Cours gratuits » Cours Photofiltre » Support de cours la palette d'outils de Photofiltre

Support de cours la palette d'outils de Photofiltre


Télécharger



★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

La palette d'outils de Photofiltre

La palette d'outils se trouve à la droite de l'écran. Elle permet d'utiliser des options de sélection et de dessin qui sont indispensables. Cette palette est composée de trois parties : le sélecteur de couleur (pour choisir une couleur avec laquelle travailler), les outils « génériques » et les outils « contextuels » qui s'adaptent aux outils génériques. Voyons voir comment qu'c'est-y qu'tout ça fonctionne:) I. Le sélecteur de couleurs :

II. Les outils :

a)   L'outil sélection

b)   L'outil pipette

c)    La baguette magique

d)   L'outil traits

e)   Le pot de peinture (remplissage)

f)  L'aérographe

g)   Le pinceau

h)  

Le pinceau avancé

i)  Le tampon de clonage

j)  L'outil flou

k)   Le doigt

l)  L'outil déplacement

I.    Le sélecteur de couleurs :

Cette partie vous permettra de choisir avec quelle couleur travailler lorsque vous utilisez les outils de dessin. Il y a plusieurs palettes qui vous permettent de choisir de façon plus ou moins précise et/ou rapide la couleur voulue. Pour passer d'une palette à l'autre, utilisez les flèches gauche et droite en dessous des palettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Palette de couleurs par défaut. Les principales couleurs sont disponibles rapidement.

Une autre palette avec un plus grand choix de couleurs.

Une palette affichant des variantes de bleu ciel.

Les deux carrés au-dessus de la palette de couleurs indiquent les couleurs avec lesquelles vous travaillez : celui du premier plan indique votre couleur primaire (que vous utilisez avec le clic gauche), celui qui est à l'arrière vous montre votre couleur secondaire (qui s'utilise avec le clic droit).

II.  Les outils :

Cette partie se décompose en deux : les outils génériques en premier lieu, puis les outils contextuels. L'affichage des outils contextuels changera en fonction de l'outil générique que vous aurez choisi.

 

              a) L'outil «  sélection   » :        

L'outil « sélection » propose un grand choix de manières différentes pour sélectionner, en rectangle, en ellipse, en triangle voir en croix ou en infobulle... Les sélections sont ajustables, c'est à dire que vous pouvez agrandir, réduire ou déplacer votre sélection en cours de route. Si votre sélection est loupée, vous n'êtes pas obligé de la reprendre depuis le début.

Voici les différentes manières de sélectionner :

 

 

 

 

Sélections spéciales :                 

Cet outil permet de faire des sélections originales, en formes de croix, d'infobulles, etc...

C

s

 

de

hoisissez une forme élection...

 

 

 

… puis tracez votre sélection.

Carré :                                     

Malgré son nom, cette option fonctionne avec autre chose que des carrés :)

Elle transforme une sélection en rectangle en carré. Dans le cas d'une ellipse, la sélection va se transformer en cercle, bref, chaque sélection peut être transformée en forme

« parfaite ».

 

À

r

 

en

 partir d'une sélection

ectangle...

«

 

 

… puis en cliquant sur l'option carré », votre sélection a tous ces côtés égaux en se basant sur le plus petit côté.

 

Inverser :                               

Permet d'inverser votre sélection.

 

 

Format 4:3 :                           

Un peu sur le même modèle que « carré », transforme votre sélection avec un ration de 4:3, c'est à dire que pour 4cm en largeur, vous obtiendrez 3cm en hauteur pour votre taille de sélection.

 

 

La baguette magique est un outil de sélection : il permet de sélectionner par la couleur. Prenons un canard qui passait par là :

 

Vous souhaitez manipuler la partie blanche de son plumage ? Choisissez l'outil « baguette magique » puis cliquez sur le blanc plumage.

 

Note : la sélection n'était pas très visible sur ma capture d'écran, je l'ai donc détouré en rouge. Normalement, ce sont des pointillés qui devraient apparaître et non pas un détour rouge.

Si on regarde la partie contextuelle de la palette d'outils, on voit qu'il est question de tolérance et qu'il y a une coche pour le terme « couleur ».

