Cours redresseur


Télécharger Cours redresseur

★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


Les redresseurs fixes

 

SOMMAIRE

1       INTRODUCTION 2

1.1     FONCTIONS REALISEES . 2 1.2            DOMAINES D'UTILISATION .. 2 1.3            TYPES DE FONCTIONNEMENT DU CONVERTISSEUR ET DESIGNATION 2

2       REDRESSEURS NON COMMANDES A DIODES, TENSION DE SORTIE FIXE .. 3

2.1 PRINCIPE DE CONDUCTION POUR LES MONTAGES REDRESSEURS PARALLELES (FIG 2) .. 3 2.2 CARACTERISTIQUES DE LA TENSION DE SORTIE VS .. 4

3       DEMARCHE DE DIMENSIONNEMENT, GRANDEURS UTILES . 5

3.1 EVALUATION DES CONTRAINTES EN TENSION ET COURANT DU COMPOSANT . 5 3.2 CHOIX DU COMPOSANT DE PUISSANCE (DIODE) . 6

4 ETUDE SUR CHARGE TYPE RL, ASSIMILEE A UNE  SOURCE DE COURANT .. 7

5 ALIMENTATION TRIPHASEE, MONTAGE PD3 (PARALLELE DOUBLE TRIPHASE) .. 8

5.1 SCHEMA ET NOTATIONS .. 8 5.2 ETUDE DES GRANDEURS CARACTERISTIQUES : . 9

6       EXERCICE D’EXPLOITATION DU COURS .. 10

1

INTRODUCTION

   

1.1

 Fonctions réalisées 

La fonction « redresseur » consiste à transformer une tension ou un courant  alternatif  en  son équivalent continu. Elle est essentiellement utilisée sur le réseau de distribution à 50 Hz pour réaliser des sources continues variables ou non (à un, deux ou quatre quadrants). 

Elle représente une part importante des applications d’électronique de puissance.

Schéma fonctionnel d'un redresseur (fig.1)

 

* symbole de variabilité pour un redresseur commandé

                                                                               ** symbole du composant utilisé                                                                   

1.2

Domaines d'utilisation 

La conversion alternative / continue est utilisée dans un très large plage de puissance :

Bain d’électrolyse de l’aluminium à St Michel de Maurienne, courants redressés de 120kA

•    De quelques mW (milliwatts) pour les alimentations de petits ensembles électroniques (chargeur de téléphone portable),

•    A plusieurs GW (gigawatts) pour l'interconnexion de réseaux de distribution d'énergie électrique de phases différentes.

Quelques applications usuelles :

•    Alimentation des structures électroniques sous tension continue de bas niveau (3,3 à 15V) à partir du réseau 50Hz en HIFI, télévision, électroménager,

•    Recharge des accumulateurs d’appareils nomades (téléphone, ordinateur portable…),

•    Entraînement de machines à courant continu à vitesse variable,

•    Electrolyse en industrie électrochimique. 

1.3

 Types de fonctionnement du convertisseur et désignation

A)  Variabilité de la tension de sortie moyenne <Vs> :

Tension de sortie <Vs> à valeur moyenne fixe

REDRESSEUR NON COMMANDE à diodes

Tension de sortie <Vs> à valeur moyenne variable

REDRESSEUR COMMANDE à thyristors ou diodes + thyristors (mixte).

B)  Sens de transfert de l'énergie 

Transfert d'énergie du réseau au récepteur, <Vs> et <Is> sont de même signe.

Fonctionnement REDRESSEUR

Transfert d'énergie de la charge au réseau, <Vs> et <Is> sont de signe contraire.

Fonctionnement en ONDULEUR ASSISTE*

(seulement pour les redresseurs complètement commandés)

* Dans ce dernier cas, la charge doit être réversible : situation d’une MCC fonctionnant en génératrice.

Le programme d’étude de CPGE TSI est limité aux redresseurs fixes à diodes.

2 REDRESSEURS NON COMMANDES A DIODES, TENSION DE SORTIE FIXE

2.1 Principe de conduction pour les montages redresseurs parallèles (fig 2) 

Montage à Cathodes Communes (fig  2 a)

C'est la diode dont le potentiel d'anode est le plus élevé qui conduit, la tension vs est égale à la tension la plus positive.

