TD/TP Packet Tracer Réseau n°3 en PDF


Télécharger TD/TP Packet Tracer Réseau n°3 en PDF
3.53.5 étoiles sur 5 a partir de 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


TD/TP Packet Tracer Réseau n°3 pour réviser ensemble

...

Partie 1 : Apprentissage des commandes DOS pour les réseaux

Pour exécuter l’interpréteur de commandes, il faut aller dans le Menu Démarrer > Exécuter, puis tapez cmd.

1 - Relevé des paramètres réseau de son ordinateur avec la commande ipconfig Pour relever les paramètres réseaux, il suffit de taper ipconfig ou ipconfig/all.

Commande ipconfig/all : Plus complète que la précédente, IPCONFIG /all affiche également le nom de l'hôte (de l'ordinateur), la description de la carte et son adresse MAC, si le DHCP est configuré et l'adresse du serveur, le serveur DNS.    

Q1) Tapez la commande "ipconfig/all" puis validez. Vous voyez apparaitre les paramètres réseaux. Relever:

ü             L'adresse IP du poste :

ü             Le masque de sous-réseau :

ü             L'adresse IP de la passerelle:

ü             L'adresse IP du serveur DNS :  L'adresse MAC du poste:

En déduire l'adresse de base du réseau du lycée, le nombre de postes configurables avec ce masque de sous-réseau.

Le poste est-il en DHCP?

Q2) Tapez la commande "hostname" et relever le nom réseau de votre poste.

2 - Vérifier la bonne connexion vers le réseau avec la commande ping

La commande permet de déterminer si la connexion vers une adresse IP est effective en affichant les commandes effectivement reçues. Elle est basée sur le protocole réseau ICMP.

Q3)        Compléter le tableau suivant avec la commande ping pour différentes destinations :

Destination du ping        Nbre de paquets

envoyés              Nbre de paquets

reçus     Temps

moyen Remarques

ping 127.0.0.1                                                  

ping 172.18.151.248                                                      

ping xxxx (passerelle)                                                 

Ping adresse IP de google                                                         

Remarque : ping … envoie une commande ping avec un nom de domaine. Cette option utilise les serveurs DNS.

Q4)        Tester la communication vers l'imprimante de la salle (au préalable, il vous faudra trouver l'adresse IP de l'imprimante)

3 - Vérification du cache ARP avec la commande ARP

Cette commande est utilisée pour le protocole réseau ARP (Adress Reverse Protocol). Elle permet d'afficher et modifier les correspondances adresses IP / physiques (MAC d'une carte réseau). Les deux commandes les plus utilisées sont :

Ø            arp -a affiche la correspondance IP / adresse mac des ordinateurs et périphériques connectés. Les correspondances dynamiques utilisent le DHCP pour configurer l'adresse IP.

Ø            arp –d permet de vider le cache ARP

Q4)        Tapez la commande "arp -a".

Interpréter les informations données par cette table.

Q5)        Relever l'adresse MAC de la passerelle par défaut.

Q6)        Vider le cache ARP.

Q7)        On désire connaitre l’adresse MAC de l’imprimante. Donner la suite des commandes à effectuer.

 4 – Comprendre le routage avec la commande tracert

La commande tracert permet d’afficher les chemins (ou les routes) qu’un paquet va prendre pour aller de la machine locale à une autre machine connectée au réseau IP.

Exemple : Tracert  www.google.fr

 Q8)       Tapez la commande adéquate pour obtenir le chemin emprunté par le paquet entre votre ordinateur et la passerelle.

Q9)        Nous allons visualiser les routeurs par lesquels les trames sont passées entre votre ordinateur et l’académie de clermont.

  • Tapez "tracert www.ac-clermont.fr".
  • Donner le nombre de sauts. En déduire le nombre de routeurs.

n             Par quels endroits sommes-nous passés?

