TD/TP Réseau n°2 : Réseau local ARP DHCP CIDR sous packet tracer en PDF


Télécharger TD/TP Réseau n°2 : Réseau local ARP DHCP CIDR sous packet tracer en PDF
55 étoiles sur 5 a partir de 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


TD/TP Réseau n°2 : Réseau local  ARP  DHCP  CIDR sous packet tracer

Vous aller simuler un réseau local constitué d'ordinateurs et d'une imprimante réseau. Dans le réseau privé de votre point d’accès on appelle à tort «routeur» l'appareil qui nous sert à connecter ces hôtes (souvent de marques D-Link, Linksys ou ASUS, par exemple). En effet, il ne s'agit pas d'un simple routeur car il contient un commutateur (généralement à 4 ports), un serveur DHCP en plus d'un routeur.

Démarrez le simulateur Packet Tracer et au moyen de l'outil «hôtes» installez trois ordinateurs et une imprimante :

Afin de pouvoir connecter nos ordinateurs et notre imprimante, nous devons avoir un commutateur. Pour que les trois ordinateurs doivent pouvoir accéder à la même imprimante réseau.

La configuration des hôtes

De la même façon vous l'avez fait la semaine dernière, associez les adresses logiques suivantes à la connexion FastEthernet de chacun des trois ordinateurs et pour l'imprimante réseau :

Hôte Adresse logique PC0 192.168.50.1

PC1 192.168.50.2

PC2 192.168.50.3 Printer0 192.168.50.4

Vérifiez la connexion et l’accès aux différentes machines par la commande ping.

Observez les échanges entre machines et en particulier la requête ARP qui est envoyée. Expliquez ce fonctionnement.

Ajout et configuration d'un serveur DHCP

Ce réseau local permet, localement, d'échanger des données entre les trois ordinateurs ou d'imprimer des documents à partir de n'importe lequel de ces trois ordinateurs. Vous avez donné à chacun des hôtes une adresse logique fixe en configurant son interface réseau. Lorsque vous vous connecté à l’IUT vous n'avez pourtant pas besoin de lui donner une adresse logique fixe. Cela s'effectue automatiquement. Le routeur contient un serveur DHCP, qui sert à donner une adresse logique dynamique à chaque appareil que vous branchez sur votre réseau.

Nous allons donc maintenant ajouter un serveur DHCP à notre réseau.

Pour cela vous devez installer un serveur dans sur lequel vous configurerez un serveur DHCP.

Vous devez spécifier à partir de quelle adresse le serveur DHCP accordera de nouvelles adresses aux hôtes. Dans le champ «Start IP Address» (4), entrez l'adresse : 192.168.50.100 Dans le champ «Default Gateway» entrez l'adresse logique : 192.168.50.10 qui sera l'adresse de notre futur routeur, qui servira à pouvoir communiquer avec l'extérieur.

Réseaux LPSIL ADMIN

Observez les échanges (mettre en mode simulation) qui circulent entre les machines et le serveur DHCP. De quels type sont les packets envoyés au serveur, analysez les.

La configuration des hôtes en DHCP

Comme nous voulons maintenant que cet ordinateur reçoive automatiquement une adresse logique dynamique, sélectionnez le choix «DHCP» dans sa fenêtre de configuration. Vérifiez le bon fonctionnement du serveur. Observez les échanges (mettre en mode simulation) qui circulent entre les machines et le serveur DHCP. De quels type sont les packets envoyés au serveur, analysez les.

L'ajout d'un routeur

Nous voulons que les ordinateurs de notre réseau local puissent accéder à Internet. Nous devons donc ajouter une fonction de routage à notre réseau. Sélectionnez un routeur pour le placer sur le réseau.

Le réseau local que nous avons maintenant devant nous correspond exactement aux fonctions du réseau que plusieurs d'entre nous possèdent à la maison. Comme on peut le voir, il n'est pas constitué que d'un routeur, mais bien d'un commutateur, d'un serveur DHCP et d'un routeur. Il ne nous reste plus qu'à brancher le routeur à un modem DSL.

Configuration de sous réseaux

On vient d'attribuer l'adresse IP 214.123.155.0 à votre entreprise. Vous devez créer 3 sous-réseaux distincts à partir de cette adresse IP.

