Cours CSS

CSS Cours pdf


Télécharger CSS Cours pdf

★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


Module 3

Style C.S.S

 Cascading Style Sheets

 

Table des matières

 

Cascading Style Sheets (CSS). Ce langage est venu compléter le HTML en 1996. Son rôle est de gérer l'apparence de la page web.

Tout comme HTML, le langage CSS évolue, nous en sommes aujourd'hui à la version 3 qui n'est supporté correctement que par les navigateurs modernes (à partir de Explorer9)

Exemple de structure HTML « classique » pour un site Web

<body>

<div id="conteneur">

<div id="entete"></div>

<div id="menu"></div>

<div id="page"></div>

<div id="pied"></div>

</div>

</body>

Suivant cet exemple,  nous allons pouvoir dire en CSS : « je veux que le conteneur fasse 900px de large, que le menu se place à gauche de la page etc … »

Toujours grâce au CSS, nous pourrons dire : « je veux que le texte soit de couleur bleue et tous les liens rouges sauf ceux contenus dans le menu qui seront verts » (et ce ne sera pas beau :-).

En reprenant l'exemple précédent, si je veux que le conteneur du site ait une largeur de 900px et une couleur de fond noire, la syntaxe sera la suivante

Exemple de code CSS

#conteneur { width: 900px;

background-color: #000000;

}

3 façons différentes, la 3ième est à privilégier :

de votre fichier HTML

<head> <style type="text/css">

#conteneur { width: 900px;

background-color: #000000;

}

</style>

</head>

Cette méthode peut être pratique lorsqu'on a une page unique, mais doit être évitée si il y a plusieurs pages.

Ainsi, dans notre exemple, à la place de

<div id="conteneur"> </div>

nous aurions :

<div style="width: 900px; background-color: #000000;"> </div>

Cette méthode est à éviter car difficilement maintenable, mais peut être employée pour forcer un style.

Cette méthode est à retenir car ainsi le code est :

•    Plus clair : distinction marquée entre CSS et HTML.

•    Plus facile à modifier, à faire évoluer : un même fichier CSS peut être lié à 100 pages HTML, il suffira de faire une seule modification dans le fichier .css pour qu'elle s'applique aux 100 pages.  Plus rapide à mettre en place : certains fichiers .css peuvent être réutilisés d'un site à l'autre.

Vous pouvez nommer ce fichier comme vous voulez. Par convention ce fichier s'appelle . Vous pouvez par exemple le préfixer du nom du site auquel il est rattaché pour plus de lisibilité :

Dans la partie <head></head> de votre site pour lier un fichier css externe :

<link rel="stylesheet" href="" type="text/css" media="all" />

Attributs

•    rel définit la nature de la relation établie entre deux ressources.

•    type : définit la nature du fichier inclus  media : peut prendre ici les valeurs :

-  «all» : tous types de media,

-  « print » : pour une feuille de style destinée à l'impression ou les couleurs seront supprimées par exemple, - « screen » : affichage à l'écran

-  « projection » : video projecteur

-  « tv » : television

-  « aural » : synthetiseurs vocaux

•    href : permet de faire le lien avec la feuille de style depuis la page HTML. C'est cette valeur que nous allons faire varier.

Par exemple, pour lier une feuille de style nommée   se trouvant dans le sous-dossier

[css] :

<link rel="stylesheet" href="" type="text/css" media="all" />

Pour appliquer un style à un élément HTML : p, div, strong… La syntaxe CSS est toujours la même :

balise1

{

    propriete1: valeur1;

}

balise2

{

    propriete1: valeur1;     propriete2: valeur2;     propriete3: valeur3;     propriete4: valeur4; }

Le style peut être appliqué à un type de balise, en l'appelant par son nom par exemple :  p, c'est à dire  à tous les paragraphes.

Une balise peut être identifiée grâce à un attribut HTML id ou class  dont la valeur est libre. Cela permettra de cibler plus précisément certains éléments HTML pour leur appliquer un style.

