Cours 4D v11 mise à jours en PDF


Télécharger Cours 4D v11 mise à jours en PDF

★★★★★★★★★★3.5 étoiles sur 5 basé sur 1 votes.
Votez ce document:

Télécharger aussi :


Cours 4D v11 mise à jours en PDF

...

4D Server est le serveur de données et d’applications multi plate-forme de 4D. Avec 4D Server, vous pouvez créer et utiliser des bases de données multi-utilisateurs ainsi que des applications personnalisées en architecture client/serveur. L’architecture client/serveur indépendante de plate-forme de 4D Server gère des applications pour les 4D sur PC Windows et Macintosh. 4D Server est doté de puissants outils de développement et de sécurité des données, est évolutif et se connecte à tous les systèmes d’entreprise. L’architecture de 4D Server est totalement intégrée : le client et le serveur utilisent une application 4D unique, et les développeurs n’ont pas à concevoir deux développements spécifiques — un pour le serveur et un pour les clients. En outre, 4D Server est un serveur “zéro administration”. Il est simple à installer, utiliser, administrer et permet de mettre en place des applications peu coûteuses et rapidement rentables. 4D Server comble le fossé existant entre les systèmes de gestion basés sur le partage de fichiers, lents et peu efficaces, et les hôtes SQL, certes puissants mais complexes à concevoir, à déployer, et à faire évoluer dans le temps. Une application 4D Server peut s'intégrer facilement aux systèmes d'information existants dans les entreprises (tels que Oracle, Sybase, ou tout serveur compatible ODBC).

Architecture client/serveur intégrée

Un système 4D Server fonctionne avec une application unique pour le serveur et le client. Le logiciel client et l’application serveur sont les composants d’un seul produit, 4D. L’application 4D Server se compose de deux éléments : 4D Server et 4D en mode distant, qui forment l’architecture client/serveur. La partie 4D Server réside sur la machine serveur. Elle stocke et gère la base de données sur le serveur et permet aux utilisateurs de manipuler la base à partir de leur propre machine (la machine cliente — ou poste client). L'application 4D réside sur chaque machine cliente. Elle peut être utilisée en mode local ou en mode distant. En mode local, les utilisateurs peuvent travailler avec une base de données ou une application 4D stockée localement sur leur poste. En mode distant, les utilisateurs s’en servent pour accéder à la base de données sur le serveur, et exécuter des opérations de base de données : ajouter de données, créer des états, ou encore modifier la structure de la base de données. Tout ce qui peut être réalisé avec 4D en local est également faisable avec 4D Server et 4D en mode distant.

Aucun middleware ni développement supplémentaires ne sont nécessaires pour fonctionner en environnement client/serveur. 4D et 4D Server partagent les mêmes outils d’interface, le même langage ainsi que le même système de gestion de l’information. Une application monoposte locale évolue facilement vers une configuration client/serveur pour le groupe de travail. Réciproquement, lorsque cette application est développée avec 4D Server, elle est de fait une application monoposte avec 4D en mode local.

Serveur de données et d’applications “Zéro Administration”

4D Server est, comme 4D, centré sur l’utilisateur. 4D Server est un système Plug & Play (PnP) complet.

Fenêtre d'administration de 4D Server

Administration centralisée en ligne, graphique : La fenêtre d'administration de 4D Server affiche automatiquement toutes les informations essentielles concernant l’activité de l’application : mémoire totale allouée à 4D Server, cache de données, nombre et nom des utilisateurs connectés, nombre de process et statut de chacun, suivi des sauvegardes et des requêtes, activité des serveurs.

Auto-configurable et évolutif : 4D Server est conçu pour intégrer de nouveaux protocoles, clients, plug-ins, et pour s’interfacer avec d’autres systèmes, sans qu’il soit nécessaire de le reconfigurer ou d’en modifier la conception.

Mise à jour automatique et dynamique des postes clients, contrôle de versions : Tous les 4D connectés reçoivent automatiquement et de manière dynamique les nouveaux éléments d’une application chaque fois que la base évolue ou qu’un plug-in ou un composant est ajouté, supprimé ou modifié. En outre, si vous avez construit une application client-serveur personnalisée, vous avez la possibilité de télécharger automatiquement les nouvelles versions des clients 4D exécutables en cas de mise à jour de l'application 4D Server.