Quelle est la classe de ce réseau ? (Combien de machines peut-on adresser au maximum ?) Quel masque de sous-réseau devez-vous utiliser ?

Combien d'adresses IP (machines ou routeurs) pourra recevoir chaque sous-réseau ?

Quelle est l'adresse réseau et de broadcast du 3ème sous-réseau utilisable ?

Combien d'adresses IP distinctes peut-on obtenir avec cette adresse et le masque que vous avez choisi ?

Mettez en œuvre ce réseau sous packet tracer, configurez le routeur et faites les tests permettant de vérifier son fonctionnement

… … …

Partie III: Travaux pratiques d’intégration des compétences Packet Tracer (30 Point)

Créez un dossier qui porte votre nom et prénom dans lequel vous enregistrez les travaux demandés.

Diagramme de topologie

Schéma sur Packet Tracer 5.0

Table d’adressage

Périphérique     Interface             Adresse IP          Masque de sous-réseau

S0/0/1  209.165.201.2    255.255.255.252

SIÈGE

OUEST

SUD

EST

FAI

 S0/0/0 10.0.0.1                255.255.255.248

S0/0/0  10.0.0.2                255.255.255.248

Fa0/0    10.1.100.1           255.255.255.0

S0/0/0  10.0.0.3                255.255.255.248

Fa0/0.10              10.1.10.1             255.255.255.0

Fa0/0.20              10.1.20.1             255.255.255.0

Fa0/0.30              10.1.30.1             255.255.255.0

Fa0/0.99              10.1.99.1             255.255.255.0

S0/0/0  10.0.0.4                255.255.255.248

Fa0/0    10.1.200.1           255.255.255.0

S0/0/0  209.165.201.1    255.255.255.252

Fa0/0    209.165.200.225               255.255.255.252

Serveur Web     Carte réseau     209.165.200.226               255.255.255.252

Comm1                VLAN99               10.1.99.11           255.255.255.0

Comm2                VLAN99               10.1.99.12           255.255.255.0

Comm3                VLAN99               10.1.99.13           255.255.255.0

Présentation

Cet Examen de Fin de Module vous permet de mettre en pratique différentes compétences, notamment la configuration de Frame Relay, de PPP avec CHAP, d’un routage statique et par défaut, du protocole VTP et des réseaux locaux virtuels. Étant donné que près de 150 composants sont évalués au cours de cet EFM, vous ne verrez peut-être pas le pourcentage augmenter à chaque fois que vous configurerez une commande évaluée. Vous pouvez à tout moment cliquer sur Check Results et Assessment Items pour voir si vous avez entré correctement une commande évaluée.

Tâche 1 : configuration de PPP avec CHAP entre les périphériques

Étape 1. Configuration et activation de l’interface série 0/0/1 sur SIÈGE

Étape 2. Configuration de l’encapsulation PPP sur SIÈGE pour la liaison partagée avec FAI

Étape 3. Configuration de l’authentification CHAP sur SIÈGE

Entrez le mot de passe istantic2

Étape 4. Vérification de la connectivité entre SIÈGE et FAI

La liaison entre SIÈGE et FAI doit maintenant être active, et vous devez être en mesure d’envoyer une requête vers FAI. Cependant, cela peut prendre quelques minutes dans Packet Tracer pour que la liaison s’active. Pour accélérer le processus, basculez entre les modes Simulation et Realtime (Temps réel) trois ou quatre fois.

Étape 5. Vérification des résultats

Votre taux de réalisation doit être de 4 %. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Check Results pour identifier les composants nécessaires qui ne sont pas complets.

Tâche 2 : configuration d’un Frame Relay à maillage global

 Le diagramme de topologie représenté plus haut et la table ci-dessous indiquent tous deux les mappages

DLCI utilisés dans cette configuration Frame Relay à maillage global. Lisez ce tableau de gauche à droite. Par exemple, les mappages DLCI à configurer sur SIÈGE sont les suivants : 102 vers OUEST,

103 vers SUD et 104 vers EST.

Mappages DLCI

De/vers               SIÈGE    OUEST  SUD       EST

SIÈGE    N/D       102         103         104

OUEST  201         N/D       203         204

SUD       301         302         N/D       304

EST         401         402         403         N/D

Remarque : SIÈGE, OUEST et SUD utilisent tous l’encapsulation Frame Relay par défaut cisco.

