Cours eclipse

Cours Eclipse pas à pas pour débutant


Télécharger Cours Eclipse pas à pas pour débutant

★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes

ECLIPSE

Résumé:

Quelques notions de bases sont rapidement décrites.

Mots clés:

Eclipse, Version, Exemples, IDE, Plug-ins, Rich Client Platform, Eclipse Modeling Tools, XText

Serge Bachmann

Sommaire

1       Historique .4

1.1  Les versions 4

2       Notions de base .5

2.1  Les plug-ins .5

2.2  Le « Workspace » 5

2.3  Le « Workbench » 5

2.4  La plateforme « Software Development Kit » ..7

2.4.1  « Eclipse plateform » ..7

2.4.2  « Java Developpement Toolkit » ..7

2.4.3  « Plug in development environment » 8

2.4.4  OSGI 8

2.5  Les « Preferences » .9

3       Eclipse packages 10

3.1  Packages standards ..10

3.1.1  IDE: 10

3.1.2  Developpement de plug-ins ..11

3.2  Package configuré sur mesure 11

3.3  Installation, désinstallation ..12

4       Quelques trucs et astuces .13

4.1  Pour connaître la version d'Eclipse utilisée .13

4.2  Pour connaître les plug-ins installés 14

4.3  Pour connaître le « Workspace » en cours d'utilisation .14

4.4  Modification directe dans le « Workspace » ..15

5       Documentation 16

5.1  Documentation sur un point d'extension 16

5.2  Documentation en ligne .16

5.3  D'autres sources .18

6       Différentes utilisation d'Eclipse 19 7 Conclusions ..20 8 Licence .20

Informations Générale

Fichier source document:

 (Usage interne)

E:\FORMATION_Eclipse\DOC_Générale\

Date de création:

17 septembre 2009

Date d'impression:

5 décembre 2011

Plate forme

Windows 32


Historique

 1 Historique

En Novembre 2001, IBM et sept autres compagnies lancent Eclipse comme projet « Open Source ». Le succès dépasse tous les espoirs des fondateurs. L'ensemble des nombreuses compagnies qui a rejoint Eclipse est organisé en une corporation à but non lucratif: « Eclipse Foundation ».

Initialement Eclipse permet de développer des Environnement de Développement de Logiciel (Integrated Development Environment, IDE)   pour de nombreux langages: C, C++, Python, Ruby, et bien sur Java

Cette plateforme, qui a fait ses preuves, est mise à la disposition des développeurs pour réaliser des outils de développement et toutes sortes d'applications.

Eclipse fournit des éditeurs, des constructeurs, des débogueurs , des outils permettant de gérer le développement en équipes, … .

De nombreux projets développé sur la plateforme Eclipse voient le jour.

 1.1 Les versions

Tous les ans début juillet apparaît une nouvelle version d'Eclipse. Chaque version porte un nom:

Nom

année

version

Callisto

2006



3.2

Europa

2007

3.3

Ganymede

2008

3.4

Galileo

2009

3.5

Helios

2010

3.6

Indigo

2011

3.7


 2 Notions de base

Eclipse n'est pas un logiciel monolithique mais un petit noyau « plug-in loader » entouré de centaines de plug-ins. Un plug-ins peut attendre un service d'un autre plug-in ou fournir un service à d'autres plug-ins.

 2.1 Les plug-ins

Le comportement d'un plug-in est défini par son code mais ses dépendances et ses services sont déclarées dans deux fichiers « » et « ».

Au lancement d'Eclipse, le « plug-in loader » analyse les fichiers « » et « ». Pour chaque plug-in il construit une structure contenant cette information. On évite ainsi de charger l'ensemble du code des « plug-in » et donc d' écrouler la plateforme.

Un plug-in est construit par ajout de points d'extensions (Extension Points) qui sont des références à d'autre plug-ins. Le fichier « » mémorise les points d'extensions du plug-in.

 2.2 Le « Workspace »

Eclipse affiche et modifie les fichiers du « Workspace ». Le « Workspace » contient les fichiers utilisateur et des fichiers nécessaires à Eclipse.