Montage à Anodes Communes (fig. 2 b)

C'est la diode dont le potentiel de cathode est le plus négatif qui conduit, la tension vs est égale à la tension la plus négative.

 

Exemple (fig.3) : redresseur monophasé bi-alternance en pont de graetz (désignation PD2)

2.2

Caractéristiques de la tension de sortie vs

L'expression de ve, de période Te, est avec V tension efficace de la source alternative :

ve ? V 2 sinwt ? V 2 sin?

La tension de sortie ve est périodique de période Te.

Rappel : ?t = ?

 

Déterminer les expressions suivantes à partir des définitions générales vues en cours. Attention à la variable d’intégration choisie, temps t ou angle ?



2.2.1

Valeur Moyenne <Vso> 

Elle est utile pour déterminer la vitesse de rotation d'un moteur à courant continu raccordé en sortie.

2.2.2

 Valeur Efficace Vs : 

Elle permet de dimensionner les interrupteurs et d’évaluer les pertes.

2.2.3

 Facteur de Forme Ff = Vs / Vso 

Il illustre la forme de l'onde, en particulier l'importance des pointes vis-à-vis de la valeur moyenne.

3

DEMARCHE DE DIMENSIONNEMENT, GRANDEURS UTILES

Afin de pouvoir dimensionner et choisir les éléments constitutifs d’un redresseur, essentiellement les diodes et le radiateur de refroidissement, il est nécessaire :

•    d’évaluer les contraintes en tension et courant que les composants subissent pour les choisir,

•    d’évaluer ensuite la puissance dissipée à partir du modèle de pertes du composant,

•    d’évaluer les échauffements à partir du modèle thermique du composant dans son environnement, ?        de dimensionner un radiateur de refroidissement. 

3.1

Evaluation des contraintes en tension et courant du composant

Méthode à suivre :

a) Déterminer dans un premier temps les composants en conduction selon les différents intervalles de fonctionnement. 

b) Etablir les schémas réduits pour chacune des phases de fonctionnement, en remplaçant un composant en conduction par un fil et un composant bloqué (non conducteur) par un circuit ouvert.

c)  Ecrire les lois des mailles et des nœuds afin de déterminer l’allure des différents signaux.

d) Déterminer à partir de ces signaux, des caractéristiques de la source et de la charge les grandeurs de dimensionnement ([courant efficace IRMS [root mean square], courant moyen IAV [average], tension inverse maximale répétitive VRRM [voltage repeat reverse maximum]).

3.1.1

 Etude pour une charge résistive R (on donne Vefficace = 230V, R = 30 ohms)

            d) Tracer l’ensemble des signaux à partir de relations que vous fournirez. Situer les contraintes maximales en tension et courant sur les diodes.

Propriétés d’un pont redresseur idéal (sans pertes)

?Tension moyenne de sortie <Vso>,

? Relations de puissance

Puissance active d’entrée PE (W) et de sortie PS (W)

Puissance apparente d’entrée SE (VA) et facteur de puissance d’entrée FPE

?     Conclusion sur les redresseurs considérés idéaux

Expression et détermination numérique des contraintes de choix des composants (Diodes)

•     Courant moyen (Average)  <ID1> ou IAV ou I0

•     Courant efficace (RMS Root Mean Square) ID1 ou IRMS

•     Tension inverse répétitive maximale (Voltage Reverse Repeat Maximum) ou VRRM

3.2

Choix du composant de puissance (Diode)

Choisir une diode dans le tableau ci-dessous en prenant un coefficient de sécurité de 25%

Tableau de choix de diodes

4 ETUDE SUR CHARGE TYPE RL, ASSIMILEE A UNE  SOURCE DE COURANT

Si la constante de temps  = L / R de la charge est grande devant la période de la tension redressée vs, on admet que le courant dans la charge est quasi-constant. Ce qui revient à dire que la charge se comporte comme une source de courant pour la durée des phénomènes étudiés. Ce type d’étude est très classique pour les redresseurs.

 

                           Fig.5                                                                                                                                     

Suivre la même démarche que pour le montage précédent avec Is = 10A = constante et V = 230 V efficace : ?       Tracer l’ensemble des signaux.

•     Exprimer littéralement et déterminer numériquement VS_AV, ID1_AV, ID1_RMS, VRRM 

•     Choisir les diodes avec un coefficient de sécurité de 50%.