Cependant, EST utilise le type d’encapsulation IETF.

   Q1) Que signifie DLCI ?

    Q2) Quelle est la fonction d’un DLCI ?

    Q3) Qu’est-ce qu’un PVC et comment est-il utilisé ?

    Q4)  À quoi sert de mapper une adresse IP avec un DCLI ?

Étape 1. Configuration et activation de l’interface série 0/0/0 sur SIÈGE

Configurez l’interface à l’aide des informations suivantes :

  • adresse IP ;
  • encapsulation Frame Relay ;
  • mappages vers OUEST, SUD et EST (EST utilise l’encapsulation IETF) ;
  • la trame LMI est du type ANSI.

   Q1) Quelle est la fonction de l’interface LMI sur un réseau Frame Relay ?

   Q2) Quelles sont les trois types d’interface LMI ?

Étape 2. Configuration et activation de l’interface série 0/0/0 sur OUEST

Configurez l’interface à l’aide des informations suivantes :

  • adresse IP ;
  • encapsulation Frame Relay ;
  • mappages vers SIÈGE, SUD et EST (EST utilise l’encapsulation IETF) ;
  • la trame LMI est du type ANSI.

Étape 3. Configuration et activation de l’interface série 0/0/0 sur SUD

Configurez l’interface à l’aide des informations suivantes :

  • adresse IP ;
  • encapsulation Frame Relay ;
  • mappages vers SIÈGE, OUEST et EST (EST utilise l’encapsulation IETF) ;
  • la trame LMI est du type ANSI.

Étape 4. Configuration et activation de l’interface série 0/0/0 sur EST

Configurez l’interface à l’aide des informations suivantes :

  • adresse IP ;
  • encapsulation Frame Relay avec IETF ;
  • mappages vers SIÈGE, OUEST et SUD ;
  • la trame LMI est du type ANSI.

Remarque : Packet Tracer n’évalue pas vos instructions de cartes. Vous devez cependant configurer les commandes. La connectivité complète entre les routeurs Frame Relay doit maintenant être établie.

Étape 5. Vérification de la connectivité entre les routeurs Frame Relay

La carte sur SIÈGE doit ressembler à ce qui suit. Vérifiez que tous les routeurs disposent de cartes complètes.

Serial0/0/0 (up): ip 10.0.0.2 dlci 102, static, broadcast, CISCO, status defined, active

Serial0/0/0 (up): ip 10.0.0.3 dlci 103, static, broadcast, CISCO, status defined, active

Serial0/0/0 (up): ip 10.0.0.4 dlci 104, static, broadcast, IETF, status

defined, active

Vérifiez que SIÈGE, OUEST, SUD et EST peuvent envoyer des requêtes ping l’un vers l’autre.

Étape 6. Vérification des résultats

Votre taux de réalisation doit être de 28 %. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Check Results pour identifier les composants nécessaires qui ne sont pas complets.

Tâche 3 : configuration du routage statique et par défaut

Cette topologie n’utilise aucun protocole de routage. Tout le routage est effectué par le biais de routage statique et par défaut.

Étape 1. Configuration des routes statiques et par défaut sur SIÈGE

  • SIÈGE a besoin de six routes statiques vers les six réseaux locaux distants de la topologie. Utilisez l’argument next-hop-ip dans la configuration de route statique.
  • SIÈGE a également besoin d’une route par défaut. Utilisez l’argument exit-interface dans la configuration de la route par défaut.

Étape 2. Configuration des routes statiques et par défaut sur OUEST

  • OUEST a besoin de cinq routes statiques vers les cinq réseaux locaux distants de la topologie.

Utilisez l’argument next-hop-ip dans la configuration de route statique.

  • OUEST a également besoin d’une route par défaut. Utilisez l’argument next-hop-ip dans la configuration de la route par défaut.

Étape 3. Configuration des routes statiques et par défaut sur SUD

  • SUD a besoin de deux routes statiques vers les deux réseaux locaux distants de la topologie.

Utilisez l’argument next-hop-ip dans la configuration de route statique.

