Cours Labview

Guide de prise en main de LabVIEW


Télécharger Guide de prise en main de LabVIEW

★★★★★★★★★★5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


 

Guide de prise en main

Guide de prise en main LabVIEW

 

Édition de février 1999

Référence 321676C-01

Conventions d’écriture utilisées dans ce manuel

La rédaction de ce manuel s’appuie sur les conventions suivantes :

gras

Le texte en gras sert à identifier des noms de menus, des noms de palettes, des boutons ou des options de boîtes de dialogue. Il souligne aussi les points importants.

italique

L’italique sert à mettre en valeur un terme du glossaire ou une référence croisée. Certains termes conservés en anglais sont également en italique.

gras italique

Le gras italique souligne une remarque.

caractères La police de caractères courier désigne du texte à taper au clavier. Elle sert aussi à désigner des courier     lecteurs de disquettes, des chemins, des répertoires, des programmes, des noms de fichiers ou des extensions.

Copyright

Conformément à la loi sur les droits d’auteurs, ce document ne peut être ni reproduit ni transmis, sous aucune forme que ce soit, informatique ou mécanique, notamment par photocopie, enregistrement, stockage dans un système d’archivage de documentation, ni traduit intégralement ou en partie, sans l’autorisation écrite de National Instruments Corporation.

Marques déposées

LabVIEW, NI-DAQ, et National Instruments sont des marques déposées de National Instruments Corporation. Les noms de produits et de sociétés cités sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs.

Filiales francophones

National Instruments      National Instruments

National Instruments France

National Instruments

Belgium nv                      Canada–Montréal

Centre d’Affaires Paris-Nord

Suisse

Leuvensesteenweg 613 1000 Boulevard St. Jean,

Immeuble “Le Continental”

Sonnenbergstr. 53

B-1930 Zaventem           Suite 316

BP 217

CH-5408 Ennetbaden

Point-Claire, Québec H9R 5P1 93153 Le Blanc-Mesnil Cedex

Support interne

E-mail :                  

Site FTP :               

Adresse web :         

Support Bulletin Board

BBS France :           01 48 65 15 59 BBS États-Unis :           512 794 5422

Support téléphonique en français

Belgique                  Tél. : 02 757 00 20        Fax : 02 757 03 11        Tél. : 405 120 (Luxembourg)

Canada (Québec)    Tél. : 514 694 8521       Fax : 514 694 4399

France                     Tél. : 01 48 14 24 24     Fax : 01 48 14 24 14

Suisse                      Tél. : 056 200 51 51      Fax : 056 200 51 55      Tél. : 022 980 05 11 (Genève)

Les filiales

Allemagne 089 741 31 30, Australie 03 9879 5166, Autriche 0662 45 79 90 0, Brésil 011 288 3336,

Canada (Ontario) 905 785 0085, Corée 02 596 7456, Danemark 45 76 26 00, Espagne 91 640 0085,

Finlande 09 725 725 11, Hong Kong 2645 3186, Israël 03 6120092, Italie 02 413091, Japon 03 5472 2970,

Mexique 5 520 2635, Norvège 32 84 84 00, Pays-Bas 0348 433466, Royaume-Uni 01635 523545,

Singapour 2265886, Suède 08 730 49 70, Taiwan 02 377 1200

National Instruments Corporate Headquarters

11500 North Mopac Expressway    Austin, Texas 78759    USA    Tel: 512 794 0100

© Copyright 1996, 1999 National Instruments Corporation. Tous droits réservés.

Table des matières

 

Chapitre 1 Introduction à LabVIEW

Qu’est-ce que LabVIEW ? 1-1 Quel est l’intérêt de LabVIEW ? ..1-3

Comment fonctionne LabVIEW ? 1-4 La face-avant 1-4 Le diagramme ..1-5

Les palettes 1-6 La palette d’outils 1-6 La palette de commandes 1-6

La palette de fonctions .1-7

Le flux de données .1-7

Par où commencer ? .1-8

Le tutorial en ligne .1-9

 

Chapitre 3 L’acquisition de données

Le DAQ Solution Wizard .3-1

Configurez votre voie d’entrée analogique ..3-2

Générez une solution à partir de la galerie de solutions (Solutions Gallery) 3-11

Intégrez une entrée analogique à votre VI .3-16

Chapitre 4 L’instrumentation

Les E/S d’instruments .4-1 L’Assistant Instruments .4-2 Lancez le VI “Démonstration d’Oscilloscope” (Demo ) 4-9

iii


Table des matières

Chapitre 5

La mise au point

Le mode Animation . 5-1

L’exécution pas à pas avec les sondes 5-3

Chapitre 6

Informations supplémentaires

L’aide en ligne 6-2

Visualiser l’aide . 6-3

L’engagement de National Instruments . 6-4

La formation . 6-4 Le programme Alliance . 6-5

Le support technique 6-5

Annexe A La configuration système requise

Windows .. A-1

Macintosh A-2

UNIX . A-2

Glossaire

iv

Introduction à LabVIEW

Ce chapitre présente un aperçu de l’environnement de développement LabVIEW.

Pour obtenir des informations sur la configuration système requise, reportez-vous à l’Annexe A, La configuration système requise. Reportezvous au fichier sur le CD d’évaluation LabVIEW pour connaître les instructions d’installation à suivre.

Qu’est-ce que LabVIEW ?

 

Les termes en italique figurent dans le glossaire


LabVIEW (Laboratory Virtual Instrument Engineering Workbench) est un environnement de développement basé sur le langage de programmation graphique G. LabVIEW est entièrement intégré pour assurer une communication avec le matériel GPIB, VXI, PXI, RS-232, RS-485 ainsi que les cartes d’acquisition de données. LabVIEW dispose aussi de bibliothèques intégrées conçues pour les standards logiciels comme la gestion de données TCP/IP et ActiveX.

Grâce à LabVIEW, vous pouvez créer des programmes compilés 32 bits qui vous offrent les vitesses d’exécution nécessaires pour des solutions d’acquisition de données, de test et mesure personnalisées. Vous pouvez également créer des exécutables autonomes étant donné que LabVIEW est un véritable compilateur 32 bits.

Vous pouvez vous servir de LabVIEW sans grande expérience préalable en programmation. En effet, LabVIEW utilise une terminologie, des icônes et des concepts familiers aux techniciens, scientifiques et ingénieurs. En outre, il s’inspire de symboles graphiques plutôt que du langage textuel pour décrire des opérations de programmation.

Les programmes de LabVIEW, destinés aux applications physiques, sont divers et variés. Ils peuvent être très simples ou au contraire très puissants, comme l’illustre le graphique suivant.

 

LabVIEW contient des bibliothèques étendues spécialisées dans la collecte, l’analyse, la présentation et le stockage de données. Il intègre en outre une panoplie complète d’outils de développement de programmes conventionnels, de sorte que vous pouvez définir des points d’arrêt, animer l’exécution du programme pour visualiser son fonctionnement, et exécuter pas à pas votre programme. Le développement et la mise au point du programme s’en trouvent ainsi facilités.

LabVIEW offre également un grand nombre de mécanismes spécialisés dans la connexion au code externe ou à des logiciels via des DLL, des bibliothèques partagées ou ActiveX, pour n'en citer que quelques-uns. En outre, vous aurez à votre disposition une grande variété de boîtes à outils complémentaires pour satisfaire tous vos besoins.