Exemple :

HTML

<p>Ici mon texte apparaîtra en noir</p>

<p>Ici mon texte apparaîtra en noir mais je peux décider qu'un mot sera écrit en <span class="bleu">bleu</span>.

Comme l'attribut utilisé est une classe je peux le réutiliser pour définir <span class="bleu">un autre portion de texte en bleu</span></p> <p class="rouge">Ici mon texte apparaîtra en rouge</p>

CSS

p{

  color: black ;

}

.rouge{   color: red;

}

.bleu {

  color : blue;

}

Remarque : la balise span est une balise inline qui va permettre d'appliquer un style particulier à un endroit du texte.

Ces 2 attributs ont exactement la même fonction : identifier (coller une étiquette à) un élément HTML pour lui appliquer un style particulier.

1-       La première différence entre ces 2 balises est que l'attribut class peut être réutilisé autant de fois que l'on veut dans une page (<span class="bleu"> </span>) alors que la valeur d'un attribut id ne sera utilisée qu'une seule fois dans la page (<div id="conteneur"> </div>): un seul conteneur principal.

Mauvais code :

<body>

<ul id="menu">

<li id="liste_menu"> </li>

<li id="liste_menu"> </li>

<li id="liste_menu"> </li>

</ul>

</body>

Bon code :

<body>

<ul id="menu">

<li class="liste_menu"> </li>

<li class="liste_menu"> </li>

<li class="liste_menu"> </li>

</ul>

</body>

2-       La seconde différence est que l'attribut class sera « appelé » en CSS avec un point  : .liste_menu {} alors que l'id sera appelé en CSS avec un dièse :  #menu{}

3-       La troisième différence est que l'attribut id a plus de « poids » en cas de conflit que l'attribut class pour déterminer un style particulier « cf. chapitre 5.6 Poids des sélecteurs».

Pour comprendre ce concept, il faut étudier  la notion de « cascade » dans les feuilles de style, ce qui implique de comprendre la syntaxe des sélecteurs.

Vous pouvez vous dire : « pour ne pas se tromper, il suffit de mettre des class partout », ce qui n'est pas faux. Cependant, habituellement, les éléments uniques d'une page sont identifiés par un id, pour plus de lisibilité dans le code. Si vous voyez un dièse en CSS  (=id en HTML) vous pouvez être sûr qu'il s'agit d'une zone unique.

Ainsi, la  plupart du temps, les éléments structurants d'un site sont définis par des id :

<div id="conteneur"> </div>, <div id="entete"></div>,

<div id="pied"></div> …

Dans la pratique les intégrateur utilisent essentiellement l'attribut class

A noter :

1-       Il est tout à fait possible (souvent utilisé) d'appliquer plusieurs classes à un même élément. Elles seront séparées par un espace.

HTML

<body>

<p class="red intro">Ici mon texte d'introduction</p>

</body>

CSS

body{ font-size : 12px; color:#000000;

}

.red{ color : #850d0d;

}

.intro { font-size : 16px ;

}

2-       La valeur de l'attribut  class ou id ne peut pas commencer par un chiffre, contenir des caractères spéciaux, accents ou espaces.

TP8_  lier_css

* { margin:0; padding:0;

}

Ce symbole s'applique à tous les éléments de la page (à utiliser avec précautions). Il est souvent utilisé pour « mettre les compteurs à zéro », ici les marges intérieures et extérieures doivent être à zéro par défaut.

p { font-size:12px;

}

Tous les textes contenus dans des paragraphes auront une taille de 12 pixels.

img.presentation { border : 1px solid red;

}

Toutes les images ayant l'attribut class="presentation" auront une bordure rouge (les autres non)

.presentation { border : 1px solid red;

}

Ici la bordure pourra être appliquée à différents éléments HTML et pas simplement aux images. Privilégier cette syntaxe plutôt que la première pour plus de souplesse.

