Exercice routage et adressage

1- Exercice routage et adressage

Q 1 . Deux stations S1 et S2 sont directement reliees sur un même segment. S1 est adressee en 172.1.5.12 dans un sous-reseau de classe B ; S2 est en 192.168.10.22 sur une classe C.

Q 1.1. Proposez une table de routage pour que les deux stations puissent communiquer.

Q 1.2. Un routeur d’accès est connecte a ce même segment. Il a pour adresse 192.168.10.254. Que faut-il rajouter a la table de routage de S2 pour qu’il puisse acceder a Internet?

Q 2 . Deux sous-reseaux SR1 et SR2 sont relies par un routeur R possedant deux interfaces et deux adresses appartenant chacune a un sous-reseau. Deux stations ST1 et St2 sont connectees sur les deux sous-reseaux.

Q 2.1. Proposez des adresses pour chaque sous-reseau et donnez le masque de sous-reseau correspondant.

Q 2.2. Proposez des adresses pour chaque station (machine et routeur).

Q 2.3. Donnez les tables de routage des machines de manière a ce qu’elles puissent dialoguer

Vous trouverez plusieurs exercices en reseau informatique et adressage ip des reseaux et sous-reseaux  ici et ici.

2- Exercice routage - à état des liens - à vecteur de distance

Exercice (1) Routage à vecteur de distance

Dans un réseau, le nœud A reçoit les tables de routage suivantes de ses voisins :

td_14---1

1- Les sommets B et D sont-ils voisins ? Les sommets E et G sont-ils voisins ?

2- Quels sont les coûts associés aux liens E -> C et D->F ?

3- Calculer la table de routage de A, sachant que les coûts des liens entre A et ses voisins sont les suivants : coût ( AB) = 8 , coût ( A C) = 2 , et coût ( AE) =1 et que pour un noeud Y quelconque, le coût du chemin entre A et Y est donné par :

coût(AY) min = E X Voi sin s ( A ) ( coût ( AX ) + coût(XY)).

Exercice (2) Routage par information d’état des liens

Dans un réseau le noeud A reçoit les paquets d’information d’état des liens de chaque nœud ; il connaît donc les voisins de chaque noeud ainsi que les coûts associés :

td_14---2

1-Aider A à reconstruire le réseau.

2-Calculer les tables de routage de A et D en utilisant l'algorithme de Dijkstra.

3- TP configuration d'adresses IP et routage

Question 1 : couche liaison/couche réseau

Expliquez brièvement les rôles respectifs de la couches liaison et de la couche réseau du modèle OSI.

Question 2 : exercice de routage (1)

On considère le réseau 1 donné en annexe. On vous demande d'illustrer l'application de l'algorithme de routage en indiquant la décision de routage prise sur chaque poste par lequel est passé le paquet dans les deux cas suivants :

  • un paquet de P5 à P1
  • un paquet de P1 à P5

Question 3 : 

On considère le réseau 2 donné en annexe. Chaque machine a de 2 ou 3 cartes réseau. L'adresse IP de chaque machine est indiquée à côté du nom de l'interface (pour des raisons de place, on n'a en général précisé que la partie finale de l'adresse). Chaque ordinateur doit pouvoir communiquer avec tous les autres. Tous les ordinateurs doivent pouvoir accéder à internet.

1- Vous devez fournir pour chaque machine :

  • la passerelle par défaut de chaque machine (faites une flèche sur le dessin)
  • la configuration des routes statiques utiles si nécessaire (sur votre copie)

Question 4 : 

Les échanges entre Pas-D et Pas-E sont symétriques (consomment autant dans un sensque dans l'autre), nécessitent un débit important et consomment beaucoup de ressources réseau. Pour éviter de saturer les réseaux R1, R2, R3 et R5 qui sont déjà très utilisés par ailleurs, on ajoute un lien haut débit entre Pas-D et pas-F via un réseau R6: 192.168.1.0/24. R4 est déjà à haut débit.

