Cours Excel

Excel pas à pas cours complet


Télécharger Excel pas à pas cours complet

★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


Support de cours pour maitriser excel

...

Présentation De L'interface D'Excel

Une fois lancé, Excel crée par défaut un "classeur"nommé « classeur1.xls ».

Rappelez vous que les fichiers créés sous Excel sont identifiés par l'extension ".xls" et sont reconnaissables grâce à l'icone suivante :

Par défaut, un classeur contient trois feuilles (Feuille1, Feuille2 et Feuille3) auxquelles vous pouvez accéder en bas à gauche de la fenêtre.

L'interface d'Excel contient un ensemble d'élémentsstandard utilisés dans la plupart des logiciels Microsoft :

-              la barre d'outils,

-              la barre de dessin,

- le menu.

Mais aussi des éléments spécifiques à Excel.

L'ensemble de l'interface d'Excel est détaillé dansl'illustration suivante :

Comme vous pouvez le remarquer, l'interface d'Excel est basée sur un grand tableau représentant la zone de saisie. Ce tableau est constitué d'un ensemble de colonnes et de lignes qui se croisent pour former des cellules.

Faire Un Tableau Avec Excel

L'élément de base pour le travail sur Excel est letableau.

Un tableau est un ensemble de lignes et de colonnes qui se rencontrent pour former des cellules et permettent une (re)présentation synthétique desdonnées.

Une cellule est identifiée par sa colonne est sa ligne d'appartenance. Ainsi la cellule « D17 » se trouve à l'intersection de la colonne « D » et de la ligne « 17 ».

Pour insérer des données (Texte, nombre, date.) dans une cellule, il suffit de cliquer dessus avec la souris et de saisir les données grâce au clavier. Alors que vous saisissez ces éléments, les modifications apparaissent simultanément dans la cellule et dans la zone de formule située au dessus de la colonne B (entouréen rouge).

D'ailleurs, à chaque fois que vous sélectionnez une cellule, son contenu apparaît dans la zone de formule vous permettant d'y apporter d'éventuelles modifications.

Une fois que toutes vos données sont saisies, il nevous restera plus qu'à mettre en forme le tableau.an>

Mettre En Forme Les Cellules

Une fois entrées, les données apparaissent à l'écran sous un formatage (présentation visuelle) standard peu esthétique. Pour en adapter la présentation à vos goûts et améliorer la lisibilité des chiffres, commencez, par exemple, par sélectionner, au moyen de la souris, les trois premières cellules des colonnes B, C et D appelées« en-tête ». Cliquez sur la sélection avec le bouton droit de la souris et choisissez dans le menu contextuel qui apparaît à l'écran « format de cellule »

Une fenêtre apparaît alors à l'écran et vous offreune multitude d'options pour mettre en forme les cellules sélectionnées.

Comme vous pouvez le voir, la fenêtre comporte 6 onglets. Les 5 premiers seront détaillés un à un dans ce qui suit.

Onglet Nombre :

Ces options permettent de définir le type de données que contient une cellule. Cette manipulation est généralement inutile car Excel reconnaît automatiquement le type de données saisies. Toutefois, il arrive que l'on veuille changer un type « Nombre » en type

«             Monétaire » ou en « Pourcentage ». Excel offre unlarge choix s'agissant des types de données traités qui couvre tous les cas de figure uxquelsa vous pourriez être confrontés.

A chaque fois que vous sélectionnez un type de données, des options vous seront proposées comme cela est par exemple le cas du type « monétaire » :

 En général et s'agissant d'une donnée de type monétaire, on cherchera à en augmenter la précision en passant de 2 décimales à 3 ou 4, à changer de monnaie en remplaçant le Franc par l'Euro par exemple.

Dans notre cas, aucun traitement ne sera effectué sur le type de données.

