Examen réseau : transmission, procedure HDLC et Adressage IP

 

 

 

Exercice 1 (1 point)

A quel facteur multiplicatif (rapport de puissance exprimé en grandeurs réelles) correspond un gain de 2 dB en puissance ?
Note : le résultat numérique seul, même juste, ne sera pas accepté si les calculs qui y conduisent n’apparaissent pas sur la copie.

Exercice 2 (2 points)

Une ligne de communication a une impédance caractéristique c Z = 600 ?  à 800 Hz.
On émet un « bit à 1 » sur cette ligne en élevant la tension à la valeur  U0 = 5Volts (tension de référence) pendant un temps-bit.
En raison du bruit, cette tension peut gagner ou perdre jusqu’à 2 dB à l’autre extrémité.
Quelles sont les valeurs limites en tension  U1 obtenues par mesure à l’autre extrémité de la liaison, lorsqu’on émet un signal de fréquence égale à 800 Hz ?

Exercice 3 (3 points)

On propose de transmettre un signal en modulation d’amplitude, de la façon suivante :

Untitled-1

1. (1 point)
Quelle est la valence du signal transmis ? Justifiez votre réponse.
2. (2 points)
En l’absence de bruit, calculez l’affaiblissement limite en dB pour que cette méthode de transmission fonctionne.

Exercice 4 (10 points): Procédure HDLC

On s’intéresse désormais à la structuration des bits transmis en trame et à leur transmission via une procédure HDLC.
On rappelle que le protocole HDLC n’utilise qu’un seul caractère spécial, appelé fanion, et ayant pour valeur binaire 01111110. Ce caractère balise le début ou la fin d’une trame, et est aussi
employé pour maintenir la synchronisation entre les trames en l’absence de données à transmettre.
On veut transmettre les données suivantes (fragment extrait du contenu d’une trame incomplète) :
0 1 1 1 1 0 0 0 1 1 1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 0 0 0 0 0 1 1 1 1 1 0 0 0 0 1

1. (1 point)
Que se passerait-il si on transmettait les données ci-dessus telles quelles sur le réseau ?

2. (1 point)
Quel est le nom du mécanisme mis en oeuvre pour résoudre ce problème ?

3. (1 point)
Quelle est la suite de bits émise sur le support, après application du mécanisme ci-dessus ?
Conseil : recopiez la suite de bits de l’énoncé telle quelle sur votre copie, puis faites apparaître clairement les modifications éventuelles et leur nature lors de la transmission (par exemple via une autre couleur, ou avec des flèches…) afin de faciliter le travail du
correcteur. Il est inutile de rajouter les fanions de tête ou de queue, car la trame n’est pas complète : seul un extrait des données utiles vous est fourni.
La suite de l’exercice ne dépend pas des questions précédentes.
On considère l’échange de trames suivant, effectué à l’alternat selon une procédure HDLC en mode normal (compteurs sur 3 bits) et rejet simple :

Untitled-1_copy

4. (1 point)

 Comparez les trames Tr5, Tr6, Tr8, Tr9 et les valeurs de leurs compteurs. De quoi s’agit-il ?

5. (4 points, ½ pt par valeur correcte de compteur)

Recopiez le tableau suivant sur votre copie, et renseignez les valeurs des compteurs Nr et Ns des trames correspondant aux cases qui ne sont pas rayées.
Trame    Nr     Ns
Tr4
Tr5
Tr6
Tr7
Tr10
Tr11
6. (2 points)
a. Quelle est la signification du compteur Ns ? Expliquez brièvement son utilité
protocolaire.
b. Pourquoi les trames Tr4 et Tr7 ne comportent-elles pas de champ Ns ?

Exercice 5 (7 points): Adressage IP

Deux utilisateurs A et B ont leurs ordinateurs connectés sur le réseau interne de l’entreprise.
L’utilisateur A lit sur sa machine :
C:\>ipconfig
Configuration IP de Windows
Adaptateur Ethernet: Connexion au réseau local
Adresse carte . . . . . . . . . . : 00-90-D0-43-95-CF
Adresse IP. . . . . . . . . . . . : 10.5.79.234
Masque de sous-réseau . . . . . . : 255.255.192.0
Passerelle par défaut . . . . . . : 10.5.126.1
Les questions sont quasiment toutes indépendantes.

1. (2 points)
Cette question concerne le sous-réseau sur lequel l’ordinateur de A est branché.
a. Calculez l’adresse de ce sous-réseau.
b. Calculez l’adresse de diffusion de ce sous-réseau.

2. (2 points)
Cette question concerne l’adresse « carte » indiquée ci-dessus.
a. Quel est le nom de la couche OSI et de la sous-couche qui gère cette adresse ?
b. Est-il nécessaire de vérifier qu’aucun autre ordinateur n’utilise cette adresse « carte » au sein du même réseau local avant de connecter cette machine sur le réseau ?
c. Rappelez comment ces adresses « cartes » sont fabriquées et qui les attribue.

3. (1 point)
L’ordinateur de B a pour adresse IP « 10.5.129.2 ».
Peut-il utiliser la même passerelle par défaut que A ? Justifiez. (une réponse de type « Oui/Non », même exacte mais non justifiée ne sera pas acceptée)

4. (2 points)
Découpez le sous-réseau dont l’ordinateur de A fait partie (celui de la question 1) en 12 sous-réseaux.
a. Quel est le nouveau masque de sous-réseau obtenu après découpage sur chacun de ces 12 sous-réseaux ?
b. Combien d’adresses IP sont-elles disponibles sur chacun de ces 12 sous-réseaux ?