Indiquez les ajouts et changements de configurations nécessaires pour que le trafic entre Pas-D et Pas-E passe exclusivement par les liens R4 et R6. Tous les ordinateurs doivent toujours pouvoir communiquer entre eux et avec internet.

4- Exercice commande routage statique

 On se propose le réseau étendu suivant :

0

1-Materiel utilise :

  • 3 routeurs Cisco catégorie 2610 équipés de deux interfaces série et une interface ethernet.
  • 3 machines nommées : station 1, station 2 et station 3.

Le plan d’adressage est donné comme suit :

  • Station 1 : 192.168.1.1
  • Station 2 : 192.168.2.1
  • Station 3 : 192.168.3.1
  • Routeur1 : interface S0 : 192.168.4.253, interface S1 : 192.168.5.254, interface Eth0 : 192.168.1.254
  • Routeur2 : interface S0 : 192.168.5.253, interface S1 : 192.168.6.254, interface Eth0 : 192.168.2.254
  • Routeur1 : interface S0 : 192.168.6.253, interface S1 : 192.168.4.254, interface Eth0 : 192.168.3.254

Les interfaces S0 des trois routeurs sont considérées comme DCE.

2-Travail a effectuer :

  1. Dresser ce schéma sur Boson Network Designer en respectant les différentes consignes (noms des routeurs et des stations ainsi que la structure du réseau).
  2. Configurer les différentes stations (adresse IP et nom) en respectant le plan d’adressage donné dans la page 1.
  3. Configurer les interfaces des routeurs en appliquant le mot de passe crypter ‘cfmoti’ et un clock rate de 64000 pour les DCE de chaque routeur
  4. à l’aide de la commande ip route, définir les tables de routage d’une manière statique au niveau de chaque routeur.
  5. Appliquer une Access-list au niveau du routeur2 pour empêcher la station3 d’accéder à la station2.

NB : Enregistrez votre configuration sur votre espace personnel.

 

5- Exercices routage - table de routage locale - reflexion

Exercice 1 - Table de routage locale

La commande "route Print" vous donne le contenu de la table de routage sur votre machine.

  1. Expliquez les différentes lignes de la table .
  2. Est-ce compatible avec les observations de la question 6.
  3. Que se passe-t-il lorsque vous envoyez un message aux adresses ci-dessous :
  • 10.10.155.1
  • 162.38.222.1
  • 204.160.241.93

Exercice 2 - Tables de routage , exercice de réflexion

Considérez le réseau, représenté par la figure ci-dessous, où la machine MA souhaite envoyer un datagramme à la machine MB. Les deux machines n'étant pas sur le même sous-réseau, le datagramme va donc devoir être routé via les deux routeurs R1 et R2.

Ce réseau Internet est supporté par trois réseaux physiques Ethernet dont les adresses Internet, de classe C et de masque 255.255.255.0, sont 193.2.2.0, 193.5.5.0 et 193.8.8.0.

  1. Donnez le format du datagramme IP (supposé prêt à être envoyé) préparé sur MA, en précisant les adresses qui apparaissent dans l'en-tête.
  2. Donnez les tables de routage initiales les plus simples (minimales), sur chaque machine (MA, R1, R2 et MB), permettant l'acheminement du datagramme de MA vers MB.
  3. Donnez les étapes successives nécessaires à cet acheminement, en précisant les adresses utilisées dans les en-têtes des trames Ethernet envoyées, ainsi que les requêtes ARP nécessairement effectuées.
  4. Quel est l'état des tables ARP sur chaque machine une fois que MB a reçu le datagramme (on suppose que ces tables étaient vierges au départ)?
  5. Dans l'état actuel, l'envoi d'un message de MB vers MA est-il possible?

6- TP configuration Routage - statique et EIGRP - Liste d'accès

Dans le cadre de votre travail, vous devez développer un nouveau réseau qui respecte le schéma de la figure ci -dessous.