Quel est l’intérêt de LabVIEW ?

 

LabVIEW vous donne la possibilité de construire vos propres solutions pour les systèmes scientifiques et techniques. Il vous offre la souplesse et les performances des puissants langages de programmation sans les difficultés et la complexité qui les caractérisent.

LabVIEW offre désormais à des milliers d’utilisateurs un moyen rapide de programmer des systèmes d’instrumentation et d’acquisition de données. En utilisant LabVIEW pour prototyper, concevoir, tester et mettre en œuvre vos systèmes d’instrumentation, vous pouvez réduire le temps imparti au développement du système et ainsi augmenter la productivité d’un facteur 4 à 10.

LabVIEW vous fait en outre bénéficier d’une importante base d’utilisateurs installés, d’années d’informations sur les produits ainsi que de puissants outils complémentaires. Enfin, le réseau des utilisateurs et le support technique de National Instruments garantissent le succès du développement de vos solutions.

Comment fonctionne LabVIEW ?

 

Tous les programmes de LabVIEW, communément appelés instruments virtuels (VIs), se composent d’une face-avant et d’un diagramme. Les palettes de LabVIEW contiennent un certain nombre d’options qui vous servent à créer et à modifier vos VIs. Cette section présente la face-avant, le diagramme et les palettes de LabVIEW. Elle fait aussi un tour d’horizon de l’exécution des programmes par flux de données propre à LabVIEW.

La face-avant

La face-avant est l’interface utilisateur graphique de votre VI LabVIEW. Cette interface réceptionne les données entrées par l’utilisateur et affiche celles fournies, en sortie, par le programme. Cette face-avant peut contenir des boutons rotatifs, des boutons-poussoirs, des graphes, et d’autres sortes de commandes ou d’indicateurs.

 

1.    Une commande (entrée).

2.    Un indicateur (sortie).

Le diagramme

Le diagramme contient le code source graphique de votre VI. Vous y programmez votre VI pour contrôler et remplir des fonctions sur les entrées et sorties créées dans la face-avant.

Le diagramme peut contenir des fonctions et des structures issues des bibliothèques de VIs intégrées à LabVIEW. Il peut aussi contenir des terminaux associés à des commandes et à des indicateurs créés dans la face-avant.

 

1.    Une fonction.

2.    Une structure.

3.    Terminaux de la face-avant.

Les palettes

Les palettes de LabVIEW vous offrent les options dont vous avez besoin pour créer et éditer la face-avant et le diagramme.

La palette d’outils

Vous utilisez la palette d’outils aussi bien dans la face-avant que dans le diagramme. Elle contient les outils nécessaires pour éditer et mettre au point les objets du diagramme et de la face-avant.

 

La palette de commandes

Vous utilisez la palette de commandes dans la face-avant uniquement. Elle contient les commandes et les indicateurs de face-avant qui vous servent à créer l’interface utilisateur.

 

La palette de fonctions

Vous utilisez la palette de fonctions dans le diagramme uniquement. Elle contient les objets qui vous servent à programmer votre VI, comme par exemple des opérations arithmétiques, d’E/S d’instrument, d’E/S sur fichiers et d’acquisition de données.

 

Le flux de données

Les VIs de LabVIEW suivent le concept de l’exécution de programme par flux de données. Le diagramme se compose de nœuds, tels que des VIs, des structures ou des terminaux de la face-avant. Ces nœuds sont reliés entre eux par des fils, qui définissent le flux de données à travers le programme. L’exécution d’un nœud n'a lieu que lorsque toutes ses entrées sont disponibles. Dès qu'un nœud a fini de s’exécuter, il transfère toutes ses sorties au prochain nœud dans le chemin de flux de données.

 

Par où commencer ?

 

Si vous n’êtes pas encore habitué à LabVIEW, le tutorial en ligne LabVIEW ainsi que le Guide de prise en main LabVIEW vous aident à vous familiariser plus rapidement avec le logiciel. Le tutorial en ligne

LabVIEW vous présente l’environnement LabVIEW dans son ensemble. Le Guide de prise en main LabVIEW, lui, vous apprend à construire des VIs pour l’acquisition de données et le contrôle d’instruments, ainsi qu’à les mettre au point. Vous y apprendrez aussi à utiliser l’option Recherche d’exemplesainsi que le DAQ Solution Wizard.

Suivre ce manuel point par point vous prendra 90 minutes environ.

Remarque               Le tutorial en ligne LabVIEW ainsi que l’option Recherche d’exemples sont disponibles sur les plates-formes Windows uniquement.

Le tutorial en ligne

Pour appréhender l’environnement LabVIEW, commencez par lancer le tutorial en ligne LabVIEW à partir de la boîte de dialogue LabVIEW.

 Environ 15 minutes pour parcourir le tutorial en ligne.

 

Une fois le tutorial en ligne LabVIEW parcouru, continuez en suivant les exercices du Guide de prise en main LabVIEW pour savoir comment construire vous-même des programmes LabVIEW conçus pour l’acquisition de données et le contrôle d’instruments.

Nous vous conseillons de suivre les exercices proposés dans leur ordre d’apparition. Nous vous signalons, à titre indicatif, le temps approximatif nécessaire pour accomplir chaque exercice.


Ce chapitre vous apprend, pas à pas, à créer une application dans LabVIEW. Il vous fait également découvrir l’option Recherche d’exemples pour vous aider à trouver des exemples dans LabVIEW.

                Remarque                L’option Recherche d’exemples n’est disponible que sous Windows.

Vous y découvrirez comment :

•    utiliser l’option Recherche d’exemples pour localiser et exécuter un exemple.

•    créer un nouveau programme dans LabVIEW. Le VI que vous

construisez génère des données, les analyse, puis les écrit dans un fichier.

 

Une fois que vous avez parcouru le tutorial en ligne LabVIEW, vous êtes prêt à exécuter quelques-uns des exemples proposés dans LabVIEW.

 Environ 5 minutes pour cet exercice.

 

1.    Cliquez sur Recherche d’exemples pour afficher la liste des exemples proposés par LabVIEW.

 

2.    Cliquez sur Analyse dans la catégorie Démonstrations.

 

3.    Cliquez sur Système de température pour ouvrir ce VI de démonstration.

 

pour voir de quelle façon un VI LabVIEW fonctionne.

Exécution

5.    Cliquez sur les curseurs, sur les boutons rotatifs et sur les autres commandes pour voir de quelle façon ils affectent les données.

6.    Stoppez le programme en mettant l’interrupteur Acquisition en position off.

 

Vous verrez, dans cet exercice, à quel point il est facile de visualiser, d’analyser et de sauvegarder des données dans LabVIEW.

 Environ 30 minutes pour cet exercice.

Vous pouvez créer une interface utilisateur graphique dans la face-avant en utilisant des commandes et des indicateurs de la palette de commandes.

 Environ 5 minutes pour cette section.

 

1.    Créez un nouveau VI en sélectionnant Nouveau VI dans la boîte de dialogue LabVIEW.

 

2.    Dans la face-avant, choisissez Edition»Sélectionner le type de palette»basic (élémentaire).

Conseils      Le symbole » indique le chemin à suivre pour passer d’un menu à un sousmenu ou à une palette. Ainsi, la séquence Edition»Sélectionner le type de palette»basic vous invite à ouvrir le menu Edition, puis à descendre sur Sélectionner le type de palette et enfin à choisir la palette basic.