#page { background-color : black;

}

L'élément (unique) ayant  l'attribut id="page" aura une couleur de fond noire.

p.introduction, blockquote { font-weight : bold;

}

Tous le paragraphes ayant l'attribut class="introduction" ET toutes les citations seront en gras.

.introduction a { text-decoration: underline;

}

Tous les liens contenus DANS le(s) éléments ayant l'attribut class="introduction"



h1+p { font-style:italic;

}

Le paragraphe situé directement APRES un titre de niveau 1 sera en italique

#menu > li > a { background-color: #000000;

}

<ul id="menu">

<li><a href="#">Lien</a></li>

<li><a href="#">Lien</a></li>

<li><a href="#">Lien</a>

<ul>

<li><a href="#">Lien niveau 2</a></li>

<li><a href="#">Lien niveau 2</a></li>

</ul>

</li>

</ul>

Tous les éléments a qui sont les descendant directs d'un élément li lui même directement contenu dans un élément ayant l'identifiant menu.

a[title]{ border-bottom: 1px dotted #cccccc;

}

Tous les liens qui ont un tilte (infobulle) seront soulignés en pointillés gris

input[type="text"]{ border-bottom: 1px solid #cccccc;

}

Tous les champs (zone de saisie d'un formulaire) de type text (pas les types email, tel,,,)

Voir une lise des sélecteurs :

"Une pseudo-classe CSS est un mot-clé ajouté au sélecteur pour indiquer un état particulier de l'élément qui doit être sélectionné. Par exemple,, appliquera le style quand l'utilisateur survolera l'élément visé par le sélecteur."

a{ color: #000000;

}

a:hover { background-color: #000000;  /* Couleur de fond au survol */

color: #ffffff;

}

Tous les liens auront un fond noir et une couleur de police blanche au survol.

Également pour les liens, pseudos classes :

•    :active – lien qui est activé : quand l'internaute clique dessus

•    :focus -  élément sélectionné (ex:champ de formulaire)

•    :link - liens qui n'ont pas été visités (peu utilisé)

•    :visited – tous les liens qui ont été visités (peu utilisé)

En savoir plus :

Il existe beaucoup de pseudo-classes, voici les plus utilisées  :

•    r - Sélectionne la première lettre d'un élément

•    e – Première ligne

•    d – Sélectionne le premier élément enfant

(également  :last-child et :nth-child(5) pour le 5ième élément)

Formater la première lettre de tous les titres de niveau 2 :

h2:first-letter { font-size : 30px; color: #ccc; }

•    e  - Insertion avant l'élément

•    r  - Insertion après l'élément

Souvent utilisé avec la propriété content pour insérer du texte (ex : h1:before{content:"chapitre :"}) ou une image a:after{content:url()}

•    - Qui n'est pas un p

•    - applique un style à l'élément ciblé via une ancre

Exemple d'onglets en css : ? filename=trycss3_target_tab

TP autonome :

+ ciblez tous les liens qui ont l'attribut target="_blank" et liez leur l'image (avant ou après) (elle de trouve dans [documents])

 

+ Faites une liste et entourez d'une bordure le 2ieme élément

 

Une notion importante concernant les feuilles de style est celle de cascade. Les éléments enfants héritent des caractéristiques de leurs parents.

2 styles contradictoires peuvent être définis pour un même élément (ex : titre en rouge ET titre en bleu) le style s'impose pour le sélecteur qui a le plus de poids

HTML

<body>

  <div id="colonne_droite">

<p>Ici mon texte </p>

  </div>

  <div id="page">

<p>Ici mon texte</p>

<p class="special">Un texte un peu spécial</p>

  </div>

</body>

CSS

body { font-family:Arial;

/* Tout le contenu sera en Arial */

}

#page p { font-family:Georgia;

/* La page sera en Georgia et la colonne droite reste en Arial */

}

#page .special { font-family:Helvetica;

}

Le dernier sélecteur (#page .special) étant suffisamment « lourd » (111) il prendra le pas sur #page p (101) et la police choisie s'appliquera.