Connexions automatiques asynchrones via le protocole standard TCP/IP : 4D Server et 4D communiquent de manière transparente via le protocole réseau TCP/IP, quelle que soit la plate-forme du client et du serveur. Le protocole TCP/IP étant intégré à tous les systèmes d'exploitation, son utilisation ne nécessite aucune installation particulière.

Gestion simultanée des sessions et des contextes des connexions 4D, SQL et HTTP : Le moteur de base de données de 4D Server crée et maintient automatiquement un environnement de travail courant pour chaque combinaison table/process/utilisateur. Cette architecture basée sur les sessions permet à chaque process utilisateur de manipuler les données indépendamment et simultanément. Le serveur SQL de 4D Server prend en charge automatiquement les requêtes SQL internes ou externes. Le serveur HTTP de 4D Server répond aux requêtes HTTP et éventuellement aux requêtes SOAP.

Verrouillage automatique des enregistrements : 4D verrouille et libère automatiquement les enregistrements. Cette fonction élimine les problèmes courants associés à la modification des enregistrements “en utilisation”. Le verrouillage des enregistrements rend caducs les problèmes associés au verrouillage des pages ou fichiers qui sont généralement rencontrés dans d’autres systèmes.

Système de messagerie utilisateur intégrée : 4D Server est né de la micro-informatique. Son interface utilisateur répond aux besoins des environnements de développement intégrés (IDE) modernes. Par exemple, 4D Server est capable d’informer les clients des actions d’administration en cours : déconnexions, sauvegardes, etc.



Méthodes de démarrage et de déconnexion automatisées : 4D Server appelle automatiquement plusieurs méthodes base répondant à des événements spécifiques : Sur démarrage serveur, Sur arrêt serveur, Sur ouverture connexion serveur,

Sur fermeture connexion serveur et Sur connexion Web. Par exemple, la Méthode base Sur démarrage serveur peut initialiser et charger automatiquement tous les objets qui seront utilisés pendant la session.

Un jeu de fonctions inégalées

En plus des fonctionnalités de 4D, 4D Server possède les caractéristiques suivantes :

Gestion des données en environnement multi-utilisateurs : Plusieurs utilisateurs peuvent simultanément effectuer des opérations de bases de données sur la même table ou sur des tables différentes : ajouter, modifier, supprimer, rechercher, trier et imprimer des enregistrements. L’intégrité des données est assurée par un système interne de verrouillage des enregistrements.

Développement multi-utilisateurs : Plusieurs utilisateurs peuvent simultanément développer et concevoir une base de données. Par exemple, les membres d’une équipe peuvent, en même temps, modifier les attributs d’une table, créer et modifier des formulaires et des méthodes. L’intégrité de la structure est protégée grâce à un système interne de verrouillage des objets.

Architecture client/serveur indépendante de plate-forme : Cette architecture gère les performances de la base de données de manière identique pour les clients Windows et Mac OS, que ce soit en matière de multi-développement crossplate-forme simultané ou pour les opérations de saisie et de modification de données par des postes clients sur des environnements matériels différents.

Architecture de plug-ins Windows et Mac OS : La version Windows et la version Mac OS de 4D Server permettent d’installer à la fois des plug-ins Windows et Mac OS sur le poste serveur. Cette architecture simplifie la distribution de plugins 4D indépendants de plates-formes : ils sont traités de manière transparente par 4D et 4D Server, quelle que soit la plateforme d’exécution du client.

Serveur HTTP intégré : Tout comme 4D en mode local, 4D Server et chaque 4D en mode distant possèdent un moteur HTTP qui vous permet de publier les bases 4D sur le Web. Votre base de données peut être directement publiée sur le Web.

Vous n’avez pas besoin de développer un système de base de données, un site Web ou une interface CGI entre eux. Votre base de données est votre site Web. Vous pouvez également transformer tout poste 4D distant en serveur Web. Pour plus d’informations concernant le moteur Web intégré de 4D Server et 4D, reportez-vous au chapitre Présentation du serveur Web dans le manuel Langage de 4D.