La palette basic que vous choisissez pour cet exercice est un petit sousensemble des bibliothèques LabVIEW. Vous pouvez sélectionner la palette par défaut pour visualiser l’ensemble des fonctionnalités de LabVIEW.

 

3.    Sélectionnez Interrupteur à bascule vertical dans la sous-palette Commandes»Booléen. Vous sélectionnez des icônes dans une palette de la même façon que des options dans un menu.

4.    Déplacez votre curseur sur la face-avant et cliquez avec la souris pour placer l’interrupteur sur la face-avant.

5.    Le nom par défault de la commande est “booléen”. Remplacez-le par “Marche/arrêt”. Pour faire apparaître et disparaître l’étiquette, choisissez Visualiser l’étiquette dans son menu local. Pour y accéder, cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’interrupteur (sur Macintosh, commande-cliquez sur l’objet).

Pour réorganiser ou redimensionner les objets et les fils, utilisez l’outil Flèche dans la palette d’outils.

 

6.    Créez un graphe déroulant en sélectionnant Commandes»Graphe» Graphe déroulant. Ce graphe trace les données point par point.

7.    Placez le graphe dans la face-avant et nommez-le Tracé aléatoire.

                                                    8.    Pour changer l’échelle de ce graphe déroulant, sélectionnez l’outil

Doigt dans la palette d’outils. Si cette palette n’est pas visible,

outil Doigt                       sélectionnez Fenêtres»Palette d’outils. Double-cliquez sur 10,0 sur l’axe des Y de l’indicateur Tracé aléatoire et tapez 1.0.

Il est temps maintenant de créer le code source du diagramme de votre VI.

Environ 5 minutes pour cette section.

1.    Allez dans le diagramme en choisissant Diagramme dans le menu Fenêtres ou en cliquant simplement dans la fenêtre du diagramme. Les deux terminaux correspondent à l’interrupteur Marche/Arrêt et au graphe Tracé aléatoire de la face-avant.

 

2.    Sélectionnez Nombre aléatoire (0–1) dans la sous-palette Fonctions»Numérique. Si la palette de fonctions n'est pas visible, sélectionnez Fenêtres»Palette de fonctions. Dans cette section, vous allez utiliser un générateur de nombres aléatoires afin de générer des entrées pour votre VI.

3.    Placez la fonction “Nombre aléatoire (0-1)” sur le diagramme. Ce VI génère un nombre aléatoire compris entre zéro et 1.

 
 

terminal conditionnel

4.

5.

Sélectionnez Boucle While dans la sous-palette Fonctions»

Structures. La boucle While exécute le code tout entier à l’intérieur de ses limites tant que la valeur sur le terminal conditionnel reste vraie (VRAI). Si la condition devient fausse (FAUX), la boucle While cesse de s’exécuter.

Placez votre pointeur dans le diagramme là où vous voulez ancrer le coin gauche de la boucle. Tirez, tout en cliquant, la boucle en diagonale pour y inclure la fonction “Nombre aléatoire (0-1)”, l’interrupteur Marche/Arrêt et le graphe Tracé aléatoire.

Conseil Si votre boucle While n’inclut pas les trois objets, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la bordure de la boucle pour accéder au menu local (sur Macintosh, commande-cliquez sur la bordure de la boucle). Choisissez Supprimer la boucle While dans ce menu local. Ensuite, renouvelez les étapes n°4 et 5 pour recréer la boucle de telle sorte qu’elle englobe correctement tous les objets.

Il faut que vous ajoutiez du câblage pour définir le flux de données dans votre VI. Une fois votre VI terminé, vous pourrez l’exécuter à partir de la face-avant pour visualiser le tracé des données sur votre graphe déroulant.

Environ 5 minutes pour cette section.

1.    Sélectionnez l’outil Bobine dans la palette d’outils. Si cette palette n’est pas visible, sélectionnez Fenêtres»Palette d’outils.

outil Bobine

 

2.    Câblez la fonction “Nombre aléatoire (0-1)” au terminal du graphe déroulant Tracé aléatoire. Pour ce faire, cliquez sur la fonction “Nombre aléatoire (0-1)”, allez sur le terminal du graphe déroulant Tracé aléatoire, et cliquez à nouveau dessus.

Conseils      Lorsque vous positionnez l’outilBobine sur un terminal, celui-ci clignote et une info-bulle apparaît à son sujet. Lorsque le bon terminal clignote, cliquez dessus pour câbler vers ou en provenance de celui-ci.

Si vous voyez des fils noirs en tirets s’afficher, sélectionnez Supprimer les fils incorrects dans le menu Edition.

                                   3.     Câblez le terminal de l’interrupteur Marche/Arrêt au terminal conditionnel sur la boucle While.

terminal conditionnel

 

 4. Allez dans la face-avant et sélectionnez l’outil Doigt.Cliquez ensuite sur l’interrupteur pour le mettre en position haute (équivalente à la

                    outil Doigt                        valeur VRAI).

5.    Cliquez sur le bouton Exécution de la barre d’outils pour exécuter le VI.

Exécution

6.    Pour interrompre l’exécution du VI, cliquez à nouveau sur l’interrupteur Marche/Arrêt pour le mettre en position basse (équivalente à FAUX). Dans la mesure où la boucle While s’exécute uniquement tant que son terminal conditionnel reste vrai (VRAI), le fait de changer la valeur de l’interrupteur arrête la boucle.

Vous pouvez ajouter un délai de temporisation à votre VI pour tracer des points plus lentement sur le graphe déroulant.

 

1.    Allez dans le diagramme. Sélectionnez Attendre un multiple de ms dans la sous-palette Fonctions»Temps & Dialogue.

2.    Placez la fonction “Attendre un multiple de ms” dans la boucle While.

 

3.    Dans le menu local qui se trouve à gauche de la fonction

“Attendre un multiple de ms”, choisissez Créer une constante. En accédant à ce menu local, veillez à bien positionner le pointeur sur la gauche de la fonction. Sinon, la constante que vous créez ne sera pas câblée à la fonction.

Conseil Pour accéder au menu local d’un objet LabVIEW, cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’objet choisi. Sur Macintosh, commande-cliquez dessus.

 

4.    Tapez 250 dans le cadre pour générer et afficher un point toutes les 250 ms.



 5. Allez dans la face-avant, cliquez sur l’interrupteur Marche/Arrêt pour le mettre en position haute, puis exécutez le VI afin de voir l’effet de

                    Exécution                       la temporisation. Cliquez maintenant sur l’interrupteur pour stopper le

VI. Enregistrez ce programme sous Random Number dans le répertoire LabVIEW\\.

 Remarque Dans ce manuel, les chemins d’accès sont décrits avec des barres obliques inverses (\) pour séparer les noms de lecteurs, les répertoires et les fichiers.

Vous pouvez calculer la moyenne des points de données aléatoires que vous avez collectés et enregistrer vos données dans un fichier au format tableur.

Environ 10 minutes pour cette section.

1.    Allez dans la fenêtre du diagramme du VI “Exemple de nombre aléatoire” (Random Number ) que vous avez créé.

Si votre VI n’est pas encore ouvert, choisissez

Random Number dans le répertoire LabVIEW\\.