Par contre, si on avait seulement écrit : .special (11) c'est la police de #page : Georgia qui se serait imposée.

Voici le poids de chaque type de sélecteur

•    * {…} : 0000 (aucun identifiant, aucune classe, aucun élément) ;

•    p {…} : 0001 (aucun identifiant, aucune classe, un élément) ;

•    blockquote p {…} : 0002 (aucun identifiant, aucune classe, deux éléments) ;

•    .class {…} : 0010 (aucun identifiant, une classe, aucun élément) ;

•    p.class {…} : 0011 (aucun identifiant, une classe, un élément) ;

•    blockquote p.class {…} : 0012 (aucun identifiant, une classe, deux éléments) ;

•    #id {…} : 0100 (un identifiant, aucune classe, aucun élément) ;

•    p#id {…} : 0101 (un identifiant, aucune classe, un élément) ;

•    blockquote p#id {…} : 0102 (un identifiant, aucune classe, deux éléments) ;

•    .class #id {…} : 0110 (un identifiant, une classe, aucun élément) ;

•    .class p#id {…} : 0111 (un identifiant, une classe, un élément) ;

•    blockquote.class p#id {…} : 0112 (un idenfifiant, une classe, deux éléments) ;

•    <p style=" "> : 1000 (attribut HTML style qui ne sera supplanté que par un style utilisateur normal) ;

Source :

h1 { font-size: 16px; /* equivaut à  1em */

}

Les unités de mesures en CSS (pour exprimer des largeurs, marges, taille de police…) :

•    en px (absolu),

•    pt (absolu),

•    em (relatif),

•    % (relatif)

•    rem (relatif-absolu)

html{

font-size: 100%; /* Pour les vieux navigateurs */

}

body{

font-size:0.95em; /* Choisir la taille de police par défaut */}

 Précisions sur "em" :

 "En écrivantfont-size: Xem on ne demande pas  une taille de texte fixe et absolue, mais une taille de texte proportionnelle à la taille de texte de l'élément parent. "

Voir : #renvoi2

IL faut "initialiser" en indiquant la taille du texte par défaut en indiquant, lorsqu'on utilise des em :

Assez complexe à employer, le plus simple à utiliser reste le px mais le rem offre des possibilités intéressantes :

p { font-family: Arial, "Arial Black", Verdana, sans-serif; }

Pour qu'une police s'affiche correctement, il faut que tous les internautes l'aient. Si un internaute n'a pas la même police que vous, son navigateur prendra une police par défaut (une police standard).

Pour cette raison, il est fortement conseillé d'inscrire plusieurs noms de polices séparées par des virgules.

Le navigateur essaiera d'abord d'utiliser la police1. S'il ne l'a pas, il essaiera la police2. S'il ne l'a pas, il passera à la police3, et ainsi de suite.

Si le nom de la police comporte des espaces il faut l'entourer de guillemets ex ''Arial Black'' Voici une liste de polices qui fonctionnent bien sur la plupart des navigateurs :

•     Arial ;

•     Arial Black ;

•     Comic Sans MS ;

•     Courier New ;

•     Georgia ;

•     Impact ;

•     Times New Roman ;  Trebuchet MS ;  Verdana.

TP Guidé : Insérer une police hébergée sur Google Fonts :

h3{ font-style: italic; /* ou normal */

}

p.intro{ font-weight: bold;

}

Valeurs possibles :

•    bold

•    boldernormal

p.important, a:hover { text-decoration: underline;

}

Pour annuler un soulignement (liens) : text-decoration: none;

p.nul { text-decoration: line-through;

}

a.noir { color: black;

}

Valeurs possibles :

Code couleur hexadécimal  de type #000000Code rgb : rgb(53,0,8)

p{ line-height:16px;

}

h1{ text-align: center;

}

Valeurs possibles :

•    left

•    right

•    justify

•    center

Note : l'alignement ne peut se faire que sur des éléments de type block (<h1> <p> …)

.intro{ text-indent:20px;

}

.important{ text-transform:uppercase;

}

h1{ word-spacing: 4px;

}

h1{ letter-spacing: 1px;

}

Pour éviter les dépassements d'un bloc dû à un mot trop long dans un conteneur trop étroit, utiliser la propriété suivante, appliquée au conteneur.

