Cours NetRexx

Cours Le Regina NetRexx Interprète en PDF


Télécharger Cours Le Regina NetRexx Interprète en PDF

★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


Cette section suivante présente le langage Rexx et explique comment créer et exécuter des programmes Rexx sur des systèmes z / VM et TSO. Il inclut également des astuces z / VM pour vous aider avec les exercices d'aujourd'hui.

REXX est un surnom pour Restructured eXtended eXecutor. Le langage Rexx a été conçu pour être intuitif, facile à lire et à suivre la logique d'un programme.

Les programmes Rexx peuvent être très simples, allant d’outils personnels à des utilitaires tels que des "scripts" de commandes à exécuter quotidiennement pour configurer votre système ou des scénarios de test, à des programmes très complexes pouvant faire partie d’un produit sous licence. Rexx est disponible sur de nombreuses plates-formes IBM et non IBM.

Le langage Rexx est conçu pour que les programmes puissent être interprétés. cela signifie que chaque instruction est traduite et exécutée en tant que programme Rexx exécuté. Les programmes Rexx peuvent également être compilés pour améliorer les performances et la sécurité, ainsi que pour empêcher toute modification du code source. Le compilateur Rexx est un programme sous licence. Les programmes de vos exercices de laboratoire seront interprétés et non compilés.

Bien entendu, comme toute langue, Rexx a des règles de syntaxe. Cependant, Rexx est très flexible en ce qui concerne le formatage de vos programmes:

  • Vous pouvez mettre en retrait des déclarations ou des groupes de déclarations comme vous le souhaitez; il n'y a aucune restriction de colonne pour les instructions de programme Rexx.
  • Vous pouvez inclure plusieurs clauses de déclaration sur une seule ligne.
  • Les commentaires peuvent être placés n’importe où dans un programme Rexx et n’importe quelle longueur. Vous pouvez placer des commentaires à la fin d'une ligne d'instruction Rexx ou sur des lignes toutes seules. Vous pouvez également créer des commentaires sur plusieurs lignes. N'oubliez pas de toujours fermer votre commentaire avec un '* /'. Si vous oubliez de le faire, vous aurez une surprise lorsque vous exécuterez le programme, car la plupart des instructions Rexx sembleront faire partie d’un très long commentaire!
  • Il n'est pas nécessaire de délimiter les instructions ou les lignes Rexx dans votre programme. Rexx place un point-virgule "implicite" à la fin de chaque ligne.
  • Parfois, une déclaration dans un programme Rexx ne tient pas sur une seule ligne. Lorsque cela se produit, vous pouvez utiliser une virgule (',') pour indiquer que l'instruction continue sur la ligne suivante.
  • Dans Rexx, les variables et les zones de données n'ont pas besoin d'être déclarées. Ils sont déclarés implicitement en fonction de leur utilisation lors de l'exécution du programme.

Comme mentionné précédemment, Rexx est disponible sur de nombreuses plates-formes différentes.



Les programmes Rexx sont contenus dans des fichiers sur un disque d'utilisateurs z / VM, appelé mini disque. Pour créer un programme Rexx sur z / VM, vous utilisez l'éditeur z / VM-CMS appelé XEDIT. Si vous appelez l'éditeur pour un fichier qui n'existe pas, XEDIT créera un nouveau fichier sur le disque désigné.

Les fichiers sur un disque z / VM sont identifiés par leur:

  • nom (nom de fichier ou fn)
  • Ceci est le nom de votre programme Rexx (dans l'exemple du graphique, le nom du programme est MYREXX)
  • type (type de fichier ou ft)
  • Un type de fichier EXEC indique que ce fichier contient un programme Rexx.
  • mode (filemode ou fm)
  • Indique le disque sur lequel réside le fichier. Un utilisateur z / VM aura généralement plusieurs disques avec les modes de fichier a-z. Habituellement, et pour cet atelier, le disque «A» est le disque de travail pour créer et éditer des fichiers et des programmes.