2

1. Planifiez les adresses IP à utiliser en mettant les serveurs NFS et WEB dans un Vlan diférent du Vlan du PC1 et PC2 (Serveur NFS et PC1 connecté au Switch SwitchA(Serveur), Serveur WEB et PC2 connecté au Switch SwitchB(Client). Employez le réseau IP 148.14.0.0

2- A l’aide de BOSON, créez la configuration pour activer IP selon les données de la tâche 1.

a. Configurez les deux routeurs avec les données suivantes : Le nom d’hôte est : R1, R2 et R3.

Les mots de passe console, VTY et enable sont cisco. Le mot de passe enable secret est class.

b.  Définissez la valeur 56000 pour la synchronisation d'horloge et la valeur 60 pour la bonde passante.

c . Configurer les paramètres suivants du protocole CDP : timer = 45, holdtime = 120.

3. Décrivez le contenu de la table de routage sur R3 une fois que les routeurs on été installés et que toutes les interfaces sont actives, mais qu’aucun protocole (ou route statique n’a été configurée).

4. Sur un routeur quelconque, affichez la table ARP. {sidebar id=1}

5. Configurez des routes statiques sur chaque routeur pour que tous les hôtes de n’importe quel sous réseau puisse communiquer entre eux sur le réseau.

6. Configurez EIGRP pour remplacer les routes statiques dans la tâche 4.

7.Calculez l’adresse de diffusion pour chaque sous-réseau.

8. Configurez sur tous les routeurs le protocole PPP avec l’authentification CHAP.

9. Créez et activez une liste d’accès pour répondre aux critères de filtrage suivants :

  1. Le serveur WEB est accessible pour tous les utilisateurs.
  2. Le serveur NFS basé UDP n’est pas accessible pour les hôtes qui se trouvent dans la moitié supérieure des adresses IP valides de chaque sous-réseau.
  3. Les clients PC1 et PC2 peuvent se connecter à tous les hôtes, excepté à PC3.
  4. Aucune connexion de client TCP sur les serveurs du réseau R1.
  5. Toutes les autres connexions sont autorisées.

10. Enregistrer la configuration de chaque routeur.

11. Testez votre configuration et la sauvegardez dans votre

7- Exercice Routage 

Pour le routage ou pour savoir comment acheminer les paquets, il faut définir la table de routes. Elle est composée de manière générale de trois colonnes : adresse réseau, masque, interface ou passerelle

1 : Quelle est la table de routage pour la machine B

id-881-1

2 : Quelle est la table de routage pour le router R2

R2 sera plus complexe parce qu'il est connecté à deux réseaux

id-881-1

À vous, écrire les tables de routage pour R1 et A.

Une machine avec l'adresse 192.168.1.65 utilise la table de routage suivante :

Réseau
Masque
interface ou passe
192.168.1.64
255.255.255.192
interface adr 192.168.1.65
172.16.0.0
255.255.255.0
192.168.1.126
192.168.1.128
255.255.255.192
192.168.1.1
0.0.0.0
0.0.0.0 façon de dire par défaut
192.168.1.126

3 : Si l'on veut se connecter à la machine 192.168.1.130, quelle passerelle ou interface utiliserait cette machine ?À vous

4 : si l'on veut se connecter à la machine 192.168.1.35, quelle passerelle ou interface utiliserait cette machine ?

5 : Peut-on accéder à tous les passerelles ? c'est à dire, l'adresses des passerelles sont elles locales (accessibles directement) ?

6 : Quelles sont les adresses de machines directement connectées à cette machine (i.e. quelles sont les adresses des machines connectées dans le réseau 192.168.1.64 masque 255.255.255.192) ?

8- Routage dynamique 

Routage classique :

  • En routage statique, on définit les tables de routages sur chaque machine/routeur.
  • Problème : si un routeur ou une passerelle change d’adresse : il faut alors tout reconfigurer.

Routage dynamique (objectifs) :

  • Découvrir dynamiquement les routes vers les sous-réseaux et les inscrire dans la table de routage. – S’il existe plusieurs routes vers un sous-réseau, inscrire la meilleur route possible.
  • Si une route est supprimée de la table et qu’un autre itinéraire passant par un routeur voisin est disponible, l’ajouter à la table.
  • Ajouter le plus rapidement possible de nouvelles routes ou remplacer le plus rapidement une route perdue.
  • Évitez les boucles de routage.