.colonne-droite{ word-wrap: break-word; /* Au besoin, "casser" le mot pour éviter qu'il ne

dépasse */ }

Voir l'article :

Je vais donc déterminer en HTML des « boites » (toutes les balises)  que je vais positionner et « habiller »  grâce au CSS. Ceci constituera la structure de mon site Web.

Il est important de garder à l'esprit que si la largeur d'un site est en général fixée, la hauteur de chaque élément est variable, le texte librement administrable pouvant s'allonger (page et menu notamment).

Les propriétés width et height permettent de fixer les dimensions d'une div ou tout autre élément de type block

Exemple :

HTML

<body>



<div id="boite"></div>

</body>

CSS

#boite { width: 200px ; /* largeur */ height : 200px ; /* hauteur */

border : 1px solid #000 ; /* sinon je ne vois rien ! */

}

A noter : la largeur d'un élément peut être fixée en % ce qui permet d'avoir une structure fluide. Valeur par défaut : auto (automatique)

Existent également les propriétés :

•    min-width et max-width = largeur minimum et maximum autorisées.

•    min-height et max-height = hauteurs minimum et maximum autorisées.

Note : Il vaut mieux utiliser min-height plutôt que height, ce qui permet à l'élément de s'allonger si son contenu le "pousse".

Exemple :

CSS

#boite { width: 90 %;

/* occupe 90 % de la balise body : visible au redimensionnement de la fenêtre*/

min-width: 400px;

/* mais même si on réduit la fenêtre du navigateur à 200px de large, la largeur de la boite se fixera à 400px;

max-width: 1000px;

/* De même, sur un écran large à + de 1300px, la taille de la boite ne dépassera pas 1000px */

min-height:300px;

/* La hauteur de la boite est de 300px minimum mais si du contenu la fait s'allonger, elle pourra avoir une hauteur plus important. Remarque : la propriété max-height est rarement utilisée */

}

Nous avons vu que par défaut, les <div> étant des éléments de type block, elles se positionnent les unes au dessous des autres. Hors si je veux placer mon menu à gauche de ma page par exemple, il va me falloir utiliser la propriété CSS : float.

Je vais faire flotter mon menu vers la gauche en lui appliquant  float:left ou à droite float:right annuler l'effet d'un flottant- float:none

Exemple :

HTML

<div id="conteneur">

  <div id="menu">

    <h3>Menu</h3>

  </div>

  <div id="page">

    <h1>Page</h1>

  </div>

</div>

CSS

#conteneur, #menu, #page{ border:1px solid #000000;

}

#conteneur{ width: 900px; margin:auto;

}

#menu{ width: 250px; min-height: 200px; float:left;

}

#page{ width: 600px; min-height: 400px; float:right;

}

Les éléments flottants acceptant que les balises qui les suivent viennent se placer à coté, pour placer un élément SOUS un autre ayant la propriété float, il va falloir donner à cet élément la propriété clear.

HTML

<div id="container">

  <div class="float"></div>

  <div class="float"></div>

  <div id="footer"></div>

</div>

CSS

.float{ float:left; width: 200px; min-height: 200px;

}

#footer { clear : both;

}

/* Permet de « nettoyer » après un élément flottant valeurs possibles : left (après flottant gauche), both (les deux), right (après flottant

droite) */

Dans cet exemple, le footer restera bien sous les autres éléments. De plus le container s'adaptera en hauteur aux éléments qu'il contient.

