Cours de GIMP : Création de cartes de vœux


Télécharger Cours de GIMP : Création de cartes de vœux

★★★★★★★★★★3.3 étoiles sur 5 basé sur 3 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


Création de cartes de vœux avec GIMP

Le premier contact avec le logiciel de traitement d’images Gimp est souvent une expé- rience déroutante. En effet, son interface n’est pas conventionnelle : au lieu d’être regroupée dans une fenêtre unique comme la plupart des autres applications de votre ordinateur, elle est éclatée en plusieurs fenêtres distinctes. C’est pourquoi nous vous proposons de commencer votre apprentissage de ce logiciel par un atelier d’initiation qui vous familiarisera avec l’espace de travail. Heureusement, la version 2.8 de Gimp s’est allégée de certaines particularités des versions plus anciennes qui rendaient le logiciel moins intuitif. À noter que cet atelier ne peut être suivi avec des versions antérieures à la 2.8.

1 Au premier lancement de Gimp apparaissent trois fenêtres distinctes : deux fenêtres latérales qui occupent toute la hauteur de l’écran et une fenêtre centrale comportant des menus.

2 Au centre se situe la fenêtre principale appelée fenêtre d’image car c’est elle qui contient les images. Elle est donc vide tant qu’aucune image n’est ouverte. Gimp affichera une nouvelle fenêtre de ce type à chaque fois que vous ouvrirez une nouvelle image.

3 Concentrés dans la partie supérieure de la fenêtre d’image, les menus de Gimp vont de Fichier à Aide. Vous pouvez les parcourir et les ouvrir un par un. Notez que le menu Filtres contient beaucoup d’entrées.

4 Située à gauche, la boîte à outils contient 34 boutons pour autant d’outils dans sa partie supérieure. En haut, un bandeau figurant des yeux permet d’y glisser-déposer des images pour les ouvrir. En bas, les carrés noir et blanc représentent les couleurs par défaut de premier plan et d’arrière-plan.

5 La partie inférieure de la boîte à outils affiche les options de l’outil actif (ici, Pinceau) dont le nom et le mode d’opé- ration apparaissent en haut. Activez différents outils pour constater que certains possèdent un grand nombre de paramètres et d’autres très peu.

6 Située à droite, la fenêtre nommée Calques-Brosses regroupe 25 boîtes de dialogue. Par défaut, Gimp en affiche sept, accessibles par des onglets disposés sur deux étages, quatre en haut et trois en bas. Ici figurent les boîtes de dialogue Calques et Brosses.

7 Chaque boîte de dialogue dispose d’une série de boutons et d’un menu qui lui sont propres. Pour accéder à ce dernier, sélectionnez un objet de la boîte et cliquez droit (ici, cliquez droit sur une brosse pour accéder au menu des brosses), ou cliquez sur la petite flèche en haut à droite de la boîte.

8 Allez ensuite dans le menu Fichier de la fenêtre d’image et choisissez Ouvrir : la fenêtre Ouvrir une image apparaît.

9 Gimp se place par défaut sur un dossier, en listant les images qu’il contient, avec un aperçu d’une des images dans la colonne de droite. Vous pouvez facilement naviguer dans vos dossiers via la colonne de gauche ou les boutons situés en haut. Cliquez sur le bouton Annuler pour fermer la fenêtre.



10 Retournez dans le menu Fichier de la fenêtre d’image et sélectionnez Nouvelle image.

11 S’ouvre alors la fenêtre Créer une nouvelle image. Par défaut, vous créez une image de 610 pixels de large sur 377 pixels de haut. Cliquez sur le bouton Valider.

12 Une nouvelle image remplie de blanc est créée. En haut et sur la gauche figurent les règles permettant de mesurer l’image en pixels. En bas sont indiqués, de gauche à droite, l’unité de mesure par défaut (pixels), la valeur de zoom, et un texte d’information toujours utile à lire.

13 À chaque coin de la fenêtre figure un bouton. En haut, celui de gauche permet d’accéder au menu principal et celui de droite lie les dimensions de l’image et de la fenêtre. En bas, celui de gauche offre un accès au masque rapide (voir atelier 20) et celui de droite permet de naviguer dans l’image.