  • SUD a également besoin d’une route par défaut. Utilisez l’argument next-hop-ip dans la configuration de la route par défaut.

Étape 4. Configuration des routes statiques et par défaut sur EST

  • EST a besoin de cinq routes statiques vers les cinq réseaux locaux distants de la topologie.

Utilisez l’argument next-hop-ip dans la configuration de route statique.

  • EST a également besoin d’une route par défaut. Utilisez l’argument next-hop-ip dans la configuration de la route par défaut.

Étape 5. Vérification de la connectivité des réseaux locaux EST et OUEST vers le serveur Web

  • Tous les routeurs doivent maintenant être en mesure d’envoyer une requête ping au serveur Web.
  • Le PC OUEST (PC-O) et le PC EST (PC-E) doivent maintenant être en mesure d’envoyer des requêtes ping l’un vers l’autre et vers le serveur Web.

Étape 6. Vérification des résultats

Votre taux de réalisation doit être de 43 %. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Check Results pour identifier les composants nécessaires qui ne sont pas complets.

Tâche 4 : configuration et test du routage entre réseaux locaux virtuels

Étape 1. Configuration du routage entre réseaux locaux virtuels sur SUD

À l’aide de la table d’adressage, activez l’interface Fast Ethernet 0/0 sur SUD et configurez le routage entre réseaux locaux virtuels. Le numéro de sous-interface correspond au numéro de réseau local virtuel (VLAN). VLAN 99 est le réseau local virtuel natif.

    Q1) Quel est le mode d’agrégation utilisé par défaut ?

     Q2) Quel est l’encapsulation utilisée par défaut pour l’agrégation ?

Étape 2. Test du routage entre réseaux locaux virtuels sur SUD

SIÈGE, OUEST et EST doivent maintenant être en mesure d’envoyer des requêtes ping vers toutes les sous-interfaces de SUD.

Étape 3. Vérification des résultats

Votre taux de réalisation doit être de 56 %. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Check Results pour identifier les composants nécessaires qui ne sont pas complets. Les routeurs sont maintenant entièrement configurés.

Tâche 5 : configuration du protocole VTP et de l’agrégation sur les commutateurs

Étape 1. Configuration des paramètres VTP sur Comm1, Comm2 et Comm3

  • Comm1 est le serveur. Comm2 et Comm3 sont des clients.
  • Le nom de domaine est istantic.org
  • Le mot de passe est istantic2

    Q1)  Quelle est la version VTP du commutateur Comm2 ?

    Q2)  Est-ce que la version VTP 1 compatible avec la version 2 ?

Étape 2. Configuration de l’agrégation sur Comm1, Comm2 et Comm3

Les ports d’agrégation de Comm1, Comm2 et Comm3 sont tous les ports reliés à un autre commutateur

ou à un routeur. Définissez tous les ports d’agrégation en mode d’agrégation et affectez VLAN 99 comme réseau local virtuel natif.

    Q3)  Sans configuration, sur quel réseau local virtuel sont situées les trames circulant sur l’agrégation

      sans étiquetage VLAN ?

    Q4) A quoi sert un réseau local virtuel natif ?

Étape 3. Vérification des résultats

Votre taux de réalisation doit être de 81 %. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Check Results pour identifier les composants nécessaires qui ne sont pas complets.

Tâche 6 : configuration des réseaux locaux virtuels sur le commutateur

Étape 1. Création des réseaux locaux virtuels et attribution de noms

Créez les réseaux locaux virtuels suivants sur Comm1 uniquement et attribuez-leur des noms :

  • VLAN 10, nom = Faculté/Personnel
  • VLAN 20, nom = Participants
  • VLAN 30, nom = Invité (par défaut)
  • VLAN 99, nom = Gestion et Natif

Étape 2. Vérification que les réseaux locaux virtuels sont envoyés vers Comm2 et Comm3

Quelle commande affiche les informations suivantes ?                                                              

VTP Version       : 2

Configuration Revision : 8

Maximum VLANs supported locally : 64

Number of existing VLANs         : 9

VTP Operating Mode    : Client

VTP Domain Name         : CCNA

VTP Pruning Mode         : Disabled VTP V2 Mode              : Disabled VTP Traps Generation             : Disabled