Hack clearfix

Pour éviter que les éléments flottants ne « débordent » de leurs conteneurs il est possible d'appliquer au conteneur une propriété clear appliquée avec la pseudo class :after afin de gérer au mieux la mise en page. Ce bout de code est associé à une classe appelée le plus souvent .clearfix

.clearfix:before, .clearfix:after {     content: " ";     display: table; }

.clearfix:after {     clear: both; }

Sans clearfix :

<div id="container">

  <div class="float"></div>

  <div class="float"></div>

</div>

Le conteneur (bordure noire) se referme sur les 2 éléments flottants      Avec clearfix :

<div id="container" class="clearfix">

  <div class="float"></div>

  <div class="float"></div>

</div>

Le conteneur entoure bien les éléments flottants                                                                                                                               

Il est possible de changer le type de comportement  "inline" ou "block" par défaut des balises HTML grâce à la propriété CSS "display"

Nous avons vu que les éléments de type block se placent par défaut les uns au dessous des autres et occupent toute la largeur du conteneur dans lequel ils sont placés. Contrairement  aux éléments de type inline qui se comportent comme des flottants.

Ainsi, un titre (h1) qui est un élément de type block peut réagir comme un élément de type inline si je lui applique la propriété CSS :

h1 { display : inline;

}

Également, si je veux par exemple qu'un lien occupe toute la largeur d'un conteneur pour avoir une plus grande zone cliquable, je définirai en CSS :

a{ display : block;

}

Les éléments de rendu inline-block conservent les mêmes caractéristiques que les "inline", mais peuvent être dimensionnés, par exemple la balise <input />.

Article sur Alsacréations des possibilités de cette valeur (centrage vertical) :

Enfin la propriété display:none; fait « disparaître » l'élément concerné. Le code HTML reste mais l'élément n’apparaîtra pas à l'écran.

Toutes les valeurs possibles pour la propriété display :

Voir ci-dessous les possibilités offertes par cette nouvelle propriété permettant de faire des mises en pages avancées.

Nous avons vu le positionnement relatif «classique» des éléments d’un site grâce aux propriétés float et display. Il existe une nouvelle valeur possible à la propriété display : display:flex;

Cette propriété n’est encore (juin 2017) que partiellement reconnue par Internet explorer 11 qui représente  7,39 % des utilisateurs (sur ordinateur) en mai 2017 en France (devant edge) :

Permet de dépasser bon nombre de limitations des autres types de positionnement :

•   Centrage horizontal

•   Plus de problème lié à des flottants (éléments passant sous les autres)

•   Calcul automatique de l’espacement entre les blocs

•   La hauteur d’un bloc peut s’adapter à celle de son parent si celui-ci s’allonge •   Changer l’ordre des blocs (le 3ieme sur 4 dans le code pourra apparaître en 1er)

•  

•   Bien fait (shémas) mais en Anglais :

•   Clair :

 

HTML

   <div class="container">

       <div class="box"><p>item1</p></div>

       <div class="box"><p>item2</p></div>

       <div class="box"><p>item3</p></div>

       <div class="box"><p>item4</p></div>

       <div class="box"><p>item5</p></div>

       <div class="box n6"><p>item6</p></div>

   </div>

CSS

*{     margin: 0;     padding: 0; } body{     font-family: sans-serif; } .container {

    border: 2px solid red;     display: flex;     max-width: 50%;     margin: 5px auto;     padding: 25px;     min-height: 250px;      flex-direction: row; /* Contenu affiché en ligne */

    /* En colonne > flex-direction: column; */

 

    flex-wrap: wrap; /* Contenu fluide au redimensionnement (blocs les uns sous les autres au redimensionnement) */     /* Les élements restent alignés : flex-wrap: nowrap */

    /* Contenu fluide affichage inverse au redimensionnement > flex-wrap: wrapreverse */     /* Version abrégée des 2 ci-dessus     flex-flow: row wrap;     */

    /* Disposition verticale des blocs */

    align-items: stretch; /* stretch (étirés dans l’espace disponible, valeur par défaut) */     /*     flex-start (au début)     flex-end (à la fin)     center (au centre)     baseline (généralement identique à flex-start)     */