5

ALIMENTATION TRIPHASEE, MONTAGE PD3 (PARALLELE DOUBLE TRIPHASE)

   

5.1

 Schéma et notations

 

On a Uc = UP0 - UN0 avec à tout instant

UP0  tension la plus positive des tensions Vi fournie par le montage à cathodes communes.

UN0  tension la plus négative des tensions Vi  fournie par le montage à anodes communes.

La période Ts du signal de sortie est égale à 1/6ème de celle d’entrée (6 calottes de sinusoïdes pour une période Te du réseau, Ts = Te / 6).

Intervalles de Conduction

5.2

Etude des grandeurs caractéristiques :

   

5.2.1



 Tension redressée moyenne en sortie <UC>

•     Première méthode (fastidieuse) : Utiliser l’expression <Uc> = <UP0> - <UN0>

U. 2 V. 3. 2 ?UC ?? 3 ? 3

                                ?             ?

•     Seconde méthode, plus rapide si le signal étudié est bien dé-

fini.

-    Représenter correctement sur la figure ci-contre l’allure du signal uC(t) ou UC(?) permettant de poser directement l’intégrale de calcul, 

-    Utiliser la tension alternative composée U centrée sur son maximum et de période Ts = Te/6 (étude de la calotte de sinusoïde de période Te)

Montrer avec la seconde méthode que :

5.2.2

 Tension inverse aux bornes des diodes

Il suffit d'écrire une loi des mailles incluant la diode D que l'on veut étudier et se rebouclant par une diode qui lui est parallèle. Comme on connaît les intervalles de conduction on peut déduire le potentiel VD étape par étape.

Pour VD1 on peut écrire : V1 - VD1 + VD2 - V2 = 0

•    Exprimer complètement VD1,                                                       VD1 =

•    Déduire séquence par séquence son tracé page précédente

•    Exprimer alors la contrainte VRRM de choix.

5.2.3

Courants dans les diodes :

On admet que la charge RL est telle que le courant de sortie est constant et égal à Ic.

Pour une diode :

•    Représenter le courant sur une période,

•    Déterminer le courant moyen <ID> et le courant efficace ID .

5.2.4

 Courants en ligne fournit par une phase :

On admet que la charge RL est telle que le courant de sortie est constant et égal à Ic.

Pour le courant dans la phase 1 noté IS1

•    Ecrire la loi des nœuds utile,

•    Représenter le courant IS1 sur une période,

•    Déterminer l'expression de sa valeur moyenne <IS1>  et de sa valeur efficace IS1.

6

EXERCICE D’EXPLOITATION DU COURS 

Moteur à courant continu de portail alimenté par redresseur fixe

La tension d'alimentation est ve(?) = V 2 sin ?   

Avec V = 230 V  valeur efficace de la tension réseau Le moteur est à aimants permanents pour son excitation.

L'inductance du moteur est telle que l'on considère le courant ic parfaitement lissé; ic = Ic = cste.

Le moteur est alimenté par le montage suivant (fig.1):

                 Fig.1                       iD1                                                   Fig.2

                                                                                                                 ic                    iD

Caractéristiques électriques, critères de choix des composants de puissance

1)  Sur le document réponse DR1, établir dans l’ordre le tracé :

- des grandeurs connues ve et ic,

- des intervalles de conduction des commutateurs.

2)  Déduire alors séquence par séquence, les allures de vc, ie, vD1 et iD1.

                              Tout tracé doit pouvoir être rapidement justifié

3)  Exprimer la tension moyenne de sortie <Uc> en fonction de V.

                               Représenter le signal étudié avant de développer vos calculs.

4)  Si Ic = 10 A, exprimer et évaluer pour une diode les grandeurs <ID> et IDeff.

            Donner alors les caractéristiques de choix des diodes en tension et courant à partir de IDeff et VDmax et en prenant une marge de sécurité de 50% sur les valeurs précédemment déterminées.

On fournit ci-dessous l’allure et le spectre de fréquence du courant en ligne. Le taux de déformation harmonique (THD) doit être limité à 25%.  Il a pour définition.

5)  Estimer la valeur du THD en % et conclure.

      Allure du courant en ligne ie(t)

      Spectre du courant ie(t)

Document réponse DR1

     



398