 

2.    Sélectionnez () dans la sous-palette Fonctions»Analyse»Probabilités et statistiques.

Conseil        Si vous ne voyez pas la palette de fonctions, sélectionnez Fenêtres»Palette de fonctions.

3.    Placez le VI Moyenne () dans le diagramme à l’extérieur de la boucle While.

 

4.    Dans le menu local qui s’affiche en haut à droite du VI Moyenne (), choisissez Créer un indicateur. Ceci crée un indicateur numérique sur la face-avant dans lequel s’affichera la moyenne des données aléatoires.

 

5.    Sélectionnez le VI “Ecrire dans un fichier tableur” (Write To Spreadsheet ) dans la sous-palette Fonctions»E/S sur fichiers.

6.    Placez ce VI dans le diagramme à l’extérieur de la boucle While.

 

                                                7.     En utilisant l’outil Bobine, câblez la fonction “Nombre aléatoire

(0 - 1)” (Random Number (0-1)) au terminal d’entrée X du VI

outil Bobine                      Moyenne (). Créez cette brancheen câblant à partir de la portion existante.

Conseils La portion de fil se met à clignoter si l’outil Bobine est correctement positionné pour fixer un nouveau fil à partir de la portion existante.

L’outil Bobine vous permet de visualiser les étiquettes info-bulles des terminaux sur les nœuds du diagramme.

8.    Créez une autre branche à partir de celle créée à l’étape précédente. Câblez cette nouvelle branche à l’entrée données 1D du VI "Ecrire dans un fichier tableur” (Write to Spreadsheet ). Vous utilisez données 1D parce que la boucle While fournit une rangée unidimensionnelle de données à partir des nombres aléatoires générés.

 

9.    Le tunnel noir sur la boucle While est un terminal de sortie de données. Dans le menu local de ce tunnel noir, choisissez Activer l’ indexation. Les fils en tirets se transforment en fils orange. Activer l’indexation permet à la boucle While d’accumuler les données puis de les

acheminer au VI Moyenne () sous forme groupée lorsque la boucle s’arrête.

 

11.    Lorsque vous cliquez sur l’interrupteur pour stopper le programme, vous voyez s’afficher la moyenne des données (dans l’indicateur Moyenne) et une boîte de dialogue vous demande le nom du fichier à créer. Tapez , choisissez un répertoire sur votre disque et enregistrez le fichier.

Conseil        La moyenne ne s’affiche pas tant que la collecte des données n’est pas terminée, c’est-à-dire lorsque vous cliquez sur l’interrupteur à bascule Marche/Arrêt en position basse (FAUX).

12.    Ouvrez avec n’importe quel éditeur de texte et visualisez les données.

                       Remarque                Vous pouvez trouver la solution de cet exemple dans

LabVIEW\\\Random Number Example .


L’acquisition de données

Ce chapitre vous apprend à utiliser LabVIEW pour acquérir des données à partir de matériel d’acquisition de données (DAQ). Si vous utilisez uniquement des instruments autonomes que vous contrôlez ensuite avec du matériel GPIB, VXI ou une interface en série, reportez-vous au chapitre 4,

L’instrumentation.

           Remarque

           Remarque

L’acquisition de données n’est supportée sur sous Windows et sur Macintosh. Les Assistants DAQ n’existent que sous Windows et sur Power Macintosh.

Vous y découvrirez comment :

•    utiliser le DAQ Solution Wizard pour générer des solutions pour les applications d’acquisition de données.

–   utiliser l’Assistant E/S DAQ pour configurer facilement vos entrées analogiques

–   générer une solution à partir de la Galerie de solutions

•    intégrer une entrée analogique au VI que vous avez créé au chapitre 2, Les instruments virtuels.

Si vous effectuez cet exercice avec du matériel d’acquisition de données,

reportez-vous au manuel correspondant ou bien au fichier d’aide NI-DAQ pour connaître les instructions de configuration et d’installation du matériel.

Le DAQ Solution Wizard

 

Si vous utilisez du matériel d’acquisition de données, vous devez configurer vos entrées analogiques. Le plus simple est de lancer l’Assistant E/S DAQ à partir de le DAQ Solution Wizard. Ensuite, vous pourrez générer une solution d’acquisition de données depuis la Galerie de solutions (Solutions Gallery).

 Environ 15 minutes pour cet exercice.

Configurez votre voie d’entrée analogique

Le DAQ Solution Wizard vous aide à nommer et à configurer vos entrées analogiques et numériques en utilisant l’Assistant Entrées/Sorties DAQ.

 Environ 5 minutes pour cette section.

 

1.    Pour vous familiariser avec les entrées analogiques le plus rapidement possible, sélectionnez Assistant Solutions dans la boîte de dialogue

LabVIEW. Lorsqu’on vous le demande, choisissez Assistant Solutions DAQ et cliquez sur Lancer l’assistant pour commencer.

Conseil        Pour accéder à la boîte de dialogue LabVIEW, lancez LabVIEW ou bien fermez tous les VIs ouverts si vous travaillez déjà dans LabVIEW.

 

2.    Dès que la fenêtre “Welcome to the DAQ Solution Wizard!” s’ouvre, cliquez sur Go to DAQ Channel Wizard.

 

3.    Sélectionnez la vue Data Neighborhood (Voisinage de données) dans l’explorer Measurement&Automation. Faites un clic droit sur Data Neighborhood et sélectionnez Insert (Insérer ) pour configurer une nouvelle voie. Cliquez sur OK dans la boîte de dialogue d’insertion.

Le DAQ Chanel Wizard (Assistant E/S DAQ) vous aide à attribuer aux voies analogiques et numériques des noms que vous pouvez ensuite utiliser dans votre programme. Il vous permet aussi de conditionner ces voies de sorte qu’un conditionnement de signal tel qu’un facteur d’échelle ou une compensation de soudure froide sera par exemple réalisé de façon transparente.

 

4.    Sélectionnez Analog Input (Entrée analogique) comme type de voie à configurer et cliquez sur Suivant> (ou Next> si votre OS est anglais). Vous pourriez aussi configurer une sortie analogique (analog output) ou des entrées/sorties numériques (digital I/O).

 

5.    Entrez le nom de votre voie ainsi qu’une description dans les champs correspondants. Cliquez sur Suivant> pour continuer.

 

6.    Vous pouvez sélectionner le type de capteur dans la liste déroulante. Cochez la case si votre mesure est une mesure de température. Cliquez sur Suivant> pour continuer.

Conseil        Si vous ne réalisez pas une mesure de température, utilisez les paramètres appropriés à votre mesure dans le DAQ Channel Wizard.

 

7.    Définissez la quantité physique que vous mesurez. Sélectionnez l’unité et entrez la gamme dans les champs appropriés. Cliquez sur Suivant> pour continuer.

 

8.    Définissez l’échelle et la gamme du capteur. Cliquez sur Suivant> pour continuer.

 

9.    Sélectionnez les paramètres de votre matériel d’acquisition de données. Si plusieurs périphériques sont installés sur votre ordinateur, sélectionnez celui qui va lire le signal. Cliquez sur Fin pour configurer votre voie d’entrée analogique.

 

10.    Vous voyez que votre nouvelle configuration apparaît. Vous avez fini de configurer une voie d’entrée analogique nommée Temperature pour votre matériel d’acquisition de données. Cette voie mesure des températures de 0 à 100 degrés Fahrenheit, transposées de 0 à 1 volt qui représente la gamme du capteur. Sélectionnez Fichier»Fermer pour fermer l’explorer Measurement & Automation.