        /* Alignement horizontal des blocs */     justify-content: space-between;

    /*     flex-start (éléments positionnés au début du sens de lecture, valeur par défaut)     flex-end (éléments positionnés à la fin)     center (position centrale)     space-between (répartition “justifiée”)     space-around (variante de répartition “justifiée”)     */

} .box {     border: 2px solid black;     padding: 20px;     font-size: 18px;     width: 10%;     min-width: 100px;     text-align: center;     color: red;     display: flex;         min-height: 50px;     flex: 1; /* occupe tout l'espace en largeur */

}

 

.box p{     /* centrage vertical */     margin-top: auto;     margin-bottom: auto; }



.n6{     /* Passe en 1ere position */     order: -1;

}


 

Dans la majorité des cas il vaut mieux favoriser le positionnement relatif, c'est à dire que les éléments se placent les uns par rapport aux autres (en dessous ou à côté). A privilégier notamment lorsque l'on veut créer un site à largeur variable.

C'est le type de positionnement que nous utilisons depuis le début. Lorsque rien n'est précisé, les navigateurs appliquent « naturellement » la propriété : position:relative à tous les éléments HTML.

Les éléments sont positionnés en utilisant la propriété CSS margin (margin-left : 25px; Pour déplacer le bloc vers la droite). En les faisant flotter ou non.

Un élément en position absolue peut être placé n'importe ou dans la page en référence  à son premier élément parent positionné (=élément conteneur ayant lui même la propriété CSS position : relative ou position : absolute)Ou, à défaut d’élément positionné, de la fenêtre du navigateur.

L'élément sera placé grâce aux propriétés : right, left, top, bottom (ex : left: 25px; top:10px; )

Utiliser le positionnement absolu pour (non exhaustif) :

•    placer une boite (div) au-dessus d'une ou de plusieurs autres (à la façon d'un calque dans photoshop).

•    changer l'ordre des éléments de la page (mettre en premier les textes importants) pour gagner en accessibilité et référencement.

•    « attacher » un élément en bas d'un conteneur (ex:bloc3)

Exemple :

HTML

<body>

<div id="conteneur">

  <div id="bloc1">

    <h2>Bloc 1</h2>

    <p>Position:absolute; z-index:1</p>

  </div>

  <div id="bloc2">

    <h2>Bloc 2</h2>

    <p>Position:absolute; z-index:2</p>

  </div>

  <div id="bloc3">

      <h2>Bloc 3</h2>

      <p>Position:absolute; z-index:3</p>

  </div>

</div>

</body>

CSS positionnement absolu

* { margin:0; padding:0;

}

#bloc1, #bloc2, #bloc3{ position: absolute; /* Déclaration du type de positionnement */

width:200px; height:200px; padding:5px;

}

#conteneur{ width: 400px; /* Pour etre positionné,l'élément parent doit avoir une largeur fixée  */ height:600px; margin:auto;

border:1px solid #000000;

position: relative; /* Important de préciser le type de positionnement de l'élément parent  */ color: #FFFFFF;

}

#bloc1{ background-color: rgb(35,5,49);

z-index:1; /* Plus ce chiffre est élevé plus l'élément sera "au dessus" */ top:0; left:0;

}

#bloc2{ background-color: rgb(22,44,40);

z-index:2; top:100px;

left:100px;

}

#bloc3{ background-color: rgb(13,10,53); z-index:3; bottom:0; right:0;

}

 

Le positionnement fixe s'apparente au positionnement absolu, à l'exception des points suivants:

•  Lorsque le positionnement est précisé (top, right, …), l'élément est toujours positionné par rapport à la fenêtre du navigateur

•  L'élément est fixé à un endroit et ne pourra se mouvoir, même lors de la présence d'une barre de défilement. En d'autres termes, la position initiale est fixée au chargement de la page, le fait qu'une éventuelle scrollbar puisse être utilisée n'a aucune influence sur le positionnement de l'élément: il ne bouge plus de la position initialement définie.