Sécurité des connexions via SSL (Secured Socket Layer) : Vous pouvez configurer votre 4D Server de manière à ce que les connexions client/serveur s’effectuent en mode sécurisé, par l’intermédiaire du protocole SSL. Pour plus d’informations les connexions client/serveur sécurisées, reportez-vous à la section Crypter les connexions client/serveur.

Triggers : Un trigger est une méthode associée à une table. C’est une des propriétés de la table. Vous n’appelez pas un trigger, il est automatiquement appelé par le moteur de la base de données chaque fois que vous manipulez des enregistrements (ajout, suppression et modification). Avec 4D Server, les triggers sont exécutés sur le poste serveur. Tout client, qu’il soit 4D ou connecté via ODBC, est assujetti aux règles de la base de données contrôlées par les triggers. Pour plus d’informations sur les triggers, reportez-vous à la section Présentation des triggers dans le manuel Langage de 4D.

Procédures stockées : Vous pouvez écrire des méthodes 4D qui seront exécutées en local dans leur propre process sur la machine serveur ou sur un ou plusieurs postes clients que vous désignerez. Ces fonctions sont appelées les procédures stockées, pour utiliser une terminologie couramment employée dans l’industrie du client/serveur. Cependant, 4D possède une architecture qui dépasse le concept standard de procédures stockées. Avec 4D Server, une procédure stockée est en réalité un process serveur (ou un process client, cf. paragraphe suivant) qui exécute le code de manière asynchrone, et indépendamment de tous les autres process exécutés sur les postes client ou serveur. Dans une architecture client/serveur standard, une procédure stockée exécute et retourne (de manière synchrone ou asynchrone) un résultat. Avec 4D Server, vous pouvez démarrer une procédure stockée qui s’exécute pendant toute une session client/serveur, et qui répond, à la demande, aux messages qui lui sont transmis par les clients. Simultanément, vous pouvez lancer une autre procédure stockée qui n’aura aucune interaction avec les clients, mais qui se chargera de synchroniser les données avec un serveur SQL ou un autre 4D Server, via un plug-in de connectivité 4D ouODBC. La seule limite au nombre de procédures stockées exécutables simultanément est celle de votre configuration matérielle. Une procédure stockée s’exécute dans son propre process. Donc, comme chaque process utilisateur, elle maintient son propre contexte de base de données (sélection courante). En outre, le langage de 4D possède des commandes qui permettent aux process clients (exécutés sur les postes clients) de lire et d’écrire des variables process dans toute procédure stockée (y compris les variables BLOB). Elles peuvent donc servir à mettre en place un système de communication efficace et puissant entre les clients et les procédures stockées. Avec les procédures stockées, vous pouvez ajouter des nouveaux services personnalisés dans 4D Server. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Procédures stockées.

Procédure stockées exécutées sur client : 4D Server vous permet, à partir d'un poste client ou du serveur, d'exécuter des procédures stockées sur un ou plusieurs autres postes clients. Vous pouvez ainsi optimiser la répartition des charges de travail entre les postes clients et le serveur, ou construire des applications tirant parti des possibilités de communication interclients. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Procédures stockées



Chemin d’accès au serveur : Le chemin d’accès à une base de données serveur peut être enregistré avec un mot de passe utilisateur. Cette fonction permet à un utilisateur de se connecter à une base de données sur le serveur en doublecliquant simplement sur un document .4DLink. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Connexion à une base 4D Server.

Enregistrement comme service : sous Windows, 4D Server peut être lancé comme un Service au démarrage.

Système de sauvegarde intégré : 4D Server inclut un module complet de sauvegarde des bases de données et de récupération en cas d’incident. Ce module permet de sauvegarder une base en cours d’exploitation, sans qu’il soit nécessaire de quitter l’application. Les sauvegardes peuvent être déclenchées manuellement ou automatiquement, à intervalles réguliers et sans intervention de l’utilisateur. En cas d'incident, la restitution et/ou le redémarrage de la base peuvent également être déclenchées automatiquement.

Sauvegarde par miroir logique : Dans le cadre d'applications critiques, il est possible de mettre en place un système de sauvegarde par miroir logique, permettant un redémarrage instantané en cas d'incident sur la base en exploitation.

