try..catch..finally

Entoure un bloc de code dans lequel une erreur peut se produire et être traitée.

 

while

Evalue une condition. Si elle renvoie true, exécute une ou plusieurs instructions avant de remonter la boucle et de réévaluer la condition.

with

Etablit un objet à utiliser par défaut pour l'exécution d'une ou plusieurs instructions, ce qui permet de réduire le nombre de lignes de code à écrire.

 

mot-clé d'attribut

dynamic

Spécifie que les occurrences d'une classe peuvent posséder des propriétés dynamiques qui sont ajoutées lors de l'exécution.

final

Permet de spécifier qu'une méthode ne peut pas être remplacée ou qu'une classe ne peut pas être étendue.

internal

Permet de spécifier si une classe, une variable, une constante ou une fonction est disponible pour tous les appels au sein du même package.

native

Permet de spécifier si une fonction ou méthode doit être implémentée par Flash Player en code natif.

override

Spécifie une méthode qui remplace une méthode héritée.

private

Spécifie qu'une variable, une constante, méthode ou espace de nom est disponible uniquement pour la classe qui la définit.

protected

Spécifie qu'une variable, une constante, méthode ou espace de nom est disponible uniquement pour la classe qui la définit et pour toutes les sous-classes de cette classe.

public

Permet de spécifier si une classe, une variable, une constante ou une méthode est disponible pour tous les appels.

static

Permet de spécifier qu'une variable, constante ou méthode appartient à la classe, et non pas aux occurrences de la classe.

 

mot clé de définition

... (rest)

parameter

Permet de spécifier si une fonction peut accepter un nombre illimité d'arguments séparés par des virgules.

class

Définit une classe, ce qui permet de créer des occurrences d'objets qui partagent les méthodes et les propriétés que vous définissez.

const

Spécifie une constante, variable qui ne peut recevoir de valeur qu'une seule fois.

extends

Définit une classe qui est une sous-classe d'une autre classe.

function

Comprend un ensemble d'instructions que vous définissez pour effectuer une certaine tâche.

get

Définit une méthode de lecture qui peut être lue comme une propriété.

implements

Spécifie qu'une classe implémente une ou plusieurs interfaces.

interface

Définit une interface.

namespace

Permet de contrôler la visibilité des définitions.

package

Permet de répartir votre code dans des groupes de petite taille qui peuvent être importés par d'autres scripts.

set

Définit une méthode de définition, méthode qui s'affiche dans l'interface publique en tant que propriété.

var

Spécifie une variable.

mot clé d'expression primaire

false

Valeur booléenne false.

null

Valeur spéciale qui peut être affectée à des variables ou renvoyée par une fonction en l'absence de données.

this

Référence à l'objet contenant une méthode.

true

Valeur booléenne true.

7.  Webographie



614