PARTIE 2 – Utilisation du logiciel Wireshark

1- Le DNS (Résolution de Nom de domaine) :

Un lien (exemple : www.ac-clermont.fr) est un nom facile à retenir pour l’utilisateur. En fait derrière chaque lien se cache une adresse IP. Le DNS permet de faire la correspondance entre l’adresse IP et le lien et donc, quand vous êtes en train de naviguer sur Internet, vous pouvez indifféremment rentrer les liens habituels ou les IP, le DNS s’occupe de faire la conversion comme si vous utilisiez le lien.

Note : En cas d’hébergement mutualisé (plusieurs sites hébergés sur le même serveur donc même adresse IP), l’adresse IP seule ne pourra pas conduire au bon site.

Q10) Nous allons montrer cette correspondance avec un petit exercice simple :

  • Lancer Wireshark
  • Dans le menu Capture → Interface → cliquer sur la carte réseau connectée → Start pour lancer la capture.

 Vous devez voir apparaitre beaucoup de trames qui circulent... c'est difficilement interprétable donc nous allons filtrer les informations qui nous intéressent.

  • Nous allons mettre un filtre pour ne relever que les protocoles DNS. Pour cela, écrivez DNS dans la case correspondante sur l’espace de travail de Wireshark:
  • Dans un navigateur internet, accéder au site www.google.fr et observer la requête DNS en découlant ainsi que la réponse. Relever l'adresse IP de ce site et taper la directement dans le navigateur pour vérifier qu'il s'agit bien de google.

2- Repérer l’adresse MAC du destinataire:

Maintenant que nous connaissons l'adresse IP du site de google, nous allons filtrer les messages pour nous concentrer que sur le discours avec ce site.

Q11)

  • Filtrer les trames en utilisant     avec x.x.x.x l'adresse IP de google trouvée précédemment.
  • Vous ne devez plus observer que le discours avec ce site, vérifier le en surfant.

n             Relever:

ü             L'adresse MAC de la carte réseau de google.

ü             Les types de protocole utilisé pour la communication avec le site.

ü             Que veut dire ACK dans les trames TCP?

  • On souhaite filtrer la communication avec le site google par son adresse MAC et non plus son IP. Avec l'aide sur les filtres de wireshark, déterminer la syntaxe à adopter.

 3-  Observation d'une commande Ping et d'un protocole ARP:

Q12) Nous allons observer quels sont les échanges lors d'une commande ping vers notre imprimante. Les commandes ping utilise le protocole ICMP

  • Filtrer les trames en utilisant
  • Lancer une fenêtre de commande dos et taper une commande ping.

n             Relever:

ü             Le nombre de requêtes envoyées par le PC.

ü             Le nombre de réponses envoyées par l'imprimante.

ü             Le temps de réponse précis (à voir dans le détail de la trame champs du milieu)

ü             Les données qui sont échangées par les deux équipements (voir le contenu des données de la trame tout en bas)

n             Proposer un filtrage afin d'observer des échanges de protocoles ARP qui sont à commenter.

Q13) Application: Caméra IP installée en DHCP

Une caméra IP filme la classe, elle est en fonctionnement mais comme elle est configurée en DHCP, son adresse IP n'est pas connue. Votre mission est de retrouver cette caméra et de s'y connecter via un navigateur internet.

 PARTIE 3 - Prise en main du simulateur réseau Cisco Packet Tracer

1 – Création d’un réseau Peer-to-Peer

Un réseau Peer-to-Peer permet de mettre en relation deux ordinateurs clients afin de partager directement leurs fichiers (son, image, données, logiciels) sans passer par un serveur central. Le matériel nécessaire est donc minimal. Un réseau Peer-to-Peer peut être constitué de milliers d’ordinateurs (eDonkey/eMule, ...)

Le réseau Peer-to-Peer est le réseau qui nécessite le minimum de matériel. Il faut simplement utiliser :

Ø            deux postes informatiques équipées de deux cartes réseau Ethernet

Ø            un câble à paires torsadées croisé (avec connecteur RJ45 pour pouvoir le connecter aux cartes réseau)

                Routage statique Adresse IP des PCs PC0 : 192.168.1.1 PC1 : 192.168.1.2 Masque : 255.255.255.0

Q14)      Construire le réseau avec les paramètres réseaux ci-dessus.

