La balance commerciale exercices de revision


Télécharger


La balance commerciale exercices de révision

A l’aide des documents proposés, effectuez le travail suivant :

I- Identifier les opérations avec l’étranger (document 1)

Classer les opérations suivantes dans le poste de la balance des paiements française qui leur c



orrespond :

a-l’Etat verse une contribution au budget de l’Union Européenne ;

b-une entreprise française souscrit à un contrat d’assurance avec une compagnie étrangère ;

c-Renault importe des pièces détachées en provenance du Japon ;

d-une infirmière frontalière résidant en France et travaillant en Suisse perçoit son salaire ;

e-la firme japonaise Toyota achète 30% du capital social de Citroën ;

f-une banque française achète 2% du capital social de General motors ;

g-le laboratoire pharmaceutique Sanofi vend son dernier brevet à un laboratoire américain ;

h-un touriste belge effectue des dépenses en France pendant ses vacances ;

i-une entreprise française exporte ses produits en Italie.

II- Retrouver les soldes (document 2)

1-Ordonnez les postes et soldes correspondants selon les trois comptes de la balance des paiements.

2-Caculez le solde des transactions courantes, celui du compte capital et du compte financier.

3-La France est-elle en capacité ou en besoin de financement en 2005 ?

4-Vérifiez que dans sa présentation comptable, la balance des paiements est équilibrée.

III- L’interprétation des soldes et de leur évolution (document 3)

1- Rappelez les définitions de compétitivité prix et hors prix.

2- Expliquez la phrase en italique.

3- L’excédent de la balance commerciale est-il interprété ici comme une bonne chose ?

4- En quoi le Franc fort a-t-il accru la pression sur les entreprises ?

Document 1

La balance des paiements est un document statistique élaboré sous forme comptable, élément de la comptabilité nationale représentant les flux monétaires, de services, de titres et de marchandises que les résidents d'un pays (particuliers, entreprises ou État) entretiennent avec ceux du reste du monde.

La balance des paiements est toujours équilibrée, aux erreurs et omissions près, car les opérations sont enregistrées selon le principe de la comptabilité en partie double. Aucune opération ne peut avoir lieu sans avoir été financée. Par contre, les soldes intermédiaires (des sous-balances) peuvent être excédentaires ou déficitaires. Ainsi, on dit couramment, par abus de langage, que la balance des paiements est en déficit (ou en excédent) lorsqu'on veut dire en réalité que la balance des opérations courantes (ou parfois la balance commerciale) est déficitaire (importations plus importantes) ou excédentaire (exportations plus importantes).

La balance des paiements comporte trois comptes, chacun associé à une balance:

...

Document 2 : Les principaux soldes de la balance des paiements

Solde des échanges de biens: excédent commercial ou déficit commercial.

Solde des transactions courantes: solde des échanges de biens+services+revenus+transferts courants.

Solde des transactions courantes+ solde du compte capital= capacité ou besoin de financement de la Nation. Solde du compte financier: il est égal et de signe opposé à la capacité ou au besoin de financement.

...

Document 3

La France a retrouvé un excédent commercial dès l'année 1993. Un tel excédent signifie qu'à cette époque, la dépense intérieure française était telle qu'elle permettait d'exporter, une fois déduites les importations, une quantité positive de biens et services. Mais à quel prix? Depuis le début des années 80, la politique économique de désinflation compétitive a précisément visé à rétablir l'équilibre extérieur en restaurant la compétitivité-prix et hors-prix des entreprises. Néanmoins, une telle politique a été coûteuse en termes d'emplois. En effet, l’obtention d’un excédent a été permise par l’augmentation de la compétitivité prix des entreprises françaises ; cette dernière a impliqué une importante rigueur salariale, qui couplée à la rigueur budgétaire de l’Etat et la rigueur de la politique monétaire, a entraîné une augmentation significative du taux de chômage. En outre, la politique du Franc Fort a accru la pression sur les entreprises et les a encouragées à comprimer les coûts salariaux.