Protocoles à vecteur distance:

  • Les informations de routage sont envoyées (périodiquement) via des messages appelés vecteur distance.
  • Chaque information contient des entrées indiquant un sous-réseau et une métrique.
  • Quand une information arrive sur un routeur, celui-ci ajoute une entrée s’il mène à un sous-réseau inconnu ou avec une meilleur métrique.
  • Exemple de tel protocole : RIP et IGRP.

Exercices

Exercice 1 (Routage dynamique)

Soit le réseau composé des noeuds A, B, C, D et des liaisons Vab (de poids 2), Vad (de poids 3), Vbc (de poids 3), Vbd (de poids 2), Vcd (de poids 3). La métrique retenue pour le routage est le délai d’achemi­nement (indiquée par le poids des arcs). Les noeuds exécutent un algorithme de routage de type vecteur distance.

1) Donner le vecteur de délai et la table de routage de chaque noeud une fois que l’algorithme de routage a convergé.

2) La liaison Vcd est rompue. Montrer comment la table de routage de chaque noeud est mise à jour lorsque la séquence des échanges des vecteurs de délai est la suivante :

  • D reçoit VB,
  • B reçoit VA,VC,VD
  • C reçoit VA,VB
  • A reçoit VB,VC

Exercice 2 (Routage dynamique et table erronée)

Soit un réseau composé des noeuds A, B, C et des liaisons Vab (de poids 3), Vbc (de poids 2), Vac (de poids 8).

Cet exercice permet de montrer un des problèmes soulevés par les algorithmes de routage à base de vecteurs. La métrique retenue est le délai d’acheminement.

1°) La liaison Vab est rompue juste après que B ait envoyé son vecteur de délai. Que se passe-t-il? Pour expliquer le phénomène, vous procéderez à la mise à jour des tables de routage des noeuds du réseau selon la séquence des échanges des vecteurs de délai suivante :

  • B envoie son vecteur de délai à C.
  • B voit que Vab est rompue.
  • C reçoit le vecteur de délai de B et envoie son nouveau vecteur à B.
  • B reçoit le vecteur de délai de C.

Exercice 3 (Routage dynamique)

Soit le réseau composé des 5 noeuds A, B, C, D et E, et des six liaisons Vab, Vad, Vbc, Vbe, Vce et Vde. À chaque liaison est associée une distance égale à 1. L’algorithme utilisé par le protocole de routage est un algorithme de type vecteur distance.

1) Donner la table de routage de chaque noeud, obtenue une fois que l’algorithme de routage a convergé.

On suppose lorsque le réseau est mis en service, que chaque noeud a une connaissance locale (il ne connait que son adresse et les voies auxquelles il est branché). La séquence des échanges des vecteurs de distance est la suivante : – B,D reçoivent VA – A,C,E reçoivent VB – A,E reçoivent VD – B,D reçoivent VA et VE

  • B,E reçoivent VC – A reçoit VB
  • C,D reçoivent VE

2) La liaison Vab est rompue. Montrer comment les tables de routage de chaque noeud sont mises à jour. Que remarque-t-on à l’issue de la séquence d’échanges des vecteurs de distance suivante?

  • A et B détectent que Vab est rompue
  • D reçoit VA
  • C,E reçoivent VB
  • E reçoit VD
  • B,C,D reçoivent VE
  • A reçoit VD

3) On suppose maintenant que la liaison Vce a un coût de 10, les autres liaisons gardant un coût unitaire, et que la liaison Vbc est rompue. B détecte la rupture, mais avant qu’il n’ait eu le temps d’envoyer son vecteur de distance, A a diffusé le sien. La séquence est la suivante :

  • B détecte que Vbc est rompue
  • B reçoit VA
  • A,E reçoivent VB

Que se passe-t-il?