14 Allez dans le menu Affichage>Afficher la grille : une grille apparaît sur l’image. Grâce à ce menu Affichage, vous pouvez afficher ou masquer ce que vous souhaitez dans la fenêtre d’image. Si vous masquez le menu, n’oubliez pas qu’il demeure accessible par la petite flèche en haut à gauche!

15 Désactivez l’affichage de la grille par le même menu. Dans la fenêtre de droite est apparu un calque nommé Arrièreplan dans la boîte de dialogue Calques. En effet, une image est toujours composée au minimum d’un calque. Cliquez sur l’icône en forme d’œil pour désactiver la visibilité de ce calque.

16 Le remplissage blanc de la fenêtre d’image laisse alors la place à un fond en damier. Ce motif symbolise la transparence dans Gimp : puisque l’œil de visibilité du calque a été décoché, il ne reste plus rien dans l’image.

17 Dans la boîte à outils, cliquez sur le carré noir du bas pour modifier la couleur de premier plan. À droite figurent des curseurs pour changer la couleur selon le modèle TSV ou RVB, en bas un historique des couleurs utilisées. Le grand carré et l’arcen-ciel permettent de choisir manuellement une couleur.

18 Entraînez-vous au glisser-déposer avec Gimp! En effet, beaucoup d’actions peuvent être effectuées ainsi, sans passer par des menus. Cliquez sur l’onglet Motifs situé à droite de celui des brosses et glissez-déposez un motif vers la fenêtre d’image pour la remplir immédiatement de ce motif.

Personnaliser l’interface

Au premier lancement de Gimp, il se peut que l’interface proposée par défaut vous déroute. En effet, elle diffère quelque peu de celles que l’on rencontre habituellement, en particulier de Photoshop, pour ne pas le nommer. En fait, elle tient compte des différents matériels et systèmes sur lesquels Gimp peut être installé, mais également des principaux usages du logiciel. Cela étant, il est très facile de modifier la disposition des diverses fenêtres et boîtes de dialogue si vous souhaitez personnaliser votre espace de travail. Vous pouvez même tout regrouper dans une fenêtre unique. Par exemple, si vous possédez un écran au format 4/3, vous voudrez probablement réduire la largeur occupée par la boîte à outils dans l’interface par défaut, afin de laisser plus de place à l’image. En revanche, avec un écran large ou en haute résolution, il sera sans doute préférable d’afficher davantage de fenêtres en permanence. Cet atelier va vous montrer que l’interface de Gimp est d’une très grande flexibilité.1

1 Lancez Gimp.

2 Dans la boîte de dialogue des brosses, cliquez sur la petite flèche située en haut à droite pour faire apparaître le menu contextuel des onglets. Ajoutez la boîte de dialogue de navigation de Gimp via le menu Ajouter un onglet>Navigation.

3 Positionnez le curseur de la souris sur l’icône en forme de croix de l’onglet Navigation, cliquez dessus, et tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé, faites-la glisser sur la gauche.

4 La boîte de dialogue Navigation est désormais indépendante, dissociée des autres fenêtres de Gimp.

5 Cliquez de nouveau sur cette icône en forme de croix et faites-la à présent glisser sur l’onglet des brosses. La boîte de dialogue Navigation est maintenant rattachée aux autres onglets.

6 Comme dans l’étape 2, ouvrez le menu contextuel des onglets et sélectionnez Verrouille l’onglet au groupe de fenêtres. Dès lors, la boîte de dialogue Navigation ne peut plus être séparée des autres, même par maladresse ou inadvertance.

7 Dans la partie inférieure de la boîte à outils, cliquez sur l’icône Options des outils, et sans relâcher le bouton de la souris, faites-la glisser vers l’onglet des calques.

8 Les options des outils (correspondant à l’outil actif, ici le pinceau) s’affichent désormais dans un onglet de la boîte de dialogue située en haut à droite. Cette dernière est transférable d’une fenêtre à une autre et peut être adaptée en fonction de votre espace de travail.

9 L’espace précédemment occupé par les options des outils contient désormais le message «Vous pouvez déposer ici des boîtes de dialogue ancrables». Cliquez sur le bord inférieur de la boîte à outils et déplacez-le vers le haut afin de réduire cet espace au minimum.