Générez une solution à partir de la galerie de solutions (Solutions Gallery)

Une fois votre voie configurée, vous pouvez générer une solution à partir de la Galerie de solutions (Solutions Gallery).

 

1.    Cliquez sur Suivant> lorsque vous retournez dans la fenêtre DAQ Solution Wizard.

 

2.    Cliquez sur Suivant> dans le DAQ Solution Wizard pour ouvrir la Galerie de solutions (Solutions Gallery).

 

3.    Choisissez une solution à générer pour votre voie d’entrée analogique. Par exemple, sélectionnez Data Logging (Enregistrement des données)dans la liste Gallery categories (Catégories de la galerie).

4.    Sélectionnez Simple Data Logger (Enregistreur de données simple)dans la liste Solutions usuelles.

5.    Cliquez sur Suivant> pour continuer.

 

6.    Sélectionnez Temperature comme voie d’entrée pour la solution.

7.    Cliquez sur Open Solution (Ouvrir la solution)pour générer la solution.

 

 8. Cliquez sur le bouton Exécution pour prélever des données sur votre voie d’entrée analogique et les enregistrer dans un fichier. Une boîte de

Exécution dialogue vous demande alors de donner un nom au fichier. Tapez puis cliquez sur Enregistrer.

9.    Cliquez sur le bouton STOP en bas à droite de la face-avant pour stopper le VI. Utilisez n’importe quel éditeur de texte pour visualiser .

Conseil        Vous pouvez personnaliser la face-avant et le diagramme du VI, puis enregistrer votre solution personnalisée sur disque.

10.    Fermez ce VI puis enregistrez tous les changements que vous souhaitez conserver.

11.    Allez dans la fenêtre DAQ Solution Wizard puis cliquez sur < Précédent pour parcourir d’autres catégories de galeries ainsi que des VIs de solutions courantes.

12.    Cliquez sur Annuler pour sortir.

Intégrez une entrée analogique à votre VI

 

Vous avez créé un VI “Exemple de nombre aléatoire” (Random Number ) qui génère des nombres aléatoires avant de les tracer dans un graphe déroulant. Vous pouvez désormais remplacer le générateur de nombres aléatoires par un VI d’entrée analogique pour acquérir les données à partir de votre carte d’acquisition de données, les tracer dans un graphe déroulant, les analyser, puis les écrire dans un fichier.

Environ 5 minutes pour cet exercice.

            Remarque                Que vous ayez construit ou non le VI “Exemple de nombre aléatoire”

(Random Number ), vous pouvez le retrouver dans

LabVIEW\\\Random Number Example .

1.    Ouvrez ce VI.

 

2.    Allez dans le diagramme. Dans le menu local qui se trouve sur la fonction “Nombre aléatoire (0-1)” (Random Number (0-1)), choisissez Remplacer»Acquisition de données»Entrées analogiques» AI-Echantillonner une .

Veillez à bien sélectionner AI Sample (AI-Echantillonner une ) et non AI Sample (AI Echantillonner des ).

3.    Sélectionnez l’outil Bobine dans la palette d’outils. Il vous permet de visualiser les info-bulles sur les terminaux du diagramme.

outil Bobine

 

4.    Déplacez le pointeur sur le terminal voie (0) du VI “AI-Echantillonner une voie” (AI Sample ). Vous voyez alors apparaître l’infobulle qui étiquette le terminal..

 

5.    Dans le menu local qui se trouve sur le terminal voie (0) mis en surbrillance, choisissez Créer une constante. Pour y accéder, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le terminal en question (sur Macintosh, commande-cliquez sur le terminal).

 

6.    Tapez Température ou bien le nom de la voie que vous avez configurée dans le DAQ Solution Wizard.

 

7.    Allez dans la face-avant. Dans le menu local qui se trouve sur le graphe, choisissez Echelle des Y»Mise à l’échelle automatique des Y.

 

8.    Avec l’outil Texte, mettez en surbrillance l’étiquette du graphe déroulant et changez le nom en Graphe de température.

outil Texte

 

outil Doigt

 

Exécution

9.    Avec l’outil Doigt, cliquez sur l’interrupteur Marche/Arrêt pour le mettre en position haute (VRAI).

10.    Cliquez sur le bouton Exécution pour visualiser le graphe déroulant de données.

11.    Cliquez sur l’interrupteur Marche/Arrêt pour stopper le VI.

12.    Dans la boîte de dialogue, choisissez un répertoire et entrez un nom tel que puis enregistrez le fichier. Vous sauvegardez ainsi vos données de température dans un fichier tableur.

13.    Enregistrez ce VI sous Acquire dans le répertoire LabVIEW\\.

Pour l’acquisition multipoints, la génération de courbes, les E/S numériques ou les applications compteur/timer, reportez-vous au Manuel de base d’acquisition de données LabVIEW.

(Windows) Utilisez l’option Recherche d’exemples qui se trouve à la fois dans la boîte de dialogue LabVIEW et dans le menu Aide pour obtenir des exemples et des informations supplémentaires. Recherche d’exemples vous présente des exemples d’acquisition de données à titre indicatif.

Utilisez le DAQ Solution Wizard qui se trouve à la fois dans la boîte de dialogue LabVIEW et dans le menu Fichier pour générer, de façon automatique, des applications d’acquisition de données que vous pouvez personnaliser à votre guise.


L’instrumentation

Ce chapitre vous apprend à utiliser LabVIEW pour acquérir des données à partir d’instruments contrôlés par du matériel GPIB, VXI, RS-232 et d’autres standards d’interface.

Vous y découvrirez comment :

•    utiliser l’Assistant Instruments pour communiquer avec votre instrument.

•    exécuter le VI “Oscilloscope de démonstration” (Demo ) si vous n’avez pas de matériel d’E/S d’instruments installé.

Les E/S d’instruments

 

LabVIEW communique avec la plupart des instruments par le biais de drivers, qui sont en fait des bibliothèques de VIs spécialisées dans le contrôle d’instruments programmables. Les drivers de LabVIEW simplifient le contrôle d’instruments et réduisent le temps de développement de test en vous évitant d’apprendre le protocole de programmation de bas niveau pour chaque instrument.

Les instruments obéissent à un ensemble de commandes afin de répondre au contrôle déporté et aux requêtes pour les données. En utilisant les drivers de LabVIEW, vous lancez des VIs de commandes intuitifs et de haut niveau, comme par exemple le VI “Lire la tension DC” (Read DC ) pour un multimètre numérique, ou le VI “Configurer l’axe temporel” (Configure Time ) pour un oscilloscope numérique. Le VI du driver appelé envoie automatiquement les chaînes de commande appropriées à l’instrument en question.

L’élément essentiel des drivers de LabVIEW est la bibliothèque de VIs VISA (Virtual Instrument Software Architecture). Il s’agit d’une bibliothèque d’interfaces qui sert à contrôler des instruments GPIB, VXI, RS-232 et d’autres types d'instruments. Les drivers qui utilisent VISA sont portables d’une interface d’E/S d’instrument à l’autre.

L’Assistant Instruments

 

Dans cet exercice, l’Assistant Instruments va vous aider à communiquer avec votre instrument. Vous pouvez ouvrir le “VI Initiation” (Getting

) pour apprendre à programmer avec votre driver d’instrument. Environ 5 minutes pour cet exercice.