Onglet Alignement :

Cet onglet vous permet d'agir sur la disposition dans l'espace des données stockées dans une cellule. Les options les plus importantes sont celles qui permettent de modifier l'alignement horizontal de votre texte (aligner à droite, à gauc he, centrer le texte.), celles qui permettent de modifier l'alignement Vertical du texte pour le mettre en haut de la cellule par exemple. Enfin, il peut s'avérer utile de prévoir un retrait pour neu bonne mise en forme du texte.

>D'autres options plus avancées sont disponibles, libre à vous de les explorer une à une.

Dans notre cas, nous allons choisir de centrer le texte horizontalement.

Onglet Police :

Dans cet onglet vous pourrez définir la police de caractère à utiliser pour les cellules sélectionnées, son style ainsi que sa taille.

D'autres options comme la couleur et le soulignement sont disponibles. Un aperçu vous permet de rapidement voir l'effet des modifications que vous venez d'effectuer.

Dans notre exemple, on se contentera de mettre le texte en gras et de valider en cliquant sur le bouton OK.

Onglet Bordure :

Pour comprendre l'utilisation de cet onglet, sélectionnez l'ensemble des cellules du tableau et choisissez dans le menu contextuel « format de cellule ».

L'onglet bordure permet de définir les bordures dutableau. Par défaut, les tableaux dans Excel n'ont pas de bordure, mais il est souvent plus simple de lire un tableau avec bordures d'où l'intérêt d'en ajouter systématiquement.

En cliquant sur les boutons « contour » et « intérieur » dans l'onglet bordure, vous verrez s'ajouter des lignes noires à l'aperçu qui se trouve juste un peu plus bas. Vous pouvez modifier le style des lignes grâce aux options de style (à d roite de la fenêtre) et vérifier le résultat en appuyant à nouveau sur les deux boutons « contour » et « intérieur »:

Validez votre travail en appuyant sur OK.

Onglet Motifs :

Excel offre aussi la possibilité de définir des motifs de remplissage des cellules. Dans cet onglet vous pourrez ainsi choisir une couleur de remplissage pour certaines cellules, ou une texture comme le montre l'image suivante :

Dans notre exemple nous ne mettrons aucun motif de remplissage. Quittez donc la fenêtre sans valider votre travail.

Vous obtiendrez alors un tableau mis en forme comme celui-ci :

Mise en forme automatique

Comme vous avez pu le constater, la procédure précédente peut s'avérer lourde dans certaines situations. Pour palier ce point, Excel a prévu unefonctionnalité appelée « Mise en forme automatique » qui permet de faire le travail rapidement et en une seule étape.

Après avoir sélectionné l'ensemble du tableau, allez dans le menu « format » et choisissez

«             Mise en forme automatique ». Dans le fenêtre quis'affiche à l'écran, il suffit de choisir le modèle qui vous convient (en cliquant dessus) et de valider par OK.

Vous pouvez aussi gagner du temps dans la mise en forme de vos tableaux en utilisant les raccourcis de la barre d'outils qui permettent un accès plus rapide aux options de mise en forme les plus utilisées.

Créer Des Formules Simples

Si Excel possède des fonctions de mise en forme plus que correctes, elles ne sont en aucun cas la vocation de ce logiciel. En effet, Excel se distingue surtout par ses fonctionnalités de traitement des données, c'est d'ailleurs pour celaqu'on dit que c'est un Tableur.

La première fonctionnalité offerte est la possibilité de créer desformules de calcul. En effet, Excel est basée sur une logique qui dit que seulesles données de base doivent être fournies par l'utilisateur, tous les calculs devant être pris en charge par Excel.