10 Cliquez sur l’icône Options des outils dans la boîte de dialogue de droite et, tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé, faites-la glisser sur la zone de dépôt de la boîte à outils.

11 Les options des outils ont retrouvé leur emplacement d’origine sous la boîte à outils. Les barres de dépôt (encadrées en rouge ici), situées sous la boîte à outils et en bas de toutes les fenêtres utilitaires, permettent d’ajouter un étage d’onglets aux fenêtres.



12 Cliquez sur la petite flèche située à droite du titre de la boîte de dialogue des options des outils afin de faire apparaître le menu contextuel et sélectionnez Fermer l’onglet.

13 Rendez-vous dans le menu Fenêtres>Fenêtres ancrables> Options de l’outil, de manière à créer une boîte de dialogue indépendante Options des outils.

14 Cliquez sur le titre de la boîte de dialogue Options des outils et faites-le glisser sur l’onglet Navigation.

15 Allez dans le menu Fenêtres>Mode fenêtre unique. À l’aide de la souris, recentrez si besoin la nouvelle fenêtre unique créée par Gimp et redimensionnez-la.

16 L’interface ainsi obtenue est plus compacte et mieux adaptée aux écrans de faible résolution. Appuyez sur la touche Tab pour masquer ou faire apparaître les fenêtres utilitaires.

17 Ouvrez les préférences de Gimp via le menu Édition> Préférences et cliquez sur la rubrique Gestion des fenêtres dans le cadre de gauche.

18 Désactivez l’option Enregistrer à la sortie la position des fenêtres. Cliquez sur le bouton Enregistrer maintenant la position des fenêtres, puis sur le bouton Valider. Vous avez ainsi enregistré votre interface et vous la retrouverez à chaque lancement de Gimp.

Créer un raccourci clavier

Comme vous l’avez sans doute déjà remarqué, les différents menus de Gimp comportent de très nombreuses entrées. Dérouler tous ces menus à l’aide de la souris pour retrouver un outil particulier peut s’avérer fastidieux, vous faisant perdre beaucoup de temps. Pour remédier à ce problème, l’utilisation des raccourcis clavier vous sera donc d’une très grande aide. Vous pourrez ainsi accé- der directement aux fonctions les plus fréquemment utilisées, ce qui optimisera vos séances de travail et améliorera votre productivité. Au cours de cet atelier, vous apprendrez à utiliser l’éditeur de raccourcis clavier de Gimp, qui vous permettra de personnaliser les touches permettant d’accéder aux différents outils du logiciel, en fonction de vos habitudes et de vos préférences. Vous découvrirez également comment modifier dynamiquement les raccourcis clavier sans passer par l’éditeur

1 Lancez Gimp et sélectionnez le menu Fichier>Nouvelle image pour créer une nouvelle image. Cliquez sur le bouton Valider dans la fenêtre qui apparaît, puis ouvrez l’éditeur de raccourcis clavier via le menu Édition>Raccourcis clavier.

2 Saisissez «lumi» dans le champ Rechercher, pour faire apparaître l’outil Luminosité-Contraste. Cliquez dessus pour le sélectionner et appuyez sur la touche F2. Le nouveau raccourci clavier apparaît alors à droite du nom de l’outil. Fermez l’éditeur de raccourcis clavier.

3 Pour tester votre raccourci, appuyez sur la touche F2 de votre clavier. La boîte de dialogue de l’outil Luminosité- Contraste s’ouvre alors. Cliquez sur le bouton Annuler

4 Ouvrez les Préférences de Gimp via le menu Édition> Préférences. Sélectionnez l’entrée Interface dans le cadre de gauche et activez l’option Utiliser les raccourcis clavier dynamiques. Cliquez sur le bouton Valider.

5 Cliquez sur le menu Couleurs afin de le dérouler. Vous constatez alors que la touche F2 a bien été affectée à l’outil Luminosité-Contraste..

6 Placez le curseur de la souris sur Luminosité-Contraste et appuyez sur la touche F3. Le raccourci clavier est alors modifié dynamiquement. La boîte de dialogue de l’outil Luminosité-Contraste s’ouvrira désormais en appuyant sur la touche F3.>



630