MD5 digest        : 0xF5 0x50 0x30 0xB6 0x91 0x74 0x95 0xD9

Configuration last modified by 0.0.0.0 at 3-1-93 00:12:30

Quelle commande affiche les informations suivantes ?                                                              

VLAN    Name   Status   Ports

----         ------------------------------             --------- -------------------------------

1             Default active    Fa0/5, Fa0/6, Fa0/7, Fa0/8

                                               Fa0/9, Fa0/10, Fa0/11, Fa0/12

                                               Fa0/13, Fa0/14, Fa0/15, Fa0/16

                                               Fa0/17, Fa0/18, Fa0/19, Fa0/20

                                               Fa0/21, Fa0/22, Fa0/23, Fa0/24

                                               Gig1/1, Gig1/2

10           Faculté/Personnel          active   

20           Participants        active   

30           Invité(par défaut)           active   

99           Gestione et Natif            active   

<résultat omis>

Étape 3. Vérification des résultats

Votre taux de réalisation doit être de 84 %. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Check Results pour identifier les composants nécessaires qui ne sont pas complets.

Tâche 7 : configuration et vérification de VLAN 99

Étape 1. Exécution des étapes suivantes sur Comm1, Comm2 et Comm3

  • Configurez et activez VLAN 99.
  • Configurez la passerelle par défaut.
  • Vérifiez que Comm1, Comm2 et Comm3 peuvent maintenant envoyer des requêtes ping vers SUD à l’adresse 10.1.99.1.

Étape 2. Vérification des résultats

Votre taux de réalisation doit être de 92 %. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Check Results pour identifier les composants nécessaires qui ne sont pas complets.

Tâche 8 : configuration de Comm1 comme racine pour toutes les instances Spanning Tree

Étape 1. Configuration de Comm1 comme pont racine pour toutes les instances Spanning Tree,

y compris les VLAN 1, 10, 20, 30 et 99

Remarquez que Comm3 a remporté la guerre des racines et est actuellement le pont racine pour toutes les instances Spanning Tree. Définissez la priorité à 4096 sur Comm1 pour toutes les arborescences complètes.

Étape 2. Vérification que Comm1 est maintenant le pont racine pour toutes les instances

Spanning Tree

Seuls les résultats pour VLAN 1 sont affichés ci-dessous. Cependant, Comm1 doit être la racine de toutes les instances Spanning Tree.

Quelle commande affiche les informations suivantes ?                                                                             

VLAN0001

Spanning tree enabled protocol ieee

Root ID Priority 4097

Address               00D0.BC79.4B57

This bridge is the root

Hello Time          2 sec      Max Age 20 sec                Forward Delay 15 sec

Bridge ID             Priority 4097      (priority 4096 sys-id-ext 1) Address        00D0.BC79.4B57

Aging Time 300

Interface             Role       Sts          Cost       Prio.Nbr              Type

---------------- ----             ---           --------- --------  --------------------------------

Fa0/1    Desg      FWD      19           128.3     Shr

Fa0/2    Desg      FWD      19           128.3     Shr

Fa0/3    Desg      FWD      19           128.3     Shr

Fa0/4    Desg      FWD      19           128.3     Shr

Fa0/5    Desg      FWD      19           128.3     Shr

<résultat omis>                                                             

Q1) Quelle est la valeur par défaut de la priorité sur  un commutateur Cisco ?

Étape 3. Vérification des résultats

Votre taux de réalisation doit être de 96 %. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Check Results pour identifier les composants nécessaires qui ne sont pas complets.

Tâche 9 : affectation des ports aux réseaux locaux virtuels

Étape 1. Affectation de ports sur Comm2 aux réseaux locaux virtuels

Packet Tracer évalue uniquement les ports reliés à PC1, PC2 et PC3.

  • Configurez le port en mode d’accès.
  • Affectez le port à son réseau local virtuel.

Les mappages de port des réseaux locaux virtuels sont les suivants :

  • VLAN 99 : Fa0/1 – Fa0/5
  • VLAN 10 : Fa0/6 – Fa0/10
  • VLAN 20 : Fa0/11 – Fa0/15
  • VLAN 30 : Fa0/16 – Fa0/20
  • Non utilisés : Fa0/21 – Fa0/24 ; Gig1/1 ; Gig1/2


1025
x