Conseil        Si vous n’avez pas de matériel d’E/S d’instrument installé, reportez-vous à l’exercice Lancez le VI “Oscilloscope de démonstration” (Demo ).

1.    Pour commencer, fermez toutes les fenêtres et sélectionnez Assistant Solutions dans la boîte de dialogue LabVIEW. Lorsqu’on vous le demande, sélectionnez Assistant Instruments et cliquez sur Lancer l’Assistant , puis cliquez sur Suivant> pour commencer.

 

2.    Sélectionnez les types de périphériques que votre Assistant Solutions doit trouver ou sélectionnez tous les types (instruments GPIB, ports série, VXI ou Cartes instruments) pour trouver tous les instruments écoutants. Cliquez sur Suivant> pour continuer.

 

3.    Sélectionnez l’appareil qui apparaît dans la liste des instruments trouvés. Cet exemple présente un multimètre numérique HP 34401A à l’adresse GPIB 4.

4.    Cliquez sur Identifier l’appareil pour communiquer avec l’instrument.

5.    Par défaut, la chaîne de caractères *IDN? apparaît dans la commande à envoyer à cet appareil GPIB. *IDN? est une requête d’identification IEEE 488.2 faite à l’instrument. Cliquez sur OK pour envoyer cette chaîne de caractères.

6.    Dans cet exemple, la chaîne de réponse provient du multimètre numérique HP 34401 A.

 

7.    Si un driver LabVIEW existe pour l’instrument identifié, on vous demande de l’installer s’il ne l’est pas déjà. Cliquez sur Installer pour installer un driver pour votre instrument. L’Assistant installe le bon driver dans le dossier du répertoire racine LabVIEW. Cliquez sur Suivant > pour continuer.

 

8.    Notez que le driver de votre instrument apparaît dans la liste des drivers installés. Sélectionnez Hewlett-Packard 34401A ou le nom de votre instrument et cliquez sur Ouvrir l’exemple. L’Assistant Instruments ouvre un programme d’exemple pour communiquer avec votre instrument.

Remarque               L’Assistant Instruments liste TOUS les instruments que vous pouvez contrôler avec les nouveaux drivers ajoutés.

Conseil Si vous avez un navigateur web installé, vous pouvez sélectionner Aide»Liens Internet»Site de drivers d’instruments pour vous relier automatiquement au site des drivers d’instruments de National Instruments. Ce site de drivers d’instruments propose une bibliothèque complète de drivers d’instruments pour LabVIEW.

 

Dans la page web, vous pouvez rechercher votre instrument parmi plus de 600 drivers fournis avec du code source gratuit. Ensuite, vous pouvez décharger le driver d’instrument dont vous avez besoin et l’installer dans le dossier du répertoire racine LabVIEW.

9.    Cliquez sur Terminer pour sortir de l’Assistant Instruments. Vous pouvez maintenant lancer votre VI d’exemple de driver.

 

10.    Ce VI contrôle le multimètre numérique HP 34401A. Dans la faceavant, vérifiez l’adresse GPIB du VI Initiation HP 34401A

(HP 34401A Getting ) et changez-en si nécessaire. L’adresse par défaut est 4.

                                                 11. Exécutez le VI pour mesurer la tension DC.

Exécution

12.    Avec l’outil Doigt, changez l’entrée Function et exécutez le VI à nouveau pour visualiser d’autres mesures.

outil Doigt

 

13.    Examinez le diagramme en sélectionnant Fenêtres»Diagramme. Le “VI Initiation” (Getting ) est un exemple de programme de haut niveau qui appelle les sous-VI des drivers d’instruments pour contrôler l’instrument. Le sous-VI HP 34401A Initialize est appelé en premier, suivi par un sous-VI qui sert à contrôler l’instrument, pour finir par le sous-VI HP 34401A Close.

Pour programmer votre instrument, utilisez les sous-VIs qui se trouvent dans Fonctions»Drivers d’instruments»Votre instrument. Le graphique suivant illustre la sous-palette HP34401A, qui contient le VI Initialiser (), les VIs “Exemples d’applications” (Application ), le VI Fermer (Close) et d’autres VIs pour le multimètre numérique HP 34401A.

 

Lorsque vous écrivez votre propre programme avec un driver d’instrument, n’oubliez pas d’appeler Initialize en premier, suivi d’une série de sous-VIs qui vont vous servir à contrôler l’instrument, et enfin le sous-VI Close pour fermer la session. Si vous n’effectuez pas d’appels répétés au driver, vous pouvez utiliser ce VI d’initiation de haut niveau dans le diagramme de votre VI, qui initialise et ferme l’instrument à votre place.

Lancez le VI “Démonstration d’Oscilloscope” (Demo )

 

Si vous n’avez pas de matériel d’E/S d’instrument installé, vous pouvez lancer le VI “Démonstration d’Oscilloscope” (Demo ) pour en obtenir un exemple. Ce VI équivaut au VI Initiation (Getting ) d’un véritable driver d’instrument.

Environ 5 minutes pour cet exercice.

1.     Ouvrez le driver d’instrument du VI “Démonstration d’Oscilloscope” (Demo ) dans LabVIEW\\.

 

deux voies de votre oscilloscope. Changez la base de temps et le

Exécution nombre de volts par division pour en observer les effets.

3.    Cliquez sur le bouton STOP [F4] pour arrêter le VI.

 

4.    Allez dans le diagramme. Vous remarquerez que Initialize est appelé en premier, suivi des commandes à envoyer à l’instrument dans le VI “Exemple d’application” (Application ). Le VI Fermer () met un terme à la communication avec l’instrument. Si vous programmez avec les drivers LabVIEW, suivez ce modèle pour initialiser vos instruments, appeler les fonctions de contrôle et terminer la communication.


La mise au point

Ce chapitre vous apprend à utiliser certains des utilitaires de mise au point proposés dans LabVIEW.

Le mode Animation

 

En mode Animation, vous visualisez le flux de données d’un VI en cours d’exécution.

Environ 5 minutes pour cet exercice.

1.     Dans le répertoire LabVIEW\\, ouvrez le VI “Exemple de nombre aléatoire” (Random Number ) que vous avez créé précédemment.

                                    2.     Avec l’outil Doigt, cliquez sur l’interrupteur à bascule Marche/Arrêt pour le mettre en position haute (VRAI).

outil Doigt

 

                                   3.               Allez dans le diagramme et cliquez sur le bouton mode Animation (ampoule) de la barre d’outils.



mode Animation

 
 

Exécution

 

Abandonner

 

4.

5.

6.

Lancez le VI à partir de la fenêtre du diagramme. Le programme s’exécute au ralenti avec des bulles mobiles faisant ressortir le flux de l’exécution. Il affiche aussi les données au fur et à mesure qu'elles sont générées.

Stoppez le VI en cliquant sur le bouton Abandonner.

Désactivez le mode Animation en cliquant à nouveau sur le bouton

mode Animation.

mode Animation

                                                                                                                                       Chapitre 5   La mise au point

L’exécution pas à pas avec les sondes

 

Vous pouvez fixer des points d’arrêt dans un VI et l’exécuter en mode pas à pas de manière sélective. Vous pouvez également insérer des sondes afin d’examiner les valeurs des données pendant que le programme s’exécute. Cet exemple vous montre comment procéder.