Source : Alsacreations

TP guidé

Faire des tests de positionnement en absolu, relatif, fixed dans le fichier

Plusieurs propriétés CSS vont permettre « d'habiller » les div et autres éléments ainsi positionnées

La propriété background-color pour donner une couleur de fond à un élément. Quel que soit le type d'élément ! Vous pouvez donner une couleur de fond à un titre, une div, une liste…

La valeur peut être hexadécimale : #214487 ou bien exprimée en rgb

CSS - exemple :

h1{

background-color : #214487;

/*  background-color : rgb(13,27,43); */

}

Avec CSS3 il est possible de rendre la couleur de fond transparente

La notation RGBa obéit aux mêmes règles de fonctionnement que la notation classique RGB, mis à part qu'une composante est ajoutée à la valeur : rgb(0,0,0) devient donc rgba(0,0,0,0.2). La dernière valeur (l'alpha) indiquant le degré d'opacité entre 0 et 1.

h1{

 background-color : rgba(13,27,43,0.5); }

Malheureusement cette notation n'est pas comprise par ie7 et 8. Pour l'imposer à ces navigateurs anciens, il existe des hacks complexes ou simplement utiliser une image de fond .png transparente. (Cf dégradation élégante : )

Pour lier une image de fond, la propriété : background-image la valeur donnée est celle de l'URL liant votre fichier CSS à l'image. Différentes propriétés viennent compléter  background-image :

•    no-repeat : le fond ne sera pas répété. L'image sera donc unique sur la page.

•    repeat-x : le fond sera répété uniquement sur la première ligne, horizontalement.

•    repeat-y : le fond sera répété uniquement sur la première colonne, verticalement.

•    repeat : le fond sera répété en mosaïque (par défaut).

La valeur peut être donnée en pixel par rapport au coin supérieur gauche de l'élément.

Exemple : background-position : 10px 25px;

>Image placée à 10px du bord gauche et 25px du haut

De même : background-position : top left;

> Image placée en haut à gauche (valeurs possibles : top, bottom, left, right, center)

Par défaut le fond défile lorsqu'il y  un scroll dans la page. Pour garder le fond fixe, appliquer la valeur "fixed".

Exemple

CSS - définir une image ET une couleur de fond

#conteneur{ background-image:url(""); background-position:right top; background-repeat: no-repeat; background-color: #fff0a3; background-attachment : fixed;

}

Ce code peut être « synthétisé » de la manière suivante

#conteneur { background: url("") right top no-repeat #fff0a3 fixed;

}

 

Régler la taille de l'image de fond. Intéressant pour les largeurs fluides avec la valeur cover afin que l'image de fond "couvre toujours entièrement son conteneur.

Exemples : ?filename=playcss_backgroundsize&preval=cover

Une image insérée en background n'est pas détectée par les navigateurs, dans la création d'un site, il s'agit d'une sorte de « papier peint » : éléments de décoration, fond de bouton, de titre …

Si l'image introduite est un élément apportant une information : logo, photo, carte … Elle doit être insérée avec la balise <img src="" /> : c'est préférable pour des questions d'accessibilité et de référencement S.E.O.

De nombreuses propriétés CSS permettent de modifier l'apparence des bordures. Là encore tous les éléments et pas seulement les div peuvent bénéficier d'une bordure (li, ul, h1 )

Exemple :

CSS

border-width: 2px; border-style : solid; border-color : #fff0a3;

Ici encore, le code peut être simplifié

border : 2px solid #fff0a3;

Dans ces exemples il s'agit d'une bordure encadrant les éléments mais on peut définir simplement une bordure droite, gauche, haut, bas.

border-top : 1px dotted #000000;

/* propriétés possibles : border-top, border-bottom, border-right, border-left */

Valeurs possibles pour la propriété border-style :

 

Source de l'image :


186