Cours XSL

Introduction XSL Stylesheet pdf


Télécharger Introduction XSL Stylesheet pdf

★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


XSLT pour les nuls - Esquisse d'une initiation aux normes de transformation XML

Objectifs

Ceci n'est pas une formation complète! son objectif est de ....

. .

vous donner un avant-gout des possibilités affordés par les normes XSLT et XPath surtout dans le domaine de traitement des documents -XML-TEI-, principalement donc sortis des sciences humaines aborder les concepts fondamentaux et les usages les plus répandus du norme XSLT

XSL: un ensemble de normes complémentaires

XPath: un syntaxe normalisé pour définir et accéder aux sous-parties d'une arborescence XML

XSLT: un norme informatique pour la transformation des arborescences XML

XSL FO: un vocabulaire XML pour la description d'affichage des pages

Tous les trois dévelopés et maintenus par le W3C, comme le norme XML.

A quoi sert le XSL ?

Un document XML n'est qu'une chaîne de caractères Unicode avec des balises: pourquoi pas le traîter en tant que tel?

Parce que les balises representent quelque chose de plus signifiant : l'arborescence.

Parce que le syntax XML permet des variations ...

<foo bar= "x" baz = "z"></foo>

<foo

baz= "z" bar =

"x"/>

. .

Parce que la structuration d'un document XML fait partie de sa signification

C'est quoi une arborescence ?

un ensemble de noeuds, organisé de manière hiérarchique chaque noeud porte un identifiant générique (son "type") il y a un seul noeud racine qui contient (ou domine) tous les autres

chaque noeud peut contenir (ou dominer) un sous-arborescence ou un morceau de texte facultativement un ensemble d'attributs chaque attribut comporte un nom et un valeur

Exemple texte XML ...

 

.. ou, en forme d'arborescence:

XPath : une feuille de route

Pour accéder aux composants d'un document XML, on spécifie un chemin, spécifiant les noeuds qu'il faut traverser pour arriver à la partie souhaité

Par exemple, pour arriver aux <head>s dans cet exemple, on commence au <body>, puis passe à un <div> fils, et ensuite on arrive à un <head>

En XPath, on dit : /body/div/head

Les étapes

Chaque étape sur ce chemin n'est pas forcément un élément

XML...

on peut aussi regarder les attributs ou des morceaux de texte  

Les sélections

On peut séléctionner parmi les noeuds resultants, en forme de restriction entre parenthèses [ et ]

Une restriction peut tenir en compte la valeur d'un attribut ou la position ordinale du noeud dans l'arbre ou l'existence d' un élément du type indiqué   

Le point de depart

On peut partir de n'importe quel point dans l'arborescence:

// signifie -n'importe ou-

.. signifie -mon parent-

On peut aussi naviguer l'hierarchie, en se servant des axes tels que ancestor::, following-sibling::, descendant:: ...       



Fonctions XPath

XPath fournit également une librarie extensive de fonctions utiles. On signale ici seulement quelques-unes :

count(x) fournit le nombre des noeuds dans l'arbre x position() fournit le nombre ordinal du noeud courant par rapport à son contexte last() fournit fournit le nombre ordinal du dernier noeud courant par rapport à son contexte contains(x,y) test l'existence de la chaine y dans le morceau de texte x

Premier exercice

Tester votre compréhension de XPath avec la première partie de l'exercice...

Comment se servir d' XSLT ?

Une transformation typique

Comment exprimer cela en XSL?

Une feuille de style XSLT

est un document XML, contenant des éléments de l'espace de noms http://www.w3.org/1999/XSL/Transform

<xsl:stylesheet> (élément racine de tout stylesheet) permet de spécifier tous les noms d'espace utilisés, un nom d'espace par defaut, et la version du norme XSLT employé (1 ou 2)

 <xsl:output> : spécifie quelques options pour l'arbre de sortie, par exemple son format (HTML, XML, TEXT...), encodage (ISO-8859-1, UTF-8 ...) etc.

Dix éléments XSLT essentiels

<xsl:template> spécifie un modèle de transformation

<xsl:apply-templates/> applique des templates

<xsl:value-of> sort une valeur

<xsl:text> sort un morceau de texte

<xsl:élément>, <xsl:attribute> et <xsl:comment> sortent un élément, attribut, ou commentaire

<xsl:if> et <xsl:choose> actions conditionnels

<xsl:for-each> bouclage des actions

<xsl:variable> définition de variable

<xsl:number> effectue une numerotation

<xsl:sort> effectue un tri

<xml:template>

Cet élément spécifie un modele (des actions) à appliquer à l' arborescence spécifiée par son attribut @match

Il peut contenir d'autres éléments XSL, des éléments d'autres noms d'espace (qui seront copiés), ou rien de tout.