 Environ 5 minutes pour cet exercice.

 

1.     Dans le menu local qui se trouve sur le fil de sortie de la fonction “Nombre aléatoire (0-1)”, choisissez Sonde. Une petite fenêtre nombre: apparaît alors pour présenter la valeur des données à cet endroit.

Conseil        Vérifiez que l’interrupteur Marche/Arrêt est en position haute (VRAI) sur la face-avant.

 

   2.             Cliquez sur le bouton Exécution détaillée de la barre d’outils. La boucle While se met alors à clignoter, indiquant ainsi que le Exécution détaillée            programme entre en Exécution pas à pas.

3. Cliquez à nouveau sur le bouton Exécution détaillée. C’est au tour de la fonction “Nombre aléatoire (0-1)” de clignoter.

                                                                                                                                       Chapitre 5   La mise au point

 

                                   4.         Cliquez sur le bouton Exécution semi-détaillée pour exécuter, sans détailler, la fonction “Nombre aléatoire (0-1)”. Cette fonction

Exécution semi-détaillée

s’exécute alors, et la valeur générée s’affiche sur la sonde.

5.     Avec les boutons Exécution détaillée et Exécution semi-détaillée, exécutez pas à pas la boucle quelques fois encore pour visualiser chaque nombre aléatoire à mesure qu’il est généré dans le VI.

 

                           6.               Pour exécuter votre VI en mode normal, désactivez le bouton Pause. 7. Allez dans la face-avant et cliquez sur l’interrupteur Marche/Arrêt en

Pause position basse (FAUX) pour stopper le VI. Enregistrez les données collectées dans .


Informations supplémentaires

Ce chapitre vous apprend à utiliser les options Référence en ligne et

Visualiser l’aide de LabVIEW. Il souligne l’engagement de

National Instruments à vous faire gagner du temps, ainsi que les moyens et les ressources disponibles pour vous faciliter le travail. Pour en savoir plus sur les techniques de programmation LabVIEW, consultez le Manuel de l’utilisateur LabVIEW, le Manuel de référence de programmation en G ou la Référence en ligne LabVIEW, à partir de Aide»Référence en ligne .

                                               Remarque            La totalité de la documentation LabVIEW existe au format .PDF sur le CD-ROM LabVIEW dans le répertoire manuals. Vous pouvez copier ce répertoire ou des fichiers PDF sélectionnés, dans le répertoire

LabVIEW\manuals sur votre disque dur. Il est indispensable que vous ayez Adobe Acrobat Reader version 3.0 ou ultérieure installée sur votre ordinateur pour pouvoir visualiser ces fichiers.

Chapitre 6   Informations supplémentaires

L’aide en ligne

 

Tous les VIs intégrés dans LabVIEW sont dotés d’une documentation complète en ligne. Par exemple, lorsque vous rencontrez un VI inconnu, placez-le dans votre diagramme et choisissez Aide en ligne dans le menu local du VI en question. L’aide en ligne vous fournit alors une description complète des fonctionnalités et paramètres propres à ce VI.

 

6-2

                                                                                                                        Chapitre 6 Informations supplémentaires

Visualiser l’aide

Si vous avez seulement besoin d’un résumé des fonctionnalités ou des paramètres d’entrée et de sortie d’un VI en particulier, choisissez Aide»Visualiser l’aide.

 

Étant donné que cette fenêtre d’aide est contextuelle, son contenu change au fur et à mesure que votre pointeur s’arrête sur une icône du diagramme.

Chapitre 6   Informations supplémentaires

                           Pour verrouiller le contenu de la fenêtre d’aide, il suffit de cliquer sur son bouton de verrouillage.

Déverrouillage

               Verrouillage                                                                               

L’engagement de National Instruments

 

LabVIEW concrétise l’engagement à long terme qu’a pris

National Instruments de vous offrir des outils capables de simplifier le développement des systèmes d’instrumentation. En choisissant LabVIEW comme environnement de développement, vous rejoignez des milliers de scientifiques et d’ingénieurs qui profitent déjà de la puissance et de la souplesse de la programmation graphique.

La formation

Pour toute formation complémentaire, National Instruments vous propose des CD interactifs, des vidéos, des livres ainsi que des cours pratiques sur LabVIEW qui vous aideront à maîtriser rapidement le logiciel pour optimiser le développement de vos applications.

Les cours de formation LabVIEW proposés par National Instruments vous apprendront à construire des applications dans les meilleurs délais. Durant ces cours, nos ingénieurs d’application vous fourniront des explications détaillées, ainsi que des astuces techniques concernant l’utilisation de LabVIEW. Ces cours ont lieu tous les mois en nos locaux, au Blanc-Mesnil

(93). En outre, nous offrons des cours de deux jours sur le GPIB, DAQ, VXI

6-4

                                                                                                                        Chapitre 6 Informations supplémentaires

et d’autres sujets pour vous aider à développer votre système dans sa totalité. Pour la Belgique, le Canada et la Suisse, contactez la filiale correspondante.

Le programme Alliance

Le programme Alliance est un réseau de développeurs et de consultants, tous experts en LabVIEW et dans les autres produits National Instruments. Le Répertoire des Partenaires de National Instruments France regroupe les coordonnées, les domaines de compétence, les exemples de développement et les bibliothèques additionnelles des membres du programme Alliance sur notre territoire. Les partenaires vous aideront à utiliser LabVIEW et à développer vos applications.

Le support technique

National Instruments assure un support technique tout à fait complet. Ainsi, vous pouvez utiliser nos sites Internet (Web et FTP) ou BBS pour télécharger des informations, des exemples de produits, des documents sous forme de questions-réponses, ainsi que toutes sortes d’astuces de développement technique. Un forum technique sur LabVIEW est également consultable sur Internet : vous pouvez y aborder des problèmes avec d’autres utilisateurs de LabVIEW. Enfin, National Instruments tient à votre disposition des ingénieurs d’application expérimentés, dont la mission est de vous venir en aide en cas de problème.


La configuration système requise

Cette annexe présente les configurations système nécessaires pour utiliser LabVIEW sur les plates-formes Windows, Macintosh et UNIX.

                Remarque                 Sous Windows, vous avez besoin d’environ 60 Mo d’espace disque pour

effectuer une installation minimale de LabVIEW et de 85 Mo pour une installation complète. Sous Macintosh, vous avez besoin d’environ 100 Mo d’espace disque pour effectuer une installation minimale de LabVIEW et de 120 Mo pour une installation complète. Sous UNIX, vous avez besoin d’environ d’un minimum de 65 Mo d’espace disque pour installer le package LabVIEW complet.

Windows

 

La configuration système de LabVIEW requise pour les plates-formes Windows est la suivante :

•    Windows 98/95 : LabVIEW fonctionne sur n’importe quel système sous Windows 98/95. National Instruments recommande 32 Mo de RAM et un processeur Pentium pour un fonctionnement optimal.

•    Windows NT : LabVIEW requiert Windows NT version 4.0 service Pack 3 ou plus récent. National Instruments recommande 32 Mo de RAM et un processeur Pentium pour un fonctionnement optimal. LabVIEW pour Windows NT fonctionne uniquement sur les ordinateurs 80x86. Les émulateurs DEC Alpha, MIPS et PowerPC 80x86 doivent émuler des instructions 80386 pour faire fonctionner

LabVIEW.