La tolérance a une signification lorsqu'il y a différentes variantes de la même couleur : plus la tolérance est faible et plus la baguette magique sera stricte dans la sélection de la couleur. Au contraire, plus la tolérance est élevée, moins la baguette magique fera de différence entre les différentes variantes de la même couleur. Sur l'image précédente, la tolérance était à 30. Sur l'image suivante, la tolérance est à 70 : conséquence : en cliquant au même endroit, la sélection à 70 est plus grande que celle à 30.

 

L'option couleur : lorsqu'elle est décochée, la baguette magique ne sélectionne qu'une zone unique autour de votre clic (c'est le cas sur les images précédentes). Lorsqu'elle est cochée, la baguette magique sélectionne toutes les zones de la même couleur sur la totalité de l'image comme dans l'exemple qui suit :

d)  L'outil «  traits   »  :

L'outil trait vous permet de dessiner des... des traits:D

La partie contextuelle vous permettra de faire des traits plus ou moins épais, de mettre des flèches (à cocher avant de tracer votre trait) et plus ou moins transparent.

Trait avec une épaisseur de 2

 Trait avec une épaisseur de 20

 Trait avec une flèche

Trait avec une opacité à 30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

e)  Le pot de peinture (ou remplissage)   :

La partie contextuelle :

 

Et hop ! Le plumage blanc devient rouge !

Cet outil fonctionne à peu près de la même façon que la baguette magique, sauf qu'au lieu de sélectionner une couleur, il remplace une couleur par une autre. On retrouve la même notion de tolérance que pour la baguette magique et la même notion d'opacité que pour les traits.  f) L'aérographe   :     

Cet outil permet de faire du graf sur les images (sisi). La partie contextuelle propose trois paramètres :

La pression : plus elle est élevée, plus le graf est compact.

La dispersion : plus elle élevée, plus la peinture est éparpillée.

Le rayon : plus il est élevé, plus la surface sur laquelle vous tagguez est importante.

Résultat:{

 

Le pinceau permet de dessiner (ou de changer les couleurs d'une surface pixel par pixel pour ceux qui auraient la patience). La partie contextuelle permet de changer l'épaisseur du pinceau (soit avec des tailles prédéfinies, soit en choisissant soi-même l'épaisseur du pinceau à l'aide de l'une des options avec une double-flèche). Elle permet aussi de choisir la forme du pinceau (rectangulaire ou circulaire).

Pinceau à angle droit avec une taille de 50

Pinceau arrondi avec une taille de 50

h)  Le pinceau avancé   :    

Avec cet outil, vous pouvez dessiner des motifs. Le choix des motifs se fait dans la partie contextuelle. L'option « x2 » permet faire apparaître ces motifs par paire. À noter qu'il n'y a pas de possibilités de modifier la largeur du pinceau plus.

Résultat :

i)    Le tampon de clonage   :        

Cet outil permet de reproduire une partie de l'image sur une autre. Par exemple : marre de voir ce canard barboter tranquillement dans l'eau ? Dans ce cas, reproduisez la surface de l'eau sur le-dit canard:)

Choisissez l'outil tampon

 

 

 

 


 

Note : il faudra régulièrement changer de modèle pour obtenir un résultat satisfaisant.  j) L'outil flou   :      

Cet outil n'est pas très convaincant. Il permet, comme son nom l'indique, de flouter une partie de l'image (en cliquant-glissant). Mais cette manière de faire est laborieuse et Photofiltre propose d'autres façons de flouter qui sont plus efficaces (notamment par le biais de la seconde barre d'outils).

              k) L'outil doigt   :          

L'outil doigt est plus rigolo qu'autre chose:p

Imaginez-vous en train de peindre sur une feuille. La peinture est encore fraiche. Mettez le doigt

Page

dessus et et faites des trainées avec:D C'est à peu près ce que fait cette outil ^^

 

Cet outil est inutile quand vous voyez la totalité de votre image. Par contre, si vous zoomez « plus » sur la photo jusqu'à n'en voir qu'une partie, l'outil déplacement vous permet de vous déplacer sur celle-ci en cliquant-glissant.

 

Page


154