Remarque : Inutile de renseigner la passerelle et le serveur DNS (pas présent dans notre réseau)

Q15)      Tester la communication en ligne de commande avec un ping entre PC0 et PC1 en cliquant sur PC0 puis « Invite de commande » puis ping x.x.x.x.

Q16)      En mode temps réel (Realtime), tester la communication en envoyant un PDU (Packet Data Unit) équivalent à un ping en cliquant sur l’enveloppe puis en cliquant sur l’émetteur (PC0) puis sur le destinataire (PC1).

Q17)      En mode Simulation (bouton situé en bas de l’écran), sélectionner un PDU (Packet Data Unit) puis placer l’enveloppe sur PC0 (émetteur) puis sur PC1 (destinataire).

Cliquer sur « Capture/Faire suivre » puis visualiser les échanges de paquets.

A partir de la visualisation des trames (clic sur le carré de couleur) en lien avec le modèle OSI, compléter le tableau suivant en précisant les adresses IP et les adresses MAC.

Emetteur            Destinataire       Adresse IP émetteur     Adresse IP destinataire                Adresse MAC émetteur                Adresse MAC destinataire

PC0        PC1                                                      

Puis le tableau suivant montrant le sens de transfert, le protocole utilisé et les différentes couches utilisées.

Emetteur            Destinataire       Sens de transfert            Protocole utilisé              Couches utilisées dans le modèle OSI

PC0                                                      

Dans quelle couche réseau du modèle OSI retrouve t’on les adresses IP des postes ? Dans quelle couche réseau du modèle OSI retrouve t’on les adresses MAC des postes ?

2- Création d’un réseau avec un commutateur (switch)

2.1 – Réseau simple en Ethernet

Nous allons créer un réseau de 3 terminaux (2 PCs + imprimante) reliés par un commutateur (appelé aussi switch).

                Adresse IP

PC0 : 192.168.1.1

PC1 : 192.168.1.2

Portable 1 : 192.168.1.3 Masque : 255.255.255.0

Q18) Donner l’adresse de ce réseau.    

Q19)      Construire le réseau ci-dessus avec les paramètres réseaux indiqués. Quel type de câble est utilisé pour relier des PC à un SWITCH ?

Remarque : Les points oranges signifient que le switch est en cours de configuration avec les postes, il faudra attendre quelques secondes pour qu’ils soient tous verts (rappel : nous sommes en temps réel)

Q20)      En mode temps réel, vérifier la bonne communication entre tous les postes avec l’enveloppe.

Q21)      Rôle du commutateur

En mode simulation, envoyer l’enveloppe (PDU) de PC0 vers le portable. Cliquer sur « Capture/Faire suivre » puis visualiser les échanges de paquets.

A partir de la visualisation des trames (clic sur le carré de couleur) en lien avec le modèle OSI, compléter le tableau suivant indiquant le protocole utilisé et les différentes couches utilisées.

Emetteur            Destinataire       Protocole utilisé              Couches utilisées dans le modèle

OSI

PC0        SW1                     

SW1       PC1                       

SW1       Portable                             

Portable              SW1                     

SW1       PC1                       

SW1       PC0                       

PC0        SW1                     

SW1       Portable                             

Portable              SW1                     

SW1       PC0                       

Effacer la liste d’évènements (visualisation des trames) puis refaire une simulation en renvoyant l’enveloppe (PDU) de PC0 vers le portable puis cliquer sur « Capture/Faire suivre » pour visualiser les échanges de paquets. Que constatez-vous ?

2.2 – Réseau mixte en Ethernet et sans fil

Nous allons maintenant compléter notre réseau en rajoutant une imprimante et 3 terminaux sans fils (portable, tablette et un téléphone).

Q22)      Construire le réseau ci-dessus avec les paramètres réseaux indiqués.

Remarque : Pour configurer le portable en sans fil, il faut d’abord remplacer la carte réseau (Ehernet remplacé par wireless nommé linksys-WPC300N) puis aller dans bureau puis cliquer sur PC Wireless puis « Connect » => Le portable sans fil est alors détecté.