Dans notre tableau d'exemple, si vous vous placez sur la cellule C2, vous verrez s'afficher dans la barre de formule « 2900 » c'est-à-dire le contenu de la cellule ni plus ni moins car celle-ci est une donnée de base. Par contre, si nous nous plaçons sur la cellule D2 nous voyons ce qui suit :

 «            =B2-C2 » est une formule. Une formule est reconnue sur Excel par un signe « = » en début de la zone de formule. La formule « =B2-C2 » qui se trouve dans la cellule D2 indique à Excel que pour connaître la valeur à afficher dans la cellule D2, il faut soustraire à la valeur de la cellule B2, la valeur contenue dans la cellule C2. La valeur affichée dans D2 est donc une information calculée par le logiciel et non pasintroduite par l'utilisateur.

De même on aura les formules suivantes :

Dans D3 : =B3-C3

Dans D4 : =B4-C4

Dans le même esprit, on aura dans la cellule B5 laformule suivante « =B2+B3+B4 » car la cellule B5 représente la somme des valeurs des trois cellules qui se trouvent dans la même colonne « B ».

Il est bien évidemment possible d'utiliser d'autresopérateurs arithmétiques notamment :

 « + » : Addition

 « - » : Soustraction

 « * » : Multiplication

 « / » : Division

Pour vous familiariser par vous-même à l'utilisation des formules, nous vous proposons de télécharger le fichier ayant servi d'exemple en cliquant sur ce lien. Pensez notamment à changer la valeur d'une des cellules contenant les données de base et vousverrez que les cellules contenant des formules qui la prennent en compte changeront de valeur automatiquement.

 Utiliser Les Fonctions

Outre les opérateurs arithmétiques, Excel offreal possibilité d'utiliser desfonctions. Pour faire simple, une fonction renvoie une valeur sur la base de données d'entrée fournies par l'utilisateur.

L'expression de la fonction prend généralement laormef suivante :

y = f (x), où « y » est la valeur renvoyée, « f » la fonction et « x » la variable contenant la donnée d'entrée qui une fois transformée grâce à lafonction « f » donne « y ».

Dans Excel cette notion est reprise de manière identique à l'exception de l'expression écrite.

En effet, la valeur « y » est affichée dans la cellule contenant la formule de la fonction.

A titre d'exemple, considérons le tableau suivant eprenant les notes obtenues par trois étudiants dans quatre matières :

                Et 1        Et 2        Et 3

Mathématique 17           12           5

Chimie  15           9             11

Français               13           18           12

Informatique    16           17           14

MOYENNE                                        

Il s'agit donc de calculer la moyenne de chaque étudiant, pour cela on peut procéder de deux manières différentes :

Utilisation des opérateurs

La moyenne est la somme des notes obtenues diviséepar le nombre de matières. Ce qui peut être traduit par les formules suivantes :

Dans B6 : = (B2+B3+B4+B5) / 4

Dans C6 : = (C2+C3+C4+C5) / 4

Dans D6 : = (D2+D3+D4+D5) / 4

Toutefois, cette méthode est fastidieuse et devientpeu pratique lorsqu'il s'agit de faire la moyenne d'une vingtaine de matières par exemple. Pour cela, nous conseillons de lui préférer la méthode des fonctions.

Utilisation des fonctions

Excel propose une fonction appelée « Moyenne » quia pour rôle de renvoyer la moyenne des valeurs contenues dans les cellules entrées comme argument.

Dans notre exemple il suffira d'entrer la formule suivante « =MOYENNE(B2:B5) » dans la cellule B6 pour obtenir le même résultat que précédemment. L'utilisation des « : » permet de définir une « plage de cellules » qui s'étant de lacellule B2 à la cellule B5, chose qui est impossible en utilisant les opérateurs. De plus, lafonction se charge de compter automatiquement le nombre de matières et vous éviteainsi tout risque d'erreur. Enfin, l'utilisation des fonctions permet d'avoir des formules plus courtes et donc plus lisibles.

Outre les fonctions de base comme la MOYENNE ou la SOMME, Excel propose une multitude de fonctions plus élaborées accessibles iav le menu Insertion > Fonction.