...

La balance des paiements est un document comptable retraçant, pour une période donnée, l'ensemble des opérations entre les agents « résidents » (tous ceux qui résident pendant au moins un an sur le territoire national quelque soit leur nationalité) et les agents « non-résidents ». Elle est construite sur le principe de la comptabilité en partie double. Chaque opération est comptabilisée deux fois pour la même somme. Ainsi, une importation de marchandises payée à crédit se traduit par une dépense (signe -) dans la balance commerciale et par une entrée de capital (signe +) dans la balance des capitaux. De ce fait, la balance des paiements est globalement équilibrée, aux erreurs et omissions près, qui peuvent être importantes.

Q1 – Qu'enregistre la balance commerciale ?

Q2 – Calculez le solde de la balance commerciale et le taux de couverture ( export./import x 100 )

Q3 – Faites une phrase avec le résultat de 2008 :

Q4 – Quels sont les secteurs responsables du déficit en 2008 ? :

Q5 – Quels sont les secteurs qui dégagent un excédent en 2008?

Q1 – Qu'enregistre la balance des invisibles ?

 Q2 – Donnez des exemples de services qui peuvent être échangés :

Q3 – Quels sont les revenus qui peuvent être échangés ?

Q4 – Comment peut-on expliquer l’augmentation des revenus nets provenant de l’étranger ?

Q5 – Calculez les soldes de la balance des invisibles en 2008 et 2009.

Q6 – Qu'observez-vous ?

2 – LA BALANCE COURANTE ET LE FINANCEMENT DE LA NATION

Le compte de capital concerne les transferts en capital (comme la remise de dettes à un pays en développement) et les acquisitions et les cessions d'actifs non financiers (notamment les brevets). Si on ajoute le compte de capital à la balance des transactions courantes, on a la « capacité de financement » (le solde est positif) ou le « besoin de financement » d'une nation (le solde est négatif)

Q1 – Calculez le solde de la balance des paiements courants et la capacité ou le besoin de financement de la Nation. Reportez vos résultats dans le tableau.

Q2 – Notez les équations suivantes :

Solde de la Balance Courante = +

Capacité ou besoin de financement de la Nation = +

En 2004, la France vit en dessous de ces moyens : l'excédent de la balance courante traduit une épargne nette vis-à-vis de l'étranger. Comment cette épargne a-t-elle été utilisée ? En la plaçant, bien sûr. Les Français ont accru leurs achats de titres étrangers en 2004 (ils ont dépassé les 186 milliards d'euros). Les entreprises ont aussi accru leurs investissements directs à l'étranger. Certes, les étrangers ont eux aussi acheté des titres français et investi en France, respectivement pour 133 milliards d'euros et 26,2 milliards. Mais, au total, le solde négatif est très positif.

(Source : Sandrine Trouvelot, Alternatives économiques, n° 170, mai 1999 actualisé 2008)

 Q1 – Que signifie, pour un pays, une balance courante excédentaire en matière de réserves de devises ?

Q2 – Notez dans le schéma toutes les utilisations possibles d’une capacité de financement pour la Nation

3 – LE COMPTE FINANCIER ET LA POSITION EXTERIEURE D'UN PAYS

Conformément aux recommandations internationales (Fmi, Ocde) et européennes (Bce, Eurostat), l'investissement direct désigne l'opération effectuée par un investisseur afin d'acquérir ou d'accroître une entreprise à l'étranger qu'il contrôle (augmentation du capital social, création d'une société, bénéfices réinvestis, prêts à une filiale). Par convention, une relation d'investissement direct est établie dès lors qu'un investisseur détient au moins 10 % du capital social de l'entreprise investie. En deçà, les opérations sur titres sont classées dans les investissements de portefeuille.

Q1 – Quelles sont les quatre opérations comprises dans un investissement direct à l'étranger ?

2