Q23)      En mode temps réel, vérifier la bonne communication entre tous les postes avec l’enveloppe. 3- Création d’un réseau avec un routeur

Q24)      Construire le réseau ci-dessus avec les paramètres réseaux indiqués.

Remarque : En cas de problème sur la connexion du switch, rajouter un port supplémentaire.

Q25)      En mode temps réel, vérifier la bonne communication entre tous les postes avec l’enveloppe.

4 – Création d’un réseau « Maison N de type box relié à Internet

Une box est reliée entre votre réseau local et le réseau internet via un modem ADSL. Internet sera simulé avec un routeur et un serveur représentant votre fournisseur d’accès Orange.

Q26) Ouvrir le fichier "Box_internet_eleve.pkt" , sélectionner le modem et donner les deux types de connecteurs et média utilisés pour la communication entre votre réseau local et Internet.

Q27)      Ouvrir le routeur 1 puis configurer puis Static. A votre avis, à quoi correspond cette table ?

Q28)      Vérifier la bonne communication entre les postes clients et le serveur Orange.

5 – Création d’un réseau « Maison N de  type box relié à Internet avec serveur

DHCP

Rôle du DHCP : Dynamic Host Configuration

Protocol (DHCP) est un protocole réseau dont le rôle est d’assurer la configuration automatique des paramètres IP d’une station, notamment en lui affectant automatiquement une adresse IP et un masque de sous-réseau.

Q29) Rajouter un serveur DHCP permettant d’adresser automatiquement les postes clients avec la configuration suivante :

 Q30) Vérifier la bonne communication entre les postes clients et le serveur Orange.

6 – Création d’un réseau « Maison » de type box relié à Internet avec serveur

DHCP et DNS.

Qu’est ce que le DNS (Domaine Name Système = Résolution de Nom de domaine) :

Un lien (exemple : www.ac-clermont.fr) est un nom facile à retenir pour l’utilisateur. En fait derrière chaque lien se cache une adresse IP. Le DNS permet de faire la correspondance entre l’adresse IP et le lien et donc, quand vous êtes en train de naviguer sur Internet, vous pouvez indifféremment rentrer les liens habituels ou les IP, le DNS s’occupe de faire la conversion comme si vous utilisiez le lien.

 Q31)     Rajouter un serveur DNS (www.orange.fr correspondant à l’adresse du FAI 200.200.200.1) permettant d’ouvrir la page html d’Orange directement à partir de l’adresse IP puis à partir du nom de domaine.

Q32)      Tester la communication avec le nom de domaine : www.orange.fr à partir d’un poste client à partir de la fenêtre « Navigateur Web ».

Q33)      Modifier la page web du serveur Orange puis vérifier à nouveau l’accès au site à partir d’un poste client.

Q34)      Tester la communication avec le simulateur et donner les différents protocoles utilisés et les différentes couches utilisées du modèle OSI.

7 – Création d’un réseau type K lycée N :

Vous voilà propulsé gestionnaire réseau du lycée, vous avez en responsabilité la création d’un réseau (indépendant du réseau du lycée) équipant trois salles de cours :

  • Chacune des trois salles comporte neuf postes fixes + une imprimante + un switch
  • Un serveur gère les services HTTP, DNS et DHCP.
  • Un point d’accès WiFi permet l’accès sans fil à trois PC portables (1 par salle) ainsi qu’à tout autre appareil invité (en DHCP)
  • Une passerelle donne accès au réseau global du lycée et notamment à internet (passerelle par défaut), les paramètres de ce réseau sont :

- @ réseau : 172.18.144.0

- Masque de sous-réseau : 255.255.248.0

- Passerelle par défaut : 172.18.151.254

- Serveur DNS : 172.18.151.253

On attend de votre part la création de ce sous-réseau, vous êtes libre du choix des paramètres réseau. Pour une assurer une bonne communication avec les enseignants, il vous faudra fourni un plan de salle réseau indiquant les noms des équipements avec leur adresses IP respectives.



1395
x