Pour insérer une fonction dans une cellule, il voussuffit de cliquer sur la cellule et d'aller dans le menu Insertion > Fonction ce qui affichera la fenêtre suivante :

Cette fenêtre vous propose l'ensemble des fonctionsupportées par Excel classées en catégories accessibles par une liste déroulante. Une fois la catégorie choisie, les fonctions qui y sont proposées sont affichées dans la liste qui es trouve un peu plus bas.

Cliquez alors sur la fonction souhaitée et vous verez s'afficher en bas de la liste des fonctions une brève description de la fonction et de son utilisation. Ceci est particulièrement pratique quand vous utilisez une fonction pour la première fois.

Reprenons notre exemple précédent et utilisons cetassistant plutôt que la saisie directe de la fonction. Après avoir cliqué sur la cellule B6 et avoir accédé à la fenêtre d'insertion des fonctions, choisissez la catégorie « tous » pour aficher toutes les fonctions. Faites dérouler jusqu'à arriver à la lettre M et choisissez la fonc tion MOYENNE.

En appuyant sur OK vous voyez s'afficher à l'écranla fenêtre suivante :

Comme vous pouvez le voir, Excel devine automatiquement la plage de cellules la plus probable pour cette fonction. Toutefois, à des fins pédagogiques, il nous semble préférable de vous montrer la méthode à suivre car il arrive qu'Excel n'affiche pas les bons arguments.

Appuyez d'abord sur le petit bouton qui se trouve en regard de chaque argument. Cela affichera la fenêtre suivante :

Ensuite, il vous suffira de sélectionner au moyen de la souris les cellules souhaitées pour voir se modifier le texte de la fenêtre en même temps. neU fois la bonne plage sélectionnée, il ne vous reste qu'à enfoncer la touche Entrer du clavier pour valider votre travail. Vous reviendrez alors à la fenêtre précédente et verrezune simulation du résultat de la fonction, si vous êtes satisfait, appuyez sur OK et le tour serajoué.

Signalons que l'argument2 est facultatif et sert à introduire une seconde plage de cellules quand cela est nécessaire.

Vous pouvez maintenant procéder de la même manièrepour toutes les autres fonctions d'Excel, nous traiterons toutefois en détails certaines fonctions dont l'utilisation s'avère délicate.

 La Fonction "SI"

En théorie

Les structures conditionnelles (ou de choix) sont indéniablement la base de la programmation informatique et donc aussi la base du fonctionnement des ordinateurs et des logiciels comme EXCEL.

Exemple :

SI "condition 1 réalisée" ALORS "faire opération 1"SINON "faire opération 2"

La traduction des structures conditionnelles dans la version française d'Excel se fait grâce à la fonction "SI". Voici ce que vous devez saisir dans la barre de formule pour convertir l'exemple précédent en fonction compréhensible parEXCLE :

=Si (condition 1 réalisée; faire opération 1; faireopération 2)



Quelques remarques s'imposent:

-              les mots "alors" et "Sinon" ne sont pas écrits explicitement mais sous entendus.

-              les différentes parties de la structure conditionnelle sont séparées par des points virgules ";"

-              l'ordre est TRES important car il remplace les mots, en effet, après le premier on retrouve toujours l'action à faire ne cas de vérification de la condition et celle à faire sinon se trouve toujours après le second point virgule.

En pratique

Prenons maintenant un petit exemple pratique. Supposons que vous disposez de la base de données suivante sur Excel :

Employé              Ventes Commission

Jean      700

Bernard              372

Pierre   440

Rachid  801

David    975

Pour motiver vos vendeurs, vous avez décidé dedoubler la commission que touche chaque vendeur pour toutes le ventes qui dépassent les 500pièces. La vente est payée 7 Euros (une fois doublée elle sera donc payée 14 Euros).