.

<xsl:stylesheet xpath-default-namespace="http://www.tei-c.org/ns/1.0" version="2.0">

<xsl:template match="div"><!-- .... actions pour les éléments div....-->

</xsl:template>

<xsl:template match="head"><!-- .... actions pour tous les éléments head....-->

</xsl:template>

<xsl:template match="div/head"><!-- .... actions pour les éléments head contenus par un div....-->

</xsl:template>

<xsl:template match="teiHeader"/>

<. /xsl:stylesheet>

. .

Wild cards

A part des éléments et des attributs, l'attribut match sur <xsl:template> peut indiquer...

/



la racine du document

*

tout élément

@*

tout attribut

text()

tout morceau de texte

 

Les règles d'or de XSLT

Par defaut, le document est a traiter élément par élément...

..1. Si aucun template ne correspond à un élément, traiter les éléments qu'il contient

..2. Si aucun élément reste à traiter par regle 1, sortir les morceaux de texte contenus par l' élément

..3.    Un élément n'est traite que si un template lui correspond

..4.    L'ordre des templates dans le stylesheet est sans significance

..5. Tout partie du document est traitable part tout template, eventuellement plusieurs fois

..6.    Un stylesheet ne peut contenir que de XML bien-forme

Contenu d'un template

Les éléments XML d'un nom d'espaces autre que le XSL se trouvant dans un template sont sortis sans changement.

Les fragments textuels (plus ou moins) pareils.

Un template vide requiert la sortie de ... rien, donc (s'il est invoqué) il supprime les noeuds concernes.

Plusieures templates peuvent etre spécifies pour un meme élément en des contextes divers

 

En cas de conflit, c'est le template le plus spécifique qui gagne.

<xsl:apply-templates>

Cet élément rend disponible dans le contexte courant les regles contenus par les templates indiques dans son attribut @select. Si aucun template n'est indiqué, tous les templates sont disponibles.

 

<xsl:value-of>

Cet élément fait sortir la valeur d'un élément ou d'un attribut :

 Attention: à ne pas confondre...

<xsl:value-of select="XX"> fait sortir le contenu des noeuds indiques par le XPath "XX".

<xsl:apply-templates select="XX"> fait traiter les templates disponibles pour les noeuds indiques par le XPath "XX"

<xsl:template match="XX"> n'a aucun effet : il definit un correspondence entre un template et un élément

Evaluation des valeurs d'attribut

parce qu'il donnera à l'attribut @href la valeur [email protected]!

Une astuce syntaxique...

On utilise {} pour indiquer qu'une expression doit être évaluée:

 

Ceci donnera à l'attribut @href la valeur de l' attribut @target quelle que soit la valeur de ce dernier

<xsl:élément>, <xsl:attribute>, <xsl:comment>



Ces éléments font apparaitre des éléments XML dans l'arbre de sortie. Ils sont un peu plus verbose que les abbréviations presentées jusqu'à là , mais peut-être plus élégant...

<xsl:text> : faire sortir un morceau de texte

Cet élément est utile pour englober un morceau de texte explicitement (au lieu de le donner directement dans le corps du template).

 <xsl:if> : faire une épreuve

Cet élément permet des actions conditionelles :

<xsl:choose>: faire un choix

Cet élément permet des actions conditionelles un peu plus complexes :

<xsl:for-each> : faire une iteration Cet élément permet un bouclage des actions :

<xsl:variable> : creation de variable

Cet élément permet d'associer un nom avec un ensemble de noeuds, ou avec une chaine de caracteres, par exemple pour faciliter sa ré-utilisation plusieurs fois dans un même stylesheet.

<xsl:variable name="modernise">oui

<xsl:number> : numerotation

On peut generer une numérotation derivée de la séquence des éléments dans l'arborescence XML...

..1.    par rapport a l'élément parent: 

<xsl:sort> : faire un tri

Cet élément permet de trier un ensemble de noeuds resultant d'un élément <xsl:apply-templates> ou <xsl:for-each>.

Sommaire

Maintenant vous savez comment

..1.   créer des templates

..2.    séléctionner des morceaux de texte

..3.    ajouter des éléments

..4.    définir des actions conditionnelles

..5.    numéroter et trier les objets de sortie

On va expérimenter cela dans la deuxieme partie de l'exercice....

Pour en savoir plus

A vous trouverez deux cours complets et très clairs

Un texte classique: Philippe Rigaux et Bernd Amann Comprendre XSLT. O'Reilly, 2002.

Beaucoup, beaucoup, d'autres ressources anglophones...


101