Plug-ins de connectivité : Avec les plug-ins de connectivité 4D tels que 4D ODBC Pro, 4D Server et 4D accèdent directement à des bases sur mini ou grands systèmes, tels que ORACLE ou toute source de données ODBC. 4D propose également un pilote 4D Server ODBC (Driver ODBC) qui permet à tout client ODBC de se connecter à 4D Server pour travailler avec les données.

Avec son architecture client/serveur, 4D Server ne se contente pas de stocker et de gérer la base de données, mais fournit également des services aux clients. Ces services fonctionnent à travers le réseau par l'intermédiaire d'un système de requêtes et de réponses. Pour rechercher un ensemble d'enregistrements, par exemple, un poste client envoie une requête au serveur. Dès réception de la requête, 4D Server exécute la recherche en local (c'est-à-dire sur le poste serveur) et, lorsqu'elle est terminée, en retourne le résultat (les enregistrements trouvés). L'architecture de 4D Server est basée sur le modèle client/serveur. Depuis de nombreuses années, le modèle d'architecture client/serveur s'est imposé, face à son concurrent plus ancien, le partage de fichiers, comme le plus efficace pour les bases de données multi-utilisateurs.

Le type d'architecture client/serveur de 4D Server est comparable à celui qui est utilisé dans le monde de la mini-informatique. De plus, 4D Server apporte deux innovations importantes :

Une interface intuitive et graphique, présente à tous les niveaux de la base,

Une architecture intégrée, permettant d'accroître l'efficacité et la vitesse.

L'architecture Partage de fichiers

Avant l'apparition de l'architecture client/serveur, les systèmes multi-utilisateurs exploitaient le partage de fichiers comme modèle d'architecture réseau. Dans ce modèle, tous les utilisateurs partagent les mêmes données mais la gestion des données n'est pas contrôlée par un moteur de base de données central. Chaque poste client doit stocker une copie de la structure et du moteur de la base, tandis que le serveur n'est chargé que de la gestion du logiciel de partage de fichiers sur le réseau. Dans le modèle du partage de fichiers, chaque station de travail effectue en local toutes les actions de modification sur les données. Cela a pour conséquence de créer un trafic réseau très important, car chaque requête nécessite de nombreuses communications à travers le réseau. Le schéma suivant présente un exemple de trafic réseau généré lorsqu'un utilisateur recherche chaque personne dont le nom est “Smith”.

Autre inconvénient du modèle du partage de fichiers : l'impossibilité d'utiliser un cache mémoire pour conserver des enregistrements en mémoire. Si des enregistrements étaient conservés en mémoire, il pourrait exister différentes versions du même enregistrement stocké dans la mémoire cache, ce qui rendrait les données incohérentes. Par conséquent, chaque fois qu'un utilisateur accède à un enregistrement, celui-ci doit être téléchargé depuis le serveur de fichiers. Cela provoque un trafic réseau intense et augmente le temps d'accès aux données.

L'architecture client/serveur hétérogène

L'architecture client/serveur est largement répandue dans le monde de la mini-informatique, pour la gestion de bases de données volumineuses, grâce à son efficacité et à sa vitesse. Avec cette architecture, le travail est divisé entre les clients et le serveur de manière à augmenter les performances. Le serveur contient le moteur central de la base, qui stocke et gère les données. Le moteur de la base est le seul logiciel ayant accès aux données stockées sur le disque. Lorsqu'un client envoie une requête au serveur, le serveur retourne le résultat. Le résultat peut être de toute nature, depuis un simple enregistrement à modifier jusqu'à une liste triée d'enregistrements. En général, la plupart des architectures client/serveur sont appelées architectures hétérogènes car les applications frontales exécutées sur les postes clients et le moteur de base de données exécuté sur le serveur sont deux produits différents. Dans cette situation, un pilote de base de données est requis pour servir de traducteur entre les clients et le serveur. Par exemple, pour rechercher un enregistrement, un client envoie une requête au serveur. Comme la base est stockée sur le serveur, celui-ci exécute la commande en local et expédie le résultat au client. Le schéma suivant présente un exemple de trafic réseau généré lorsqu'un utilisateur recherche chaque personne dont le nom est “Smith” et affiche le premier enregistrement trouvé.



101