Vous ne pouvez pas utiliser une simple formule comme nous l'avions fait dans les pages précédentes de ce cours. La solution consiste en utilisationl' d'une structure conditionnelle qui permet de traiter différemment les vendeurs ayant réalisé moins de 500 et ceux ayant dépassé ce chiffre.

 Voici ce que vous devez saisir dans la première cellule de la colonne "commission" (cellule C2) :

=Si (B2<=500;B2*7;500*7+ (B2-500)*14)

Cette formule indique à Excel que :

-              dans le cas ou le vendeur a vendu 500 pièces ou moins, il doit calculer la commission en multipliant le nombre de pièces vendues par 7

-              dans le cas contraire, c'est à dire s'il vent plus de 500 pièces, Excel doit trouver la commission en comptant 7 Euros pour les 500 premières pièces (3500 Euros) et y ajouter 14 Euros par pièce dépassant les 500 ce qui est obtenuen enlevant 500 du total des ventes du vendeur.

A noter que cette formule n'est pas l'unique bonneformule dans ce cas, plusieurs autres formules équivalentes peuvent être utilisées :

=Si (B2>500;500*7+ (B2-500)*14;B2*7)

=Si (B2<=500;B2*7;3500+ (B2-500)*14)

=Si (B2<=500;B2*7;(B2*14)-3500)

En définitive, selon le cas de figure, Excel utilisera l'une OU l'autre des formules pour calculer la commission.

Il ne vous restera plus qu'à tirer la poignée de recopie pour appliquer la formule à tout le tableau. Voici ce que vous devez obtenir :

Employé              Ventes Commission

Jean      700         6300

Bernard               372         2604

Pierre   440         3080

Rachid  801         7714

David    975         10150

ATTENTION : la fonction SI est extrêmement utile est sa maitrise nécessaire.

an class="c1">La Fonction Recherchev

Pour schématiser, on peut retenir deux cas où l'ona recours à l'utilisation de la fonction

RechercheV :

Structures conditionnelles dynamiques

La fonction recherchev est ici une évolution de lastructure conditionnelle classique SI. Elle vient répondre à deux limitations majeures de cette dernière :

  • La fonction SI est limitée à un maximum de 7 SI imbriqués et ne peux donc pas traiter plus de 8 cas,
  • La nécessité de définir les tests en les écrivant dans la formule (en dur), elle n'est donc pas dynamique.

Prenons le cas suivant : vous êtes chargé(e) d'effectuer un rapport sur l'activité commerciale de vos vendeurs. On vous fournit le tableau suivant (dans la première feuille du classeur Excel) que vous devez compléter :

Vendeur             Pays      CA          CA TTC  Com

                               HT                         

Legrand               France  25000                   

Paoli      Italie      49500                   

Chasseney         France  22750                   

De la garde         Italie      18000                   

Parlois  Italie      120000                

Legrand               Espagne              84300                   

Paoli      Espagne              21200                   

Aulin     France  98700                   

On vous fourni aussi la grille suivante qui servira de base aux calculs (dans une seconde feuille du classeur appelée "grille") :

Pays      TVA       Taux

                               Com

France  19,60% 5%

Espagne              21%       4%

Italie      15%       3,5%

Quelle formule faut-il insérer dans les cellules D2et E2 pour calculer le CA TTC et les commissions des vendeurs ?

Solution 1 : utiliser la fonction SI

Dans D2 :

=SI(B2="France";C2*1,196;SI(B2="Espagne";C2*1,21;SI(B2="Italie";C2*1,15;"?")))

Dans E2 :

=SI(B2="France";C2*0,05;SI(B2="Espagne";C2*0,04;SI(B2="Italie";C2*0,035;"?")))