 2.3 Le « Workbench »

Le « Workbench » fournit un ensemble de fonctions homogènes :

•   pour la création et le « management » des ressources du « Workspace »

•   la navigation dans les ressources du « Workspace ».

Lors du lancement d'Eclipse un boite de dialogue permet de préciser l'emplacement du « Workspace ».

Dans le cas du développement d'un « plug-in » l'interface utilisateur à l'aspect suivant:

•   Toutes les actions de l'Interface Utilisateur sont accessibles depuis le « menu bar »

•   Le « toolbar » est un ensemble d'icônes qui permet d'accéder à certaines commandes des menus du « menu bar »

•   Un « Editor » permet de visualiser et de modifier les fichiers du « Workspace ».

Un Editeur apparait au centre du « Workbench ». Ici l'éditeur est le « Plug-in Manifest Editor » qui joue un rôle primordial dans la création des plug-ins.

•   Une « view » affiche selon un point de vue particulier une information. Ici le « Package Explorer » permet de naviguer dans le « Workspace »

•   Une perspective définie et positionne différentes vues autour de l'éditeur.

La perspective sélectionnée est ici la perspective « Plug-in Development ». Elle définit et positionne l'éditeur et les vues qui constitue l'environnement de développement particulier.

•   Pour naviguer dans le projet on utilise le « Package Explorer view ».

Par exemple, un double clic sur le fichier « META-INF / » ouvre le « Plugin Manifest Editor ».

•   La « Fast view bar » permet d'accéder rapidement à une vue.

 2.4 La plateforme « Software Development Kit »

La figure ci-dessous décrit le « Sofware Developement Kit » (SDK):

Nous allons définir chaque module.

 2.4.1 « Eclipse plateform »

La plate-forme Eclipse est organisée en sous systèmes qui sont implémentés sous la forme d'un ou de plusieurs plug-ins. Les sous systèmes sont construits sur la « Plateform Runtime ».

Les sous systèmes:

•   SWT - « Standard Widget Toolkit » Une librarie de widgets destiné à la construction d'interface utilisateur. Ces widgets sont étroitement intégrés au système d'exploitation.



•   JFace – Une librairie générale construite au dessus de SWT.

•   Workbench constitué de:

•   Workbench Core – assure entre autre la gestion des projets

•   Workbench UI – géré les aspects Interface Utilisateur (éditeur, vue, perspectives, actions, préférences)

•   Team – groupe de plug-ins pour intégrer des outils comme (CVS)

•   Help -  Permet de développer une documentation intégrée à l'Interface Utilisateur.

 2.4.2 « Java Developpement Toolkit »

Java Development Toolkit est constitué de:

•    JDT core – Plug-ins pour le Java Developpement Tooling (hors UI)

•    JDT – plug-in pour Eclipse IDE.

 2.4.3 « Plug in development environment »

Environnement de développement de « plug-in » utilisé lors du développement de nos plug-ins.

 2.4.4 OSGI

Le mécanismes des plug-in Eclipse est basé sur la notion de « bundles » normalisé par « OSGI Alliance », voir « .

Le terme « Bundle » est parfois utilisé à la place de « plug-in ». Par exemple dans le fichier « » :

Manifest-Version: 1.0 Bundle-ManifestVersion: 2

Bundle-Name: MonProjet …

 2.5 Les « Preferences »

Afin d'adapter la plateforme Eclipse à nos besoins on dispose d'un ensemble de préférences.

Sélectionner la commande: « Window > Preferences »

Par exemple les valeurs ci-dessous seront utilisées par le « New Java Project création wizard »

C 'est à dire lors de la création d'un nouveau projet Java.

Il est aussi possible de définir notre propre page de préférences afin d'initialiser notre application:


Eclipse packages

 3 Eclipse packages

Nous avons vu que la principale caractéristique d'éclipse est sa modularité. La fondation Eclipse fournie différents ensembles de plug-in pour répondre à des besoins particuliers, par exemple:

•   IDE C++,

•   Plug-in developers,

•   etc

 3.1 Packages standards

Pour éviter tout problème d'incompatibilité entre différentes versions de plug-ins vous trouverez des packages tout prêt (), faite le bon choix!