La première ligne d'un programme Rexx doit être un commentaire. Le commentaire peut être vide ou contenir le texte de votre choix. C’est un bon endroit pour inclure une description de ce que fait le programme Rexx.

z / VM utilise un ordre de recherche défini pour exécuter des commandes et des programmes. Lorsqu'une commande est émise, si un programme Rexx avec un nom (le nom de fichier) correspondant à la commande est trouvé sur un disque auquel l'utilisateur a accédé, le programme Rexx sera exécuté. Les disques sont recherchés dans l'ordre alphabétique de leurs modes de fichier, en commençant par «A». Si aucun programme correspondant n'est trouvé sur un disque auquel vous avez accédé, la commande sera traitée et exécutée en tant que commande système. Vous pouvez appeler un programme Rexx en tapant simplement son nom sur la ligne de commande. Si vous souhaitez indiquer explicitement à z / VM que la commande que vous émettez est le nom d'un programme, vous pouvez préfacer le nom du programme avec le mot-clé EXEC.

Dans TSO / E, la commande EXEC est utilisée pour appeler un programme Rexx ou un CLIST. Cela peut être fait explicitement ou implicitement, comme indiqué dans le tableau ci-dessus.



Les exercices seront effectués sur un système z / VM. Ce graphique offre des astuces si vous n'êtes pas familier avec z / VM. Nous serons heureux de vous aider avec toutes les questions.

Lorsque vous vous connectez à z / VM, vous verrez toujours l’un de ces indicateurs «d’état» dans le coin inférieur droit de votre session.

Les détails de connexion seront fournis dans le laboratoire pendant la session.

Le moment est venu pour notre premier exercice. Cet exercice montrera comment exécuter un programme Rexx et observer les changements qui en résultent. Vous n'écrirez pas (encore) de programme Rexx, mais vous exécuterez un programme qui se trouve déjà sur votre A-disk. Cela vous familiarisera également avec l'environnement z / VM que vous utiliserez tout au long de cet atelier. Suivez les étapes ci-dessus. Le mode décrit à l’étape 3 est un mode de fichier, comme indiqué dans les graphiques précédents. Vous spécifiez le mode comme entrée du programme Rexx nommé GETTEMP. La première fois que vous exécutez GETTEMP, utilisez un mode autre que a. La deuxième fois, vous spécifierez le mode a et observerez les différences dans la sortie. Lorsque vous aurez terminé cet exercice, veuillez vous déconnecter. Lorsque vous vous reconnectez, la configuration de votre ID utilisateur est réinitialisée pour les exercices restants.

Voici le résultat des étapes 2 à 4:

  • Émettez la commande QUERY DISK sur la ligne de commande. Vous voyez ici les disques auxquels votre ID utilisateur a accédé (votre résultat réel peut être légèrement différent).
  • Lancez GETTEMP Z pour exécuter le programme GETTEMP avec un mode de saisie de Z. Ce que vous voyez sont des messages indiquant les résultats des commandes émises par le programme. Un nouveau disque doit être formaté lors de sa création. la commande FORMAT émise par le programme invite à la saisie; les réponses aux invites sont incluses dans le programme (voir le programme actuel à l'annexe A).
  • Après avoir exécuté GETTEMP, le nouveau disque TMP555 apparaît en mode de fichier Z. N'oubliez pas que Z correspond au mode d'entrée spécifié pour le nouveau disque.

Nous n'affichons pas le résultat de l'étape 5, mais si vous avez exécuté la commande FILELIST * * Z (ou le mode que vous avez spécifié dans GETTEMP), vous avez vu un groupe de fichiers avec le type de fichier EXEC sur le nouveau disque temporaire créé.



Voici le résultat des étapes 6 à 8:

  • Lorsque GETTEMP est ré-émis avec le mode A, il vérifie s'il existe déjà un disque défini à l'adresse du nouveau disque. Si tel est le cas, il détache (supprime) le disque de la configuration de l'ID utilisateur et définit un nouveau disque. Nous voyons également le disque A actuel déplacé en mode B. Même si nous créons un nouveau disque en mode A, nous avons toujours besoin des fichiers qui se trouvent sur le disque A actuel, de sorte que nous en conservons l'accès en mode B.
  • Après avoir exécuté GETTEMP, QUERY DISK nous montre le nouveau disque défini en mode A et le disque précédemment en mode A auquel on a accédé en mode B.

L'étape 8 consiste à se déconnecter. Cela supprimera le nouveau disque temporaire créé avec GETTEMP, ainsi que les fichiers qui y ont été copiés. Lorsque vous vous reconnecterez pour le prochain exercice, votre disque A sera de retour en mode A et conservera tous les fichiers qu'il avait précédemment.



53