A-1

Annexe A   La configuration système requise

Macintosh

 

LabVIEW requiert le System 7 ou 8, avec un minimum de 24 Mo de RAM, mais National Instruments recommande au moins 32 Mo de RAM pour pouvoir fonctionner correctement sur Power Macintosh.

UNIX

 

La configuration système de LabVIEW requise pour les plates-formes UNIX est la suivante :

•    LabVIEW requiert un serveur système X Windows, comme par exemple OpenWindows 3.x, HP-VUE ou X11R6.

•    LabVIEW pour Sun fonctionne sur SPARCstations avec Solaris 2.4 ou plus récent.

•    LabVIEW pour HP-UX fonctionne sur les ordinateurs Hewlett-

Packard Modèle 9000 série 700 sous HP-UX 10.20 ou plus récent.

•    LabVIEW pour Concurrent PowerMAX fonctionne sur les systèmes basés PowerPC sous PowerMAX version 4.2 ou plus récente.

•    LabVIEW pour Linux fonctionne sous Linux pour processeurs Intel x86 en version 2.0.x ou plus récente.

A-2


Glossaire

 

A

Activer l’indexation

Option qui vous permet de construire un ensemble de données à émettre à l’arrêt de la boucle While. En désactivant l’indexation, une boucle While n’émet que les points de données finaux générés à l’intérieur de la boucle.

Assistant Instruments

B

Utilitaire qui vous aide à communiquer avec votre instrument.

boucle While

Structure de boucle qui répète une séquence de code jusqu’à ce qu’une condition soit remplie. Elle est comparable à une boucle Do ou à une boucle Repeat-Until dans un langage de programmation traditionnel.

branche

C

Section de fil qui rassemble toutes les portions de fil entre les jonctions, d’un terminal à la prochaine jonction, ou d’un terminal à un autre s’il n’existe aucune jonction entre les deux.

commande

D

Objet de la face-avant qui sert à entrer de façon interactive des données à destination d’un VI ou d’un sous-VI par programme.

DAQ Channel Wizard

Utilitaire qui vous guide pour nommer et configurer vos voies DAQ analogiques et numériques.

DAQ Solution Wizard

Utilitaire qui vous guide pour spécifier votre application DAQ pour laquelle il vous fournit une solution DAQ personnalisée.

diagramme

Description ou représentation graphique d’un programme ou d’un algorithme sous forme de diagrammes. Dans LabVIEW, le diagramme se compose d’icônes exécutables appelées nœuds et de fils qui transportent les données d’un nœud à l’autre. Il s’agit du code source du VI. Le diagramme se trouve dans la fenêtre de diagramme du VI.

Glossaire

F

face-avant

Interface utilisateur interactive d’un VI. Inspirée des faces-avant d’instruments physiques, elle se compose d’interrupteurs, de curseurs, de vumètres, de graphes, de jauges de contrainte, de voyants lumineux et d’autres commandes et indicateurs.

fil

Chemin que suivent les données pour passer d’un nœud à l’autre. Voir aussi flux de données.

flux de données

Système de programmation composé‚ de noeuds exécutables dans lequel les noeuds ne s’exécutent que lorsqu’ils ont reçu toutes les données d’entrées nécessaires et génèrent des sorties automatiquement quand ils ont fini de s’exécuter. LabVIEW est un système de programmation par flux de données.

fonction

G

Élément intégré d’exécution, comparable à un opérateur, à une fonction ou à une instruction dans un langage conventionnel.

G

Langage de programmation graphique utilisé pour développer des applications LabVIEW.

Galerie de solutions

Option dans le DAQ Solution Wizard dans laquelle vous avez le choix entre plusieurs catégories d’applications d’acquisition de données courantes.

G-2

Glossaire

GPIB

General Purpose Interface Bus. C’est le nom courant de l’interface et du

système de communication définis par les normes ANSI/IEEE Standard 488.1-1987 et ANSI/IEEE 488.2-1987. Hewlett-Packard, inventeur de ce bus, l’appelle HP-IB.

graphe déroulant

I

Indicateur qui trace les données à une vitesse donnée.

IEEE 488.2

Institute of Electrical and Electronic Engineers Standard 488.2-1987. Il définit le GPIB.

indicateur

Objet de la face-avant qui sert à afficher les sorties.

info-bulle

Drapeau contenant du texte qui affiche le nom d’un objet, d’une commande ou d’un terminal.

instrument virtuel

J

Programme dans le langage de programmation graphique G. On l’appelle ainsi parce qu’il s’inspire de l’apparence et du fonctionnement d’un véritable instrument physique.

jonction

L

Point où se rejoignent trois ou plusieurs portions de fil.

LabVIEW

M

Laboratory Virtual Instrument Engineering Workbench.

mode Animation

Caractéristique qui anime l’exécution d’un VI pour illustrer le flux de données.

Mo

Mégaoctets.

Glossaire

N

nœud

O

Élément de programme exécutable dans un diagramme. Ce peut être une fonction, une structure ou un sous-VI. Voir aussi flux de données, fil.

outil Bobine

Outil utilisé pour créer des chemins de données entre les terminaux. Il est représenté par une bobine de fil.

outil Doigt

Outil utilisé pour entrer des données dans une commande ou pour les faire fonctionner.

outil Flèche

Outil utilisé pour déplacer et sélectionner des objets à l’écran et modifier leur taille.

outil Texte

P

Outil utilisé pour créer des étiquettes et entrer du texte dans les fenêtres de saisie.

palette

Menu qui affiche sous forme de palette des images représentant différentes options. Voir aussi palette de commandes, palette de fonctions, palette d’outils et sous-palette.

palette de commandes

Palette contenant les commandes et les indicateurs de la face-avant.

palette de fonctions

Palette contenant les VIs, les fonctionnalités de communication, les constantes et les structures de diagrammes.

palette d’outils

Palette contenant des outils que vous pouvez utiliser pour modifier et mettre au point les objets des faces-avant et des diagrammes.

portion de fil

Partie horizontale ou verticale d’une connexion.

PXI

PCI eXtensions for Instrumentation.

G-4

Glossaire

R

 

RS-232

Recommended Standard 232. Norme de bus d’interface série.

RS-485

S

Recommended Standard 485. Norme de bus d’interface série.

Solutions Gallery

Option dans le DAQ Solution Wizard dans laquelle vous avez le choix entre plusieurs catégories d’applications d’acquisition de données courantes.

sonde

Fonction de mise au point qui sert à contrôler des valeurs intermédiaires lors de l’exécution d'un VI.

sous-palette

Palette contenue dans l’icône d’une autre palette.

sous-VI

VI utilisé dans le diagramme d'un autre VI. Il s’apparente à un sous-programme.

structure

T

Élément de commande dans un programme, telle qu’une boucle While.

terminal

Objet ou zone d’un nœud que traversent les données.

terminal conditionnel

Terminal d’une boucle While qui contient une valeur booléenne déterminant si le VI doit ou non exécuter une itération supplémentaire de la boucle.

tunnel

V

Terminal d’entrée ou de sortie dans une structure.

VI

Voir instrument virtuel.

VISA

Virtual Instrument Software Architecture. Bibliothèque d’interface standardisée qui sert à contrôler des instruments GPIB, VXI, RS-232 et d’autres types d’instruments.

VXI

VME eXtensions for Instrumentation (bus).

 



325