 3.1.1 IDE:

Des Environnement de développement intégrés pour développer des applications:

Java:

C/C++:

Eclipse packages

 3.1.2 Developpement de plug-ins

Pour développer des plug-ins on pourra utiliser:

•   Développement de plug-ins:

ce « package » permet:

•   de développer de nouveaux plug-ins.

•   de développer des applications Eclipse RCP (Rich Client Platform) qui s'exécutent indépendamment d'une plate-forme Eclipse.

•   Développement de plug-ins à partir de méta-modèle:

 3.2 Package configuré sur mesure

Pour réaliser une configuration sur mesure utilisez le site:

 4 Quelques trucs et astuces

 4.1 Pour connaître la version d'Eclipse utilisée

Sélectionner la commande « Help > About Eclipse »

on obtient:


 4.2 Pour connaître les plug-ins installés

Dans la fenêtre « About Eclipse » (voir paragraphe précédent) cliquer « Installation Details ». Dans « Eclipse Installation Details » cliquer « Plug-ins » pour afficher la liste des plugins.

En cliquant dans « Plug-in Id » on trie les plugins par ordre alphabetique (ou l'ordre inverse):

 4.3 Pour connaître le « Workspace » en cours d'utilisation

Sélectionner:« File > Switch Workspace > Other »

Dans « Workspace Launcher – Select a workspace » le workspace courant est visualisé:

Cliquer « Cancel »

 4.4 Modification directe dans le « Workspace »

Bien que cette pratique soit peu orthodoxe, il peut être commode d'éditer, par exemple, un icône directement dans le « Workspace ».



Moyennant quelques précautions, on peut intervenir directement dans le « Workspace », il est cependant préférable de créer au préalable les fichiers avec les commandes Eclipse.

Dans le cas ou il y a divergence entre Eclipse et le contenu du « workspace » un message « Ressource is out of sync with the file system: nom de la ressource » s'affiche.

Faire un clic droit sur la ressource dans le « package explorer » et sélectionner dans le menu contextuel la commande:


 5 Documentation

 5.1 Documentation sur un point d'extension

Lors de la création d'un point d'extension dans « New Extension – Extension Point Selection » une description du plug-in est donnée. Éventuellement un « template » est fourni.

Pour comprendre le fonctionnement d'un point d'extension on peut sélectionner un « template ».


La documentation en ligne s'affiche:

Il est possible de réaliser une recherche:

Ou d'obtenir l'ensemble des « API » dans

 « Platform Plug-in Developer Guide > Reference> API Reference  »

Remarque:Il ne faut pas chercher à programmer directement à partir de la définition d'une API mais à partir d'exemples d'utilisation de l'API!

 5.3 D'autres sources

Plusieurs sources sont à votre disposition.

Sous Eclipse en cours de développement

•   La documentation sur un point d'extension

•   La documentation en ligne

•   L'aide fournie par les éditeurs

Hors plateforme Eclipse

•   Les sites dont le site officiel:

•   The Eclipse Series eclipse Plug-ins (third Edition)

eclipse Modeling Framework (Second Edition) eclipse Rich Client Platform (Second Edition) eclipse Modeling Project

Cours de « Lars Vogel »

•  

Différentes utilisation d'Eclipse

 6 Différentes utilisation d'Eclipse

Il existe bien des façons d'utiliser Eclipse. Dans l'ensemble des documents proposés nous allons aborder, à travers des exemples, les points suivants :

•   L'utilisation de l'environnement de développement intégré Java,

•   Le développement de plug-ins, les notions de base,

•   Le développement d'applications indépendantes,

•   La génération de plug-ins à partir de Méta-modèles,

•   La génération d'éditeurs syntaxiques coloré adaptés à un langage spécifique à un domaine.


Conclusions

 7 Conclusions

Quelques notions de bases on étaient rapidement exposées. Le lecteur se reportera aux différentes sources citées pour compléter ses connaissances.

 8 Licence

La licence « créative commons » : s'applique à ce document.



537