Cette solution comporte les inconvénients suivants:

  • en cas de changement des taux, les formules doiv ent être éditées manuellement
  • s'il y a beaucoup de pays, la formule sera longue et fastidieuse
  • à partir de 8 pays, cette méthode est inutilisable

Solution 2 : utiliser la fonction RechercheV

Etape 1 : Définir la source des données :

Sélectionnez la plage de cellules "$A$2:$C$4" dansla feuille nommée « grille » (il ne faut pas sélectionner les entêtes des colonnes). Ensuitedans le menu "Insertion" allez sur "Nom" puis "Définir" et donnez un nom à la zone sélectionnée (exemple : Source).

Etape 2 : Définir la fonction RechercheV

Placez vous sur D2 et allez dans Insertion > Fonction puis sélectionnez la fonction « RechercheV » qui se trouve dans la catégorie Recherche & Matrices.

Apparaîtra alors l'assistant qui vous propose 4 champs à renseigner (les trois premiers sont obligatoires) :

-              Valeur_cherchée : c'est la valeur sur laquelle doit être effectué le test, pour la retrouver facilement, gardez à l'esprit que c'est en généralla seule qui est partagée entre les deux tableaux elle assure donc le lien entre les donnéessources et tableau des résultats. Il s'agit dans notre cas de la cellule B2 (Pays).

-              Table_matrice : c'est la matrice ou le tableau source des données. Il doit nécessairement comporter au moins 2 colonnes de manière à faire correspondre la valeur cherchée (toujours en première colonne) à une ou plusieurs données (taux de TVA, taux de commission.) dans les colonnes suivantes. Pour la définir, vous avezle choix entre l'insertion de la référence de la plage de données (Grille!$A$2:$C$4) ou l'insertion d'un nom préalablement attribué à la source de données (dans notre cas « Source »).



-              No_index_col : c'est le numéro de la colonne dansle tableau source de données qui contient les valeurs que vous souhaitez obtenir. Mettez 2 pour obtenir le taux de TVA et 3 pour le taux de commission (le 1 étant toujours réservé à la valeur cherchée).

-              Valeur_proche : ici vous décidez si Excel doit trouver la correspondance exacte ou la correspondance la plus proche. Ceci est utile dans le cas des valeurs numériques. Dans notre cas on mettra « Faux » pour obtenir uniquement des correspondances exactes.

Voici donc la formule à insérer dans la cellule D2 :

=C2*(1+RECHERCHEV(B2;Source;2;FAUX))

Pour résumer, cela dit à Excel de rechercher la valeur de B2 dans le tableau appelé Source et de renvoyez la valeur qui lui correspond dans la deuxième colonne de ce tableau. Une fois cette valeur récupérée, elle sera utilisée pour caluler le CA TTC.

De même on aura dans E2 la formule suivante :

=C2*RECHERCHEV(B2;Source;3)

 Comme vous pouvez le deviner, cette fonction offre donc les avantages suivants :

  • simplicité, car la formule est plus courte et plus simple à comprendre,
  • dynamisme, car il suffit de modifier les données dans le tableau source pour que les changements soient répercutés automatiquement sansavoir à modifier la formule,
  • il n'y a pas de limite de nombre de pays.

Nota : Dans notre cas, on a eu recours à la fonctio n RechercheV car les données sont organisées verticalement (les pays sont dans une même colonne et non pas sur une même ligne). Si les pays avaient été organisés horizontalement, c'est la fonction RechercheH qui aurait été utilisée.

Cas 2 : Aide à la saisie

Prenons un cas simple : Vous êtes chargé(e) d'organiser un cycle de formation pour les commerciaux de l'entreprise. Le service Ressources Humaines vous donne la liste des matricules, noms et prenons des participants, mais le formateur souhaiterait avoir plus d'informations sur chacun d'eux pour mieux cibler son intervention. Vous disposez pour cela d'un fichier Excel interne à votre service qui regroupe pour chaque commercial : age, région, expérience, formation, segment de clientèle.

Comment compléter le tableau fourni par les RH avecles données issues de votre fichier interne ?

Solution manuelle : pour chaque matricule vous faites une recherche dans le fichier et vous copiez / collez les données dans le fichier à fournir au formateur. Cette méthode n'est toutefois pas pratique si vous avez plus d'une vingtaine de participants.

Solution automatisée :vous utilisez la fonction Recherche V qui se charge de remplir automatiquement et dynamiquement le fichier à votre place en quelques secondes quel que soit le nombre de participants qu'il contient. Pour ce faire, il suffit de définir le tableau contenant les données sur tous les commerciaux comme source de données (Table matrice), la valeur cherchée est qui est le matricule et les numéros des colonnes dont vous souhaitez obtenir les informations.

E n plus des tableaux, Excel propose un second moyen de représenter les données de manière synthétique : les graphiques.

Il existe plusieurs types de graphiques dont l'utilisation dépend des données sources et de l'objectif de l'analyse.

Les Types De Graphiques

Excel offre un large choix de types de graphiques mais nous nous contenterons de présenter les trois principales familles de graphiques qui nous semblent les plus à même de couvrir l'essentiel de vos besoins.

Les courbes :

Les courbes sont utilisées pour étudier l'évolutiond'une ou plusieurs variables, par rapport à une autre. Par exemple, l'on est typiquement amenéà rechercher l'évolution d'un ou plusieurs indicateurs dans le temps.

Voici un exemple d'analyse uni variée (une seule courbe - à gauche) et d'une analyse bi variée (deux courbes - à droite), une infinité de variables pouvant bien sûr être étudiées grâce aux courbes :

Les courbes permettent entre autres :

-              d'identifier les tendances : y a-t-il une hausse ? une baisse ?

-              d'identifier les saisonnalités : y a-t-il des périodes plus propices que d'autres ?

-              d'identifier les relations entre variables : y a-t-il une relation (correlation) entre les variables étudiées ?

Les secteurs :

Les graphiques en secteurs permettent de représente graphiquement la part de chaque valeur d'une variable dans le total des valeurs de ladite variable. On étudiera par exemple la part de chaque appareil dans la consommation électrique d'un foyer.

Le graphique suivant montre que la variable 1 représente plus de la moitier du total, que les variables 2 et 3 ont des valeurs comparables et que la variable 4 ne représente qu'un tout petit pourcentage du total :

Les histogrammes :

Les histogrammes sont à mi-chemin entre les courbes et les secteurs. Ils permettent d'étudier simultanément l'évolution des variables par rapportà une autre, et de comparer les variables étudiées entre elles.

Dans le graphique suivant, on peut voir l'évolutiondes trois variables dans le temps mais aussi comparer les trois variables entre elles à chaque p ériode :

Toutefois, cette polyvalence des histogrammes a pour contrepartie de limiter les histogrammes à un petit nombre d'observations et de variables au delà desquelles le graphique devient illisible et sans grande utilité.

Créer Et Personnaliser Un Graphique Excel

Pour réaliser un graphique, il est bien évidemmentindispensable de disposer d'un certain nombre de données. Prenons donc comme exemple le tableau suivant :

Var 1     Var 2     Var 3

A             100         80

B             150         90

C             115         101

D             138         57

Supposons, dans un premier temps, que nous voulons comparer les variables 2 et 3 sur les différentes occurrences de la variable 1. En terminologie Excel on dira que l'on souhaite représenter deux séries (var 2 et var 3).

Pour ce faire, sélectionnez les deux colonnes en question sans sélectionner la première. Cliquez ensuite sur l'icône de l'assistant graphique dans la barre d'outils ou encore allez dans le menu Insertion > Graphique... Apparaitra alors l'assistant suivant :

Comme vous le voyez, vous pouvez choisir le type de graphique et sa mise en forme. Nous choisirons "Histogramme" (comme cela est expliqué dans la page précédent)e et un effet 3D. Des options de mise en forme et des types de graphiques plus élaborés sont aussi accessibles en cliquant sur le